HYBERT FABRICE (1961-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les critiques qui ont rendu compte des premières expositions de Fabrice Hybert (notamment Philippe Piguet, dans Art Press no 116, juillet-août 1987) ont tous souligné la liberté affichée par le jeune artiste « sautant d'une image à l'autre », n'étant « jamais là où l'on croit le trouver ». Fabrice Hybert n'a jamais cessé de déconcerter par une curiosité qui « s'apparente en quelque sorte à l'activité d'un enfant culotté qui regarderait par les trous d'une serrure » (Fabrice Hybert parlant de ses Peintures homéopathiques). Créateur d'un œuvre protéiforme, il a instauré son travail selon une conception proliférante qui procède sans souci chronologique par dérives, gonflements, glissements, déplacements entre le dessin, la peinture, la sculpture, l'installation, la performance, la photographie et la vidéo. Comme le héros du Story-board présenté au Capc-musée d'art contemporain de Bordeaux (1993) dans lequel « un agriculteur se transforme en généticien, le héros sans visage, dans l'intention de ne jamais être cernable ou être repéré, dévie sa trajectoire en changeant de métier : d'agriculteur il passe à architecte puis prothésiste puis traducteur et contorsionniste, etc. ».

Les peintures homéopathiques

L'artiste français Fabrice Hybert, né en 1961 à Luçon en Vendée, fait ses études à l'école des Beaux-Arts de Nantes au début des années 1980.

Matrice de l'ensemble de son travail, les Peintures homéopathiques (depuis 1986) sur lesquelles viennent s'agréger, sans unité, des dessins, des photographies, des inscriptions, sont conçues comme des tableaux de recherche. Chaque œuvre constitue une étape d'un immense rhizome dont les articulations naissent d'une volonté de mettre en évidence des modes de réaction, des procédés combinatoires qui favorisent la conscience des rapports entre le corps et la pensée. Tel est le processus créatif de Fabrice Hybert. L'œuvre achevée ressemble à la vision simultanée de plusieurs images qui se contamineraient l'une l'autre, faisant naître un faisceau d'asso [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : historienne de l'art, conservateur au musée d'Art moderne et contemporain, Genève

Classification

Pour citer l’article

Françoise NINGHETTO, « HYBERT FABRICE (1961-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fabrice-hybert/