FIBRÉ, mathématiques

ANALYSE MATHÉMATIQUE

  • Écrit par 
  • Jean DIEUDONNÉ
  •  • 8 744 mots

Dans le chapitre « Groupes de Lie et espaces fibrés »  : […] Vers le milieu du xix e  siècle, à côté des groupes de permutations d'ensembles finis, introduits au début du siècle par Cauchy et Galois, on est peu à peu amené, dans des problèmes de géométrie, ou en vue d'intégration d'équations différentielles ou aux dérivées partielles, à considérer des groupes dont les éléments sont des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-mathematique/#i_27651

GÉOMÉTRIE ALGÉBRIQUE

  • Écrit par 
  • Christian HOUZEL
  •  • 13 071 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Faisceau structural »  : […] La connaissance de la topologie et des anneaux locaux sur un ensemble algébrique est insuffisante pour caractériser cet ensemble à isomorphisme près ; en particulier, elle ne permet pas de reconstituer l'algèbre des fonctions régulières sur l'ensemble. Nous allons remplacer les anneaux locaux par une structure plus riche. Considérons un ouvert de Zariski U dans un ensemble algébrique X. Nous diron […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geometrie-algebrique/#i_27651

HOPF HEINZ (1894-1971)

  • Écrit par 
  • Jacques MEYER
  •  • 316 mots

Mathématicien allemand, né à Breslau et mort à Zollikon. Heinz Hopf fit ses études à Berlin, où il fut l'élève d'Erhard Schmidt, puis à Heidelberg et à Göttingen, où il rencontra, en 1925, le mathématicien russe Paul Alexandrov, avec lequel il restera en contact étroit toute sa vie. Après une année d'étude à l'université de Princeton, où il subit l'influence de S. Lefschetz, Heinz Hopf succéda, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinz-hopf/#i_27651

HUREWICZ WITOLD (1904-1956)

  • Écrit par 
  • Jacques MEYER
  •  • 186 mots

Mathématicien américain d'origine polonaise, né à Łódź (Pologne) et mort à Uxmal, au Mexique. Witold Hurewicz fit ses études supérieures à Vienne, où il passa son doctorat en 1926, puis à Amsterdam, où il resta jusqu'en 1936 ; il partit ensuite pour les États-Unis, et travailla à l'Institute for Advanced Study, à l'université de Caroline du Nord et, à partir de 1945, au Massachusetts Institute of […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/witold-hurewicz/#i_27651

POISSON ET NAMBU STRUCTURES DE

  • Écrit par 
  • Jean Paul DUFOUR
  •  • 9 740 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Appendice »  : […] Pour les notions de base concernant les variétés différentiables, nous renvoyons à l'article variétés différentiables . Si x est un point de la variété différentiable M , on note T x M l'espace des vecteurs tangents à M au point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structures-de-poisson-et-nambu/#i_27651

SINGULARITÉS DES FONCTIONS DIFFÉRENTIABLES, la théorie mathématique et ses applications

  • Écrit par 
  • Alain CHENCINER
  •  • 10 511 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Lien avec la théorie des déformations des germes d'hypersurfaces analytiques et l'équisingularité »  : […] Dans ce chapitre, nous supposons (0) = 0. Les germes f  ∈  E n de détermination finie ont été caractérisés par la finitude de μ( ) = dim  E /J( ) ; on peut montrer que cela équivaut à la finitude de τ( ) = dim  E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/singularites-des-fonctions-differentiables-la-theorie-mathematique-et-ses-applications/#i_27651

TOPOLOGIE - Topologie algébrique

  • Écrit par 
  • Claude MORLET
  •  • 8 676 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fibrés localement triviaux »  : […] Soit ϕ : Y → B une application et soit F un espace topologique. Supposons que, pour tout point b de B, l'ensemble ϕ −1 ( b ) soit homéomorphe à F ; on dit alors que ϕ : Y → B est un fibré de fibre F et de base B. L'ensemble ϕ −1 ( b ) est appelé la fibre du po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/topologie-topologie-algebrique/#i_27651

VARIÉTÉS DIFFÉRENTIABLES

  • Écrit par 
  • Claude MORLET
  •  • 10 344 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Fibré tangent »  : […] On suppose dorénavant que V est une sous-variété de classe C ∞ et de dimension p de E n . Soit T(V) la réunion des espaces vectoriels T(V) M . On définit une injection de T(V) dans V ×  R n en associant au vecteur X tangent à V en M le couple formé du point M et du vecteur d'origine O équipollent à X. L'im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varietes-differentiables/#i_27651


Affichage 

Fibration de Milnor

dessin

Fibration de Milnor 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Fibration de Milnor
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin