FESTE

FORTIFICATIONS

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 5 535 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La fortification cuirassée et enterrée (depuis 1885) »  : […] À peine terminés, ces forts sont techniquement périmés. Telle est la conséquence immédiate de la crise provoquée par l'apparition de l'obus à mélinite, dit obus-torpille , qui arase les fossés et détruit les abris. À cette brutale supériorité de l'attaque sur la défense, les ingénieurs doivent remédier en éliminant certaines vulnérabilités du tracé et en utilisant de nouveaux matériaux. Si le trac […] Lire la suite