FIBROSE PULMONAIRE

AMIANTE ou ASBESTE

  • Écrit par 
  • Laurence FOLLÉA, 
  • Henri PÉZERAT
  • , Universalis
  •  • 3 473 mots

Dans le chapitre « Fibroses »  : […] Les fibroses sont – par excellence – des maladies dose-dépendantes. En d'autres termes, leur gravité est d'autant plus accusée et leur délai d'apparition d'autant plus court que la dose de poussière toxique inhalée, à l'origine de la pathologie, est plus importante. Se traduisant par un envahissement de l'organe cible par des fibres de collagène (d'où leur nom de fibroses), ces pathologies sont i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amiante-asbeste/#i_99050

BÉRYLLIUM

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Robert GADEAU, 
  • Jean PERROTEY
  •  • 5 432 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Toxicité du béryllium et de ses composés »  : […] Le béryllium et ses composés, tout particulièrement l'oxyde BeO, sont considérés comme faisant partie des produits chimiques les plus dangereux que l'on connaisse. Toute manipulation de ces produits comporte un risque d'accident très grave. Les poussières, fumées, aérosols pouvant contenir du béryllium pénètrent dans les poumons et déclenchent des fibroses pulmonaires du même type que la silicos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beryllium/#i_99050

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Physiologie

  • Écrit par 
  • Roland LEFRANÇOIS
  • , Universalis
  •  • 7 265 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Trouble du transfert de l'oxygène »  : […] La qualité de la membrane alvéolo-capillaire peut se trouver altérée dans certaines affections, ou fibroses, dues à des maladies professionnelles, des cancers pulmonaires ou des maladies de nature inconnue. La caractéristique fonctionnelle de ces affections est l'apparition d'une hypoxie avec hypocapnie et d'une diminution du coefficient de transfert de l'oxyde de carbone. L'hypocapnie, qui accom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-physiologie/#i_99050

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La bérylliose »  : […] Plus terrible encore, la bérylliose est due au glucinium, métal rare extrait des gisements de béryl, où il est associé à l'aluminium et à la silice. Son usage industriel est assez répandu dans la fabrication des alliages de bronze thermostables, antioxydants, antimagnétiques utilisés dans l'industrie aéronautique, dans celle des instruments de précision, des tubes fluorescents, des tubes à rayons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_99050