MAGELLAN FERNAND DE (1480 env.-1521)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Découverte du détroit

Magellan envoie le Santiago en reconnaissance dans l'embouchure du fleuve Santa Cruz, mais le navire y fait naufrage. Après avoir atteint lui-même l'embouchure, Magellan repart vers le sud, doublant le cap des Vierges le 21 octobre. Près de la latitude 52050' S, il pénètre dans le passage qui se révèle être le détroit tant recherché, auquel il donnera son nom. Le San Antonio ayant déserté, seuls trois vaisseaux débouchent de l'autre côté du passage. Apprenant que l'océan est en vue, l'amiral s'effondre et pleure de joie.

Le 28 novembre, la Trinidad, la Concepción et la Victoria entrent dans la mer du Sud, qui sera plus tard nommée océan Pacifique en raison de leur traversée très calme. Accablé par la soif, frappé par le scorbut, se nourrissant de vieux biscuits, puis réduit à manger le cuir recouvrant l'extrémité des vergues, l'équipage, porté dans un premier temps par le courant de Humboldt, au large du Pérou, et encouragé tout au long du voyage par la détermination inébranlable de Magellan, traverse le Pacifique. Jusqu'au 18 décembre, il longe la côte chilienne. Magellan se dirige ensuite vers le nord-ouest. Il n'aperçoit la terre que le 24 janvier 1521, probablement l'île Pukapuka dans l'archipel des Tuamotu. Franchissant la ligne des équinoxes vers la longitude 1580 O le 13 février, les voyageurs débarquent le 6 mars sur l'île de Guam dans les Mariannes, où ils trouvent de la nourriture fraîche pour la première fois depuis 99 jours. Une requête, envoyée par Magellan au roi Charles Quint avant de quitter l'Espagne, suggère qu'il connaissait (probablement en partie grâce aux lettres de Serrão) la position approximative des Moluques. Il navigue désormais vers les Philippines, au lieu de se diriger vers les îles aux épices, sans doute afin de se ravitailler rapidement et de s'assurer un point d'attache avant de se rendre aux Moluques.

Appareillant à nouveau le 9 mars, Magellan met le cap à l'ouest-sud-ouest, v [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MAGELLAN FERNAND DE (1480 env.-1521)  » est également traité dans :

PREMIER TOUR DU MONDE

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 248 mots
  •  • 1 média

Le tour du monde de Magellan, réalisé de 1519 à 1522, s'inscrit dans le cadre des grandes découvertes plus comme une prouesse technique que comme une réelle découverte : les contours du continent américain ont été précisés entre 1498 et 1519 et la recherche d'un isthme inter-océanique accapare déjà bien des efforts. Pendant ce temps, les Portugai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-tour-du-monde/#i_21404

TOUR DU MONDE DE MAGELLAN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 240 mots

22 mars 1518 Charles Quint donne son accord à Magellan pour constituer une flotte destinée à faire le tour du monde.20 septembre 1519 Cinq navires avec 275 hommes d'équipage, dont 45 étrangers, quittent Sanlúcar.11 janvier 1520 Arrivée au sud du Rio de la Plata, 49 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tour-du-monde-de-magellan-reperes-chronologiques/#i_21404

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 812 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le premier tour du monde »  : […] Voici quelques étapes de la connaissance du littoral. 1499 : Ójeda, servant de pilote à Vespucci, longe la côte du Venezuela. 1500 : Yañez Pinzón va du cap San Roque (4 0 lat. sud) à Pernambouc (8 0 sud). À peu près au même moment, le Portugais Cabral, parti de Lisbonne pour l'Inde, est jeté par les vents sur la côte du Brésil et la descend jusqu'à 17 0 sud. Cette énorme portion du continent Su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-histoire-decouverte/#i_21404

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 632 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La découverte de l'Amérique »  : […] En fait, ce sont les successeurs de Christophe Colomb, navigateurs et conquistadores , qui ont découvert l'Amérique et ont fait connaître cette découverte à l'Europe. Tout d'abord, Amerigo Vespucci dont le prénom a été donné au nouveau continent. Italien comme Colomb, Vespucci est né en 1454, à Florence. Son père avait une maison de commerce qui possédait des succursales en Espagne. Vespucci fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-atlantique/#i_21404

DÉCOUVERTES GRANDES

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 7 955 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'Amérique »  : […] Cependant, on commence à soupçonner que ces terres nouvelles ne sont pas l'Asie. En 1504 et 1505, le Florentin Amerigo Vespucci , qui a participé à plusieurs des expéditions vers l'ouest, publie des lettres où il prétend que l'on se trouve en présence d'un « nouveau monde ». Et en 1507, un typographe de Saint-Dié, Martin Waldseemüller, imagine, dans la préface d'une Cosmographie , de donner au nou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-decouvertes/#i_21404

MARIANNES ÎLES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul LATOUCHE
  •  • 454 mots

La préhistoire de cet archipel du Pacifique nord-occidental est encore loin d'être claire, mais on a décelé des traces d'occupation humaine dès 1500. Lorsque Magellan arriva en 1521 à Guam et dans les Mariannes, il trouva les îles habitées par un seul peuple qui parlait une même langue et possédait une culture homogène. On appela ces habitants les Chamorro, mot d'origine incertaine. Ceux-ci s'emp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles-mariannes/#i_21404

PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 278 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  La découverte du Pacifique »  : […] Jusqu'au début du xvi e  siècle, l'existence même de l'océan Pacifique était totalement inconnue des Européens qui, héritant des erreurs d'appréciation de Ptolémée sur les dimensions du globe terrestre, s'imaginaient que l'océan Atlantique baignait à l'ouest les rivages des lointains et mystérieux pays de l'Extrême-Orient, Cathay (Chine) ou Cipangu (Japon). C'est là que Christophe Colomb croyait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ocean-pacifique/#i_21404

PHILIPPINES

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • William GUÉRAICHE, 
  • Lucila V. HOSILLOS, 
  • Jean-Louis VESLOT
  • , Universalis
  •  • 21 391 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Histoire de la colonie espagnole (1565-1898) »  : […] Certains historiens ont abusivement rattaché les Philippines aux royaumes hindouisés de Çrīvijaya et de Modjopahit. Aucune découverte archéologique ou épigraphique ne permet d'affirmer que ces liens ont existé. Pourtant l'archipel n'est pas resté tout à fait isolé, et, dès les xi e et xii e siècles, des bateaux de marchands musulmans et japonais abordèrent les côtes de Luçon. Celle-ci est citée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippines/#i_21404

Voir aussi

Pour citer l’article

Mairin MITCHELL, « MAGELLAN FERNAND DE (1480 env.-1521) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-de-magellan/