FEUILLETS EMBRYONNAIRES ou GERMINATIFS

BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

  • Écrit par 
  • Françoise DIETERLEN
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les inductions embryonnaires »  : […] Dans une expérience célèbre publiée en 1924, Spemann et son élève Hilde Mangold transplantent, au stade de la gastrula, une partie du territoire dorsal d'un embryon de grenouille dans la région ventrale d'un autre embryon. Du pigment, présent chez l'embryon donneur, sert de marqueur dans cette expérience. Normalement, le territoire dorsal fournit le squelette axial primitif de l'embryon (notocorde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-contruction-de-l-organisme/#i_16198

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Mise en place du plan d'organisation »  : […] Après la fécondation, l'œuf commence à se diviser en cellules plus petites. Pour initier une activité génétique différente dans les cellules ainsi formées, une asymétrie est nécessaire, telle qu'un pôle de l'œuf diffère du pôle opposé. En général, deux axes embryonnaires perpendiculaires sont mis en place. Le plan du corps, de la tête à la queue, est défini par l'axe antéro-postérieur. L'axe dors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_16198

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 223 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Mise en place des feuillets »  : […] Après ces divers processus qui conduisent à la formation de la gastrula, d'importants mouvements morphogénétiques, variables selon les groupes, peuvent être observés. On assiste alors à une modification de l'embryon : chez les animaux peu évolués apparaissent des bras, des plaques ciliées dans le cas des larves aquatiques. Dans le cas des cordés se forment des territoires axiaux comme la plaque n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie/#i_16198

PANDER CHRISTIAN HEINRICH (1794-1865)

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 1 045 mots
  •  • 1 média

Biologiste russe de culture allemande, Christian Heinrich Pander fut l’auteur d’une des plus importantes découvertes de l’embryologie moderne, celle des feuillets embryonnaires (ou germinatifs), structures membraneuses de l’embryon précoce à partir desquelles se développent tous les tissus et organes d’un organisme animal pluricellulaire. Il proposa également l’une des premières théories transfor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-heinrich-pander/#i_16198

PHYLOGÉNIE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Michaël MANUEL
  •  • 11 672 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Vers une complexification toujours croissante »  : […] L' arbre traditionnel (fig. 1) suggère une évolution progressive et complexifiante, conçue comme une succession de grades évolutifs de plus en plus perfectionnés. Chaque grade se distingue du précédent par l'acquisition d'un caractère anatomique considéré comme fondamental, conséquence de l'ajout d'une étape au développement embryonnaire. Ainsi, à partir d'un ancêtre unicellulaire, l'acquisition d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phylogenie-animale/#i_16198

REMAK ROBERT (1815-1865)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

Embryologiste et neurologue prussien, né le 26 juillet 1815 à Posen, en Prusse (auj. Poznañ, Pologne), mort le 29 août 1865 à Bad Kissingen, en Bavière (Allemagne). Robert Remak fait ses études à l'université de Berlin sous la direction de l'éminent physiologiste Johannes Müller. Il obtient son doctorat en médecine en 1838 et découvre, dans le cadre de sa thèse sur la structure fine du tissu nerv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-remak/#i_16198


Affichage 

Embryon humain : quatorzième jour

dessin

L'embryon au 14ejour : du 2eau 7ejour, après la nidation, les villosités du futur placenta sont nées du trophoblaste ; du 9eau 11ejour, les cellules du bouton embryonnaire ménagent entre elles une cavité (cavité amniotique) Sa voûte est une mince membrane (amnios), son plancher sera... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Embryon humain : quatorzième jour
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin