FIDÉLITÉ

CAROLINGIENS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ, 
  • Carol HEITZ
  •  • 12 134 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Hiérarchisation de la société terrienne »  : […] La vie économique de l'Occident était fondée sur la terre. Son exploitation comportait bien des différences régionales. Si la propriété apparaît très fractionnée en Aquitaine et en Italie, le centre de l'Empire (pays compris entre la Loire et le Rhin) et aussi certains secteurs de Germanie méridionale connaissent le régime domanial, c'est-à-dire de grandes propriétés (fiscs royaux, seigneuries laï […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolingiens/#i_3234

CHEVALERIE

  • Écrit par 
  • Georges DUBY
  •  • 2 491 mots

Dans le chapitre « Le comportement chevaleresque »  : […] Car, en définitive, une certaine manière de vivre et l'éthique qui lui est liée constituent bien l'essence de la chevalerie. Cette morale particulière s'exprime dans les œuvres littéraires qui furent composées pour un public chevaleresque, œuvres de divertissement et œuvres moralisantes exposant dans le détail un modèle de comportement. À la base de cette morale se situent deux vertus majeures qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chevalerie/#i_3234

ENGAGEMENT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE, 
  • Jacques LECARME, 
  • Christiane MOATTI
  •  • 11 579 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'engagement comme acte »  : […] L'engagement considéré comme acte, ce n'est rien d'autre que la décision en tant qu'elle concerne l'être même de celui qui décide. Toute décision affecte celui qui la prend, même si elle porte sur des choses ; se décider, c'est se lier soi-même, se modifier conformément à un certain projet. Mais on ne peut parler véritablement d'engagement que lorsque l'objet même de la décision est celui qui déci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engagement/#i_3234

FÉODALITÉ

  • Écrit par 
  • Georges DUBY
  •  • 5 987 mots

Dans le chapitre « Le lien féodal et ses obligations »  : […] C'est par la cérémonie de l' hommage que se nouaient les liens de la vassalité. Nu-tête, sans arme, en posture de complète humilité, le vassal venait s'agenouiller devant celui dont il avait choisi de devenir l'homme et plaçait entre les mains de celui-ci ses deux mains jointes, en signe de total abandon. Le seigneur le relevait aussitôt et le baisait sur les lèvres, geste qui exprimait le caract […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feodalite/#i_3234

FOI

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 10 468 mots

Dans le chapitre « « Fides » et « foedus » dans l'Antiquité romaine »  : […] Quelles étaient les valeurs de la fides chez le peuple romain avant l'apparition du christianisme ? Nous adopterons comme fil directeur de notre analyse l'hypothèse formulée jadis par M. Voigt (« Die Begriffe von Fides », in Jus naturale , IV, Leipzig, 1875) et complétée depuis par G. Dumézil et G. Freyburger. L'idée essentielle, que nous avons déjà mentionnée, est la suivante : le terme fides e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foi/#i_3234