FACTIONS ROMAINES

ARISTOCRATIQUE PARTI, histoire romaine

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 463 mots

La notion de parti, au sens exclusivement politique et moderne du terme, est inconnue dans la Rome antique. Le mot même n'existe pas et l'expression de parti aristocratique apparaît comme une simplification d'usage courant, utilisée par les historiens pour définir une réalité qui est plus complexe. En effet, à Rome on parle plutôt de factio , qui regroupe autour d'un homme po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parti-aristocratique-histoire-romaine/#i_36846

CITÉ ANTIQUE CONCEPTIONS POLITIQUES DE LA

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 1 063 mots

Philosophes, historiens, orateurs de la Grèce classique ont défini, analysé, discuté ce type d'organisation originale qu'est la cité, favorable à l'éclosion d'une réflexion politique qui fut plus idéaliste que positive et toujours dominée par des préoccupations morales. C'est à leurs yeux un don des dieux, la société politique par excellence. La Grèce paya de son indépendance de n'avoir pas dépass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conceptions-politiques-de-la-cite-antique/#i_36846

COULEURS, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Manlio BRUSATIN
  •  • 10 354 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Perception, représentation et production de la couleur dans les civilisations antiques »  : […] Chez les Égyptiens, la notion des couleurs et de leur représentation est gouvernée par un principe fondé sur la nature des pierres précieuses qui donnent un sens précis aux couleurs et aux gemmes. Les matières colorantes utilisées en Égypte pour la fabrication des fards – le kheśebedh ( bleu lapis-lazuli), le khenemet ( rouge rubis), le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleurs-histoire-de-l-art/#i_36846

GRACQUES (LES)

  • Écrit par 
  • Claude NICOLET
  •  • 2 823 mots

Dans le chapitre « Milieu social et formation politique »  : […] Tiberius (né en 163) et Caius Gracchus (né en 154) appartiennent à l'oligarchie sénatoriale la plus représentative, et, à première vue, la moins désignée pour promouvoir la révolution. Leur père, Tiberius Sempronius Gracchus, fils de consul, lui-même deux fois consul, censeur en 169, avait fait une carrière politique et militaire exemplaire dans l'orbite des Scipions ; il avait épousé Cornelia, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gracques-les/#i_36846

ISTANBUL

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 5 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La lutte des factions »  : […] Les dèmes sont à la fois des associations sportives dont les cochers du cirque portent les couleurs (le bleu et le vert), des milices qui participent à la défense de la ville comme à la construction et à l'entretien des remparts, enfin de véritables partis politiques implantés dans des quartiers différents, et qui représentent des milieux et des intérêts divers : les Bleus sont plutôt dirigés, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/istanbul/#i_36846