FIGURATION, paléolithique et néolithique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Apogée et fin de l’art des grottes

Les deux périodes suivantes, celles du Solutréen (d’après la roche de Solutré en Saône-et-Loire) puis du Magdalénien (d’après l’abri de La Madeleine en Dordogne), de 20 000 à 10 000 ans environ avant notre ère et avec lesquelles se terminent le Paléolithique supérieur et la dernière période glaciaire, voient l’apogée de l’art rupestre dans la centaine de grottes du sud-ouest de la France et du nord de l’Espagne, avec les noms fameux de Lascaux, Font-de-Gaume, Niaux, Altamira, Rouffignac, Pech Merle, etc. La thématique d’opposition bison-cheval, laquelle se recoupe avec l’opposition féminin-masculin, semble bien prolonger les préoccupations précédentes, du moins si l’on suit André Leroi-Gourhan et Annette Laming-Emperaire, et même si le bestiaire a changé. Les interprétations concurrentes n’ont bien sûr pas manqué pour caractériser ces images, de la « magie de chasse » à « l’art pour l’art », en passant par le « chamanisme », une théorie très en vogue mais qui ne repose pas sur une démonstration concrète.

Les grottes n’étaient pas le seul lieu des représentations. Les bonnes conditions environnementales de la vallée de Côa, au Portugal, ont révélé un art de plein air, gravé sur des rochers au grand jour mais, la plupart du temps, disparu à jamais dans d’autres régions. L’art sur des objets mobiliers est également très présent : plaquettes gravées comme à La Marche (Vienne), statuettes, et aussi objets du quotidien ornés, bâtons percés ou propulseurs, enjolivés de sculptures ou gravures animales. On peut faire remonter cet « art du quotidien » aux premiers bifaces et à leur inutile symétrie.

Le réchauffement climatique progressif, à partir de – 12000 environ, vient bouleverser l’environnement terrestre. Steppes et savanes européennes font place à une forêt dense. Mammouths et rennes remontent vers le nord. L’art du Paléolithique supérieur se dissout et se fragmente entre des communautés isolées, dans des sociétés appelées mésolithiques. Dans les Pyrénées, ce sont des galets peints de motifs géométriques élémentaires, galets que l’on retrouve gravés dans le Jura. Sur les rives de la Baltique nouvellement reconquises s’épanouit un art animalier sur bois ou bois de cerf. Dans les abris sous roche du Levant espagnol sont peintes des scènes de chasse ou de guerre, entre archers. Le long du cours moyen du Danube, en Serbie et en Roumanie, les chasseurs sédentaires de la culture de Lepenski Vir sculptent de gros galets en forme de poissons humanoïdes. L’arrivée des communautés agricoles venues du Proche-Orient à partir de la fin du VIIe millénaire mettra fin à ces manifestations discrètes.

Galet sculpté de Lepenski Vir (Serbie)

Photographie : Galet sculpté de Lepenski Vir (Serbie)

Dernier vestige de l'art mésolithique européen, située sur les rives du Danube, la culture de Lepenski Vir se signale notamment par ses galets anthropomorphes représentant des personnages mi-hommes mi-poissons. Ces objets ont été retrouvés dans les tombes où étaient déposés les... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Félins et rhinocéros, Caverne du Pont d’Arc

Félins et rhinocéros, Caverne du Pont d’Arc
Crédits : Patrick Aventurier/ Getty Images

photographie

Aurochs et chevaux, Lascaux

Aurochs et chevaux, Lascaux
Crédits : Fine Art Images/ Heritage Images/ Getty Images

photographie

« Vénus » de Hohle Fels (Allemagne)

« Vénus » de Hohle Fels (Allemagne)
Crédits : H. Jensen/ Universitat Tubingen/ Rex Features/ SIPA

photographie

Galet sculpté de Lepenski Vir (Serbie)

Galet sculpté de Lepenski Vir (Serbie)
Crédits : Erich Lessing/ AKG-images

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne et à l'Institut universitaire de France

Classification

Autres références

«  FIGURATION, paléolithique et néolithique  » est également traité dans :

FIGURATIF ART

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 2 888 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fonction sociale de l'art figuratif »  : […] Les images anthropocentriques de l'univers sont des anamorphoses de la structuration sociale. Cette relation se dévoile en premier lieu dans les circonstances de société où l'homme est à la fois ordonnateur et support de la figuration. « Le rapport des individus figurants à la matière figurée est moins important, écrit A. Leroi-Gourhan, que les valeurs communes entre figurants et spectateurs, qui […] Lire la suite

GÖBEKLI TEPE, site archéologique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 2 642 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un bestiaire de chasseurs »  : […] Les constructions circulaires ou légèrement ovales qui ont déjà été fouillées sont désignées par des lettres . La construction A comprend six piliers déjà dégagés, la construction B neuf, la C dix-huit et, enfin, la D treize. Il est à noter que la faune sauvage consommée, dont des ossements ont été retrouvés sur le site – gazelles, bovidés et onagres –, n’est que très rarement représentée sur les […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul DEMOULE, « FIGURATION, paléolithique et néolithique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-paleolithique-et-neolithique/