Fantaisie et fugue en ut mineur, BACH (Carl Philipp Emannuel)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Genre - Pièce pour orgue

Jusqu'au XVe siècle, l'orgue n'a pas de répertoire propre et l'on y joue indifféremment pièces sacrées et pièces profanes. Avec la naissance de l'imprimerie, les compositeurs commencent à écrire spécifiquement pour cet instrument, principalement en Italie, en Flandre et en Espagne, mais ce n'est qu'aux XVIIe et XVIIIe siècles que l'orgue, parvenant à l'apogée de sa facture, acquiert son autonomie, avec, notamment, Louis et François Couperin, Louis Nicolas Clérambault, Nicolas de Grigny en France, Johann Jacob Froberger, Johann Pachelbel, Dietrich Buxtehude et Jean-Sébastien Bach en Allemagne.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Fantaisie et fugue en ut mineur, BACH (Carl Philipp Emannuel) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantaisie-et-fugue-en-ut-mineur-bach-carl-philipp-emannuel/