FAUNE SAUVAGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tortue

Tortue
Crédits : Konrad Wothe/ Minden Pictures/ Biosphoto

photographie

Ours blanc

Ours blanc
Crédits : Outdoorsman/ Shutterstock

photographie

Monde animal : les espèces connues

Monde animal : les espèces connues
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Écotourisme baleinier

Écotourisme baleinier
Crédits : R. Buendia/ Getty

photographie

Tous les médias


Un patrimoine irremplaçable

Pour des raisons bien compréhensibles – notamment des conditions climatiques acceptables et une disponibilité plus ou moins permanente des ressources alimentaires –, la faune sauvage est inégalement répartie, non seulement dans le milieu marin mais surtout sur les continents. En raison de l'importance de ces facteurs limitants, certaines régions naturelles, comme les pôles et les déserts paléarctiques ou tropicaux, ne peuvent héberger qu'une faune parcimonieuse mais, en revanche, remarquablement adaptée à ces conditions extrêmes. Les zones tempérées, où la ressource végétale est incomparablement plus abondante, mais disponible seulement une partie de l'année, accueillent évidemment un nombre beaucoup plus grand d'espèces permanentes ou résidentes temporaires. Enfin, les régions intertropicales et, principalement, équatoriales (cf. milieu équatorial-La vie), présentant à la fois des températures positives, une pluviosité généralement abondante et, en conséquence, la plus grande diversité d'espèces végétales, constituent les zones les plus riches en vie animale, tant par la diversité des espèces que par la densité de leurs populations.

Les grandes régions biogéographiques

Tenant compte de tous ces facteurs, les biologistes ont divisé la planète Terre en un certain nombre de régions biogéographiques, caractérisées à la fois par leur climat et leur peuplement végétal et animal : la région arctique et antarctique (pôles Nord et Sud), la région paléarctique (Europe, Asie septentrionale, Amérique du Nord), la région néotropicale (Amérique du Sud), la région indo-malaise (Asie tropicale), la région australasienne (Australie et îles s'étendant vers l'Indonésie) et, enfin, la région éthiopienne qui englobe l'ensemble de l'Afrique subsaharienne et des îles voisines. Madagascar, compte tenu de sa richesse en espèces animales et végétales endémiques, c'est-à-dire qui lui sont propres, est souvent considérée comme une région biogéog [...]

Tortue

Tortue

Photographie

Une des plus belles tortues terrestres : la tortue rayonnée (Asterochelys radiata), vivant à l'état sauvage exclusivement à Madagascar et menacée par le commerce international. 

Crédits : Konrad Wothe/ Minden Pictures/ Biosphoto

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 22 pages




Écrit par :

  • : professeur de lettres classiques
  • : journaliste scientifique, expert de l'Union mondiale pour la nature
  • : maître de conférences, Laboratoire de zoologie mammifères et oiseaux, Muséum national d'histoire naturelle
  • : chargé de recherche à l'unité de biologie de la conservation, Centre de recherche sur la biologie des populations d'oiseaux, Muséum national d'histoire naturelle
  • : directeur de recherche honoraire au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  FAUNE SAUVAGE  » est également traité dans :

ANIMALIER DROIT

  • Écrit par 
  • Olivier LE BOT
  •  • 4 672 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les catégories d'animaux »  : […] Dans les ordres nationaux comme sur le plan international et régional, il n'existe pas un régime juridique unique et uniforme pour l'ensemble des animaux. La réglementation se caractérise au contraire par la diversité des règles applicables. Selon un procédé habituel, le droit répartit les animaux en différentes catégories juridiques et soumet chacune d'entre elles à des règles spécifiques définie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-animalier/#i_46498

DOMESTICATION

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DIGARD
  •  • 7 155 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Quelques définitions »  : […] La domestication (du latin domus , « maison ») est l'action que l'homme exerce sur des animaux ou des végétaux, ne serait-ce qu'en les élevant ou en les cultivant. En se les appropriant et en les utilisant pour son agrément ou la satisfaction de ses besoins, l'homme les transforme. Ce principe général se traduit, dans la réalité, par des pratiques et des résultats très divers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domestication/#i_46498

ENVIRONNEMENT - Droit de l'environnement

  • Écrit par 
  • Raphaël ROMI
  •  • 4 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Protection de la diversité biologique des espèces et des espaces  »  : […] Si le droit de l'environnement n'a jamais été un droit de la protection axé exclusivement sur la nature, son noyau dur porte sur la protection de la diversité biologique, c'est-à-dire sur la protection et la gestion d'espèces en danger et des espaces présentant un intérêt écologique. Le droit de l'environnement stricto sensu attache, dans l'immédiat, la plus grande importance aux espèces animales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-droit-de-l-environnement/#i_46498

ÉQUATORIAL MILIEU

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Emmanuelle GRUNDMANN
  •  • 6 366 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La vie animale »  : […] Si une apparente cacophonie animale règne dans la forêt, il est très difficile d'en observer les habitants. Néanmoins, ces milieux abritent une extrême biodiversité, seulement égalée par celle des récifs coralliens. Certains scientifiques estiment le nombre d'espèces animales vivant sur Terre entre 2 et 3 millions, d'autres pensent que ce chiffre est nettement sous-estimé, avançant parfois même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-equatorial/#i_46498

OISEAUX DIRECTIVE

  • Écrit par 
  • Sandrine MALJEAN-DUBOIS
  •  • 943 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’adoption de la directive »  : […] La Communauté économique européenne, devenue Union européenne en 2009, n’a pas à l’origine de compétence dans le champ de l’environnement. Lancée dans les années 1970, son action environnementale répond plus au souci d’éviter ou de limiter les distorsions de concurrence sur le marché européen que pourraient entraîner des mesures environnementales nationales, qu’à celui de protéger l’environnement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/directive-oiseaux/#i_46498

OURS BRUN EN EUROPE

  • Écrit par 
  • Farid BENHAMMOU, 
  • Jean-Pierre RAFFIN
  •  • 4 567 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des sociétés européennes marquées par l'ours »  : […] L'ours brun marque profondément les sociétés européennes depuis la Préhistoire. Les peintures rupestres prouvent l'importance de cette espèce qui n'a pas laissé indifférents les premiers humains peuplant l'Europe. De nombreux indices attestent d'un culte de l'ours qui aurait perduré jusqu'au Moyen Âge et l'avènement du christianisme. Ce dernier aurait œuvré à faire reculer l’importance de l'ours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ours-brun-en-europe/#i_46498

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique RICHARD, Alain ZECCHINI, Jean-Marc PONS, Romain JULLIARD, Pierre PFEFFER, « FAUNE SAUVAGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/faune-sauvage/