FÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE (F.S.I.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Très tôt le mouvement syndical a senti la nécessité de se regrouper par-delà les frontières nationales. Mais les premières associations se forment sur la base des fédérations de métiers : ainsi se créent les fédérations professionnelles internationales des mineurs, des métallurgistes, des travailleurs des transports. De nombreuses tentatives, émanant notamment des centrales syndicales scandinaves, échouent à donner au mouvement syndical une structure internationale. Ce n'est qu'en 1901, à Copenhague, qu'un premier succès est enregistré : l'Allemagne, l'Angleterre, la Belgique, la France et les pays scandinaves décident la création d'un Secrétariat syndical international qui représente ainsi 1 168 000 syndiqués à sa naissance, 7 700 000 en 1913. Contre l'avis des syndicats espagnols, français et italiens qui voudraient voir le Secrétariat intervenir dans le champ de la politique, notamment sur les thèmes de la grève générale comme moyen d'émancipation ouvrière et de l'antimilitarisme, la majorité des pays représentés décide que ce secrétariat ne sera que « technique » : sorte de moyen d'échange d'informations et organe d'entraide internationale. En 1907, le Secrétariat syndical international se qualifie lui-même de « conférence de fonctionnaires syndicaux ». L'intervention politique est laissée aux partis politiques regroupés dans la IIe Internationale.

En 1913, la croissance du mouvement ouvrier international aboutit à la création de la Fédération syndicale internationale ; elle regroupe l'ensemble des centrales existantes et les fédérations professionnelles internationales qui avaient jusqu'alors gardé leur autonomie. Trois tendances se distinguent : le trade-unionisme des pays anglo-saxons, très marqué par le corporatisme ; le syndicalisme scandinave et germanique, de loin le plus puissant, dont la perspective socialiste est claire, mais dont la réalisation est totalement abandonnée aux partis politiques ; enfin le syndicalisme révo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  FÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE (F.S.I.)  » est également traité dans :

C.G.T. (Confédération générale du travail)

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • René MOURIAUX
  • , Universalis
  •  • 4 358 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La réunification et le Front »  : […] Affaiblie par la scission, la C.G.T. ne compte plus que 370 000 adhérents. Elle participe au Conseil national économique créé en 1925, est affiliée à la Fédération syndicale internationale (F.S.I.) et joue un rôle actif au Bureau international du travail. Ses effectifs s'accroissent régulièrement. Elle voit revenir à elle la Fédération des fonctionnaires qui, après la scission, était passée à l'a […] Lire la suite

COMMUNISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Annie KRIEGEL
  •  • 13 805 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le Mouvement communiste international »  : […] Parce que l'État soviétique a des fonctions propres, mais qui sont celles d'une pièce particulière – encore qu'essentielle – dans une mécanique d'ensemble, toute réflexion sur la politique étrangère soviétique ne peut qu'être une réflexion sur la politique étrangère d'un système qui s'est donné à lui-même le nom de mouvement communiste international : « mouvement », pour souligner qu'il est évolut […] Lire la suite

INTERNATIONALE SYNDICALE ROUGE

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 1 034 mots

La scission syndicale n'a jamais été un objectif stratégique de l'Internationale communiste. Et cependant, du 3 au 19 juillet 1921, se tient à Moscou le congrès constitutif de l'Internationale syndicale rouge. Le schisme était certes prévisible, mais les bolcheviks avaient souvent pensé, dans un premier temps, regrouper partis et syndicats dans une même internationale, comme cela s'était produit e […] Lire la suite

INTERNATIONALES SOCIALISTES ET SYNDICALES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PERNOT
  •  • 840 mots

28 septembre 1864 Naissance à Londres de l'Association internationale des travailleurs, qui sera dissoute douze ans plus tard, le 15 juillet 1876. 2-7 septembre 1872 Le congrès de La Haye exclut les anarchistes de Michel Bakounine et décide le transfert de l'Internationale à New York. 14-21 juillet 1889 Naissance de la II e  Internationale à Paris. Le congrès rassemble presque toutes les organi […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul CLAUDEL, « FÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE (F.S.I.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/federation-syndicale-internationale/