ZIKA FIÈVRE ET VIRUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Les voyages du virus Zika

Les voyages du virus Zika
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Têtes d’un bébé normal et d’un bébé microcéphale

Têtes d’un bébé normal et d’un bébé microcéphale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Microcéphalie et syndrome de Guillain & Barré

Si la fièvre Zika avait conservé son innocuité initiale, il est probable qu’elle n’aurait attiré l’attention de personne, hormis des virologistes. Or, déjà en Polynésie française, des cas de microcéphalie (un développement anormalement restreint de la boîte crânienne et du cerveau) avaient été repérés parmi les enfants nés de femmes infectées par Zika pendant leur grossesse. Au Brésil, le nombre de cas de microcéphalie prend une ampleur spectaculaire : 2 780 cas en 2015, contre 150 en 2014, soit une augmentation de l’ordre de vingt fois. Le lien épidémiologique entre infection et microcéphalie est certain en Polynésie, selon une étude rétrospective des années 2013 à 2015 publiée en mars 2016. Il devient très probable au Brésil, mais est plus difficile à affirmer dans la mesure où d’autres facteurs, peut-être certains insecticides, ont pu intervenir. L’infection par le virus Zika pendant le premier trimestre de la grossesse serait ainsi responsable de la microcéphalie. Ce point a été démontré formellement en avril 2016 : le virus peut infecter et tuer les cellules souches du système nerveux dans l’embryon de mammifère. Cette situation n’a rien d’exceptionnel. Elle correspond à d’autres virus comme ceux de la varicelle et de la rubéole, qui comportent des risques dont les femmes enceintes sont – normalement – averties.

Têtes d’un bébé normal et d’un bébé microcéphale

Têtes d’un bébé normal et d’un bébé microcéphale

Dessin

Un bébé microcéphale (à droite) possède un crâne de taille et de capacité réduites par rapport à celui d'un bébé normal (à gauche). La différence entre les deux est figurée par la zone grisée. La microcéphalie est souvent associée à d'autres malformations de la tête, ainsi qu'à... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L’épidémie de virus Zika est également associée à une augmentation marquée du nombre de cas de syndrome de Guillain & Barré, un trouble neurologique inflammatoire d’origine auto-immune, qui se manifeste essentiellement par une paralysie des membres inférieurs brutale (paralysie flasque), puis progressive. Les signes disparaissent spontanément en quelques mois dans la majorité des cas, mais des formes graves et persistantes existent, et une assistance respiratoire est requise dans 20 p. 100 des cas. Ici encore, une étude rétrospective menée en Polynésie indique une corrélation très forte entre syndrome de Guillain & Barré et infection par le virus Zika. Au Brésil, une a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification


Autres références

«  ZIKA FIÈVRE ET VIRUS  » est également traité dans :

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 10 465 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Voyages de maladies nouvelles »  : […] Quelques épidémies de maladies nouvelles propagées par des insectes vecteurs ont retenu l’attention publique du fait du caractère spectaculaire de leur progression et aussi de l’arrivée de risques infectieux nouveaux et de grande ampleur, dans des territoires qui ne les connaissaient pas, alors même qu’en général on tenait de telles maladies pour assez restreintes au plan géographique. Dans ces ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses-emergentes/#i_56802

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « ZIKA FIÈVRE ET VIRUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-et-virus-zika/