FARINES ANIMALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Farines animales : dates d’interdiction

Farines animales : dates d’interdiction
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Farines animales

Farines animales
Crédits : Visivastudio/ Shutterstock

photographie

Élevage de poissons

Élevage de poissons
Crédits : M. Rakusen/ cultura/ Corbis

photographie

Filière des sous-produits animaux

Filière des sous-produits animaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Maladie de la « vache folle » et farines animales

La maladie de la « vache folle » (ou E.S.B.) est incurable chez les bovins. Les premiers cas ont été officiellement rapportés en 1986 au Royaume-Uni. Cette maladie s'est ensuite déclarée en France (premier cas détecté en février 1991) et dans plusieurs pays de l'Union européenne, allant même jusqu'au Japon. Cette épizootie (épidémie pour les animaux) bovine est aussi associée à une maladie humaine : la maladie de Creutzfeldt-Jakob (M.C.J.) ou plus exactement une variante apparue en 1996, la vM.C.J. Les experts ont émis l'hypothèse que cette variante pouvait être la conséquence de la transmission de l'E.S.B. à l'homme, par la voie alimentaire.

Si l’on ne sait pas réellement comment est apparu l'agent pathogène de l'E.S.B., un consensus existe néanmoins parmi les scientifiques sur le fait qu’il s’agit d’une molécule, le prion pathologique, dont l'accumulation dans l’organisme est responsable de la dégénérescence des tissus nerveux centraux.

Bien que le lien de causalité entre l'incorporation de farines animales dans les aliments du bétail et la propagation rapide de la maladie soit aujourd’hui largement établi, deux hypothèses sur l’origine du prion restent débattues. La première suggère que la maladie provient d'une contamination entre espèces, à partir d'une maladie proche qu’est la tremblante du mouton. Si la possibilité de transmission interspécifique de la tremblante a bien été prouvée expérimentalement, les troubles cliniques associés à la maladie diffèrent cependant très sensiblement de ceux de l’E.S.B. La seconde hypothèse pose que la maladie est endémique à l'espèce bovine et qu’elle s’est amplifiée au milieu des années 1980 à la suite d’une modification du processus de fabrication des farines (abaissement des températures de stérilisation et suppression de l'étape d'extraction des graisses par solvants). Cette nouvelle procédure n’était pas suffisante pour détruire l'agent de la maladie qui est extrêmement résistant.

Pour éviter la contamination des animaux, la France a donc pris, dès 1990, une série de mesur [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

  • : adjoint au délégué interministériel aux industries agroalimentaires et à l'agro-industrie

Classification


Autres références

«  FARINES ANIMALES  » est également traité dans :

INTERDICTION DES FARINES D'ORIGINE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 309 mots

Le 14 novembre 2000, le gouvernement français interdit l'utilisation de farines animales dans l'alimentation de toutes les espèces animales. Cette décision est étendue à toute l'Europe le 4 décembre 2000.Ces interdictions étaient la dernière étape d'un processus mis en œuvre dans les différents pays de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interdiction-des-farines-d-origine-animale/#i_85936

ENCÉPHALOPATHIES SPONGIFORMES

  • Écrit par 
  • Dominique DORMONT
  •  • 6 588 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'encéphalopathie spongiforme bovine »  : […] L'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est une maladie d'allure épidémique qui a été identifiée au Royaume-Uni en 1986, touchant depuis lors quelque 185 000 bovins sur le territoire britannique (1 000 cas par jour en 1992-1993, au maximum de l'épidémie) et 5 000 dans le monde, essentiellement en Europe. L'âge moyen d'apparition de la maladie est de trois à six ans. Sa traduction clinique asso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encephalopathies-spongiformes/#i_85936

PRINCIPE DE PRÉCAUTION

  • Écrit par 
  • Pierre LASCOUMES
  •  • 2 219 mots

Dans le chapitre « Maîtriser les menaces et les risques »  : […] L'idée de précaution peut être présentée sous forme d'adage : « Dans le doute sur l'existence et la portée d'effets potentiellement négatifs, sur l'homme ou l'environnement, d'un produit ou d'une activité, ne t'abstiens surtout pas. Engage au contraire une démarche d'évaluation du danger et de recherche des moyens de le maîtriser. » La précaution est une incitation à l'action dans un contexte d'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principe-de-precaution/#i_85936

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain BLOGOWSKI, « FARINES ANIMALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/farines-animales/