FACTEUR DE PRODUCTION

AUTOFINANCEMENT

  • Écrit par 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 5 233 mots

Dans le chapitre « Le bien-fondé de l'autofinancement »  : […] Par référence explicite ou implicite au modèle de financement traditionnel selon lequel tous les fonds investis ont été épargnés préalablement, et où le financement des investissements n'interfère pas avec la distribution des revenus, on a pu dire que l'autofinancement, épargne forcée, affectait sensiblement la distribution et pesait notamment sur les consommateurs et sur les salariés des entrepr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofinancement/#i_92498

CAPITAL

  • Écrit par 
  • Ozgur GUN
  •  • 1 382 mots

Dans le chapitre « Le capital en tant que rapport social »  : […] Cette première acception du mot capital est à l'origine d'expressions telles que capitalisme ou société capitaliste, qui désignent un système économique où les moyens de production sont, en bonne partie, détenus par des personnes privées. Celles-ci, les capitalistes, recrutent des travailleurs, achètent des matières premières, louent des terres, etc., pour produire des biens, dans le but de réali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capital/#i_92498

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 878 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Unions monétaires »  : […] Une littérature économique assez ancienne, commençant avec les écrits de Robert Mundell dans les années 1960, a défini les conditions d'appartenance à un groupe de pays ayant la même monnaie, groupe dit « zone monétaire optimale ». Les critères retenus sont les suivants : – Une forte mobilité des facteurs de production et plus particulièrement du facteur travail. Si un des pays de l'union monétair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-regimes-de-change/#i_92498

CHANGE, notion de

  • Écrit par 
  • Marc POURROY, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 780 mots

Dans le chapitre « Les différents régimes de change »  : […] Le régime de change est l'ensemble des règles adoptées par une économie pour déterminer l’évolution du prix d’échange de sa devise vis-à-vis des autres monnaies. De nombreuses politiques peuvent être mobilisées : par exemple, la convertibilité du compte courant, l’ouverture du compte de capital, ou encore le pilotage du taux d’intérêt ; le principal outil demeure l'intervention des autorités monét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-notion-de/#i_92498

CHINE - Économie

  • Écrit par 
  • Françoise LEMOINE, 
  • Thomas VENDRYES
  •  • 8 216 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Changement structurel, privatisation et gains de productivité »  : […] Le succès chinois a également reposé sur une hausse marquée de la productivité globale des facteurs de production, indiquant une meilleure allocation des ressources. Celle-ci résulte d’abord du processus de changement structurel, c’est-à-dire de la réallocation des ressources entre régions et secteurs, et dont une des dimensions principales est le transfert de la main-d’œuvre de l’agriculture ver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-economie/#i_92498

COMMERCE INTERNATIONAL - Théories

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre « Un nouveau programme de recherche »  : […] Le modèle de concurrence monopolistique du commerce international comporte, en creux, une intuition dont la portée va rapidement s'avérer décisive : si l'on substitue à la mobilité des biens celle du facteur de production, et si les deux pays sont initialement de taille identique, l'équilibre initial de localisation (la moitié des firmes dans chaque pays) est stable. Par contre, si l'un des deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-theories/#i_92498

COMMERCE INTERNATIONAL - Avantages comparatifs

  • Écrit par 
  • Matthieu CROZET
  •  • 5 799 mots

Dans le chapitre « Le gain au commerce et sa répartition »  : […] Le principe des avantages comparatifs est indissociable de l'existence d'un gain à l'échange. Ce gain correspond en fait à une extension au niveau des économies nationales du principe plus général de gain d'efficacité qui doit résulter de la spécialisation des agents dans les tâches où leur habileté est relativement plus importante. De même que la division des tâches doit être profitable à chaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-avantages-comparatifs/#i_92498

COÛTS DE PRODUCTION

  • Écrit par 
  • Nicolas COUDERC
  •  • 1 496 mots

Pour produire, une entreprise utilise ce que les économistes appellent des facteurs de production : main-d'œuvre (facteur travail), équipements, machines, etc. (facteur capital). La relation existant entre la production et les quantités de facteurs de production utilisées peut être exprimée sous la forme d'une fonction mathématique appelée fonction de production. Celle-ci permet d'étudier, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couts-de-production/#i_92498

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Théorie néo-classique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 2 836 mots
  •  • 2 médias

Après les révolutions de 1848 en Europe, l'économie politique qualifiée de classique par Karl Marx, celle de l'Écossais Adam Smith et de l'Anglais David Ricardo, doit affronter une double contestation. Celle des milieux conservateurs d'abord qui accusent les théories de Ricardo, en ayant associé à chaque facteur de production une classe sociale – la terre à la noblesse, le capital à la bourgeoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-theorie-neo-classique/#i_92498

ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bruno JULLIEN
  •  • 9 068 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'entreprise comme processus de production »  : […] Dans l'analyse microéconomique traditionnelle, l'entreprise est abordée au travers de ses caractéristiques techniques. Elle est une organisation dont le but est de produire certains biens ou services. Pour produire ces biens, elle combine des facteurs de production, tels que la force de travail, le capital matériel (locaux, machines, etc.) et immatériel (savoir-faire, connaissance, etc.), des mati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-industrielle/#i_92498

ENTREPRISE - Théories et représentations

  • Écrit par 
  • Gérard CHARREAUX
  •  • 6 342 mots

Dans le chapitre « La théorie de l'équipe de production »  : […] La théorie de « l'équipe de production » considère la firme comme spécialiste du contrôle de la performance. Armen Alchian et Harold Demsetz (1972) rejettent l'idée que le pouvoir disciplinaire associé à la hiérarchie puisse caractériser la firme. Dans la gestion de la ressource travail, ce pouvoir ne serait pas supérieur à celui du marché car, dans les deux cas, l'entreprise est libre d'interrom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-theories-et-representations/#i_92498

MACROÉCONOMIE - Croissance économique

  • Écrit par 
  • Jean-Olivier HAIRAULT
  •  • 9 667 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Croissance et accumulation »  : […] La production consiste à transformer des ressources naturelles et des biens (les consommations intermédiaires qui disparaissent dans le processus productif) en d'autres biens (le produit final), en créant au passage de la valeur. Cette valeur ajoutée est obtenue grâce à la combinaison technique de facteurs de production, travail et outils de production. À l'inverse du travail, ces derniers font e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-croissance-economique/#i_92498

NOS TEMPS MODERNES (D. Cohen) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anne DEMARTINI
  •  • 1 047 mots

Raréfaction inexorable de l'emploi, à l'origine d'une pauvreté toujours plus grande ; lien social, jadis garanti par les structures entrepreneuriale, étatique et familiale, et désormais menacé par l'essor d'un individualisme dont le néo-libéralisme n'a de cesse de louer les vertus ; dictature des marchés financiers… autant de maux auxquels nos sociétés modernes se trouveraient confrontées, mais q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nos-temps-modernes/#i_92498

PAUVRETÉ ET REVENUS MINIMA

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 6 588 mots

Dans le chapitre « Une réponse à la diminution de l'emploi »  : […] La plupart des défenseurs du revenu social garanti ont toutefois une démarche beaucoup plus pragmatique : c'est parce que le travail manque, et manquera sans doute de plus en plus, qu'il faut bien trouver un autre moyen de distribuer la richesse produite. Sinon, on se dirige inévitablement vers une société globalement de plus en plus riche, mais où les exclus du travail – en nombre croissant – se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pauvrete-et-revenus-minima/#i_92498

PRINCIPES D'ÉCONOMIE POLITIQUE, Alfred Marshall - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 054 mots

Dans le chapitre « Une théorie de la valeur en équilibre partiel »  : […] Les livres I et II sont une introduction à l'objet et aux méthodes de l'économie. L'économie s'intéresse aux désirs d'obtenir des richesses et aux efforts nécessaires pour les obtenir, en tant qu'ils peuvent faire l'objet d'une mesure monétaire. Son sujet d'étude est donc un individu type dont les comportements peuvent être généralisés. Plutôt que de grandes constructions déductives, le théoricien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principes-d-economie-politique/#i_92498

RÉPARTITION DES REVENUS

  • Écrit par 
  • Ozgur GUN
  •  • 1 213 mots

Dans le chapitre « Deux visions radicalement opposées »  : […] En théorie économique, on distingue deux façons radicalement opposées de traiter la question de la répartition d'un point de vue positif : d'une part, il y a ceux qui la conçoivent comme le partage du produit – d'une entreprise, ou de la société tout entière – entre divers groupes sociaux, selon une relation plus ou moins conflictuelle ; d'autre part, il y a ceux qui la considèrent comme le résult […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/repartition-des-revenus/#i_92498

SMITH ADAM (1723-1790)

  • Écrit par 
  • Jacques WOLFF
  •  • 1 446 mots

Dans le chapitre « L'homme et l'œuvre »  : […] Smith n'a toute sa vie été qu'un universitaire. Né à Kirkaldy (Écosse), il entra à quatorze ans au collège de Glasgow, à dix-sept ans à Oxford où, pendant six années, il étudia la philosophie et la littérature. Il fut nommé professeur de littérature à Glasgow à vingt-huit ans et occupa à partir de 1753 la chaire de philosophie morale, professant entre autres l'économie politique et publiant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-smith/#i_92498

TRAVAIL - La fin du travail ?

  • Écrit par 
  • Dominique MEDA
  •  • 7 657 mots

Dans le chapitre « L'invention du travail »  : […] C'est au xviii e  siècle que le terme de travail trouve très clairement son unité. Il va devenir possible de dire « le » travail à partir du moment où un certain nombre d'activités, qui étaient jusque-là régies par des logiques irréductiblement diversifiées, vont devenir suffisamment homogènes pour pouvoir être rassemblées sous un seul terme. À b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/travail-la-fin-du-travail/#i_92498