EXTERNALITÉ, économie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Externalités et inefficacité des décisions

En l'absence de contrepartie marchande, le responsable de l'externalité, l'émetteur, ne tient pas compte, dans sa décision, de l'influence de ses actes sur le bien-être des autres. Lorsqu'un automobiliste décide de s'engager sur une route, il ne ressent pas le coût supplémentaire qu'il fait subir aux autres : seuls comptent le temps qu'il passe en déplacement et sa consommation de carburant, mais pas l'augmentation de temps qu'il inflige aux autres usagers. De la même manière, en l'absence de réglementation, une industrie polluante ne subit aucune répercussion des dommages qu'elle cause, le pollueur n'intégrant pas, dans son calcul économique, les effets négatifs de son comportement sur l'environnement.

Le problème tient donc à ce que les coûts ou les avantages associés à l'externalité n'entrent pas en ligne de compte dans la décision privée de l'émetteur. Dans le cas d'une externalité négative, cette omission aboutit à une surproduction. Dans le cas d'externalité positive, cela conduit au contraire à une sous-production. Pourquoi n'y a-t-il pas spontanément une transaction associée à l'effet externe ? Deux raisons essentielles à cela. La première tient à la difficulté de définir, dans certains cas, les droits initiaux des deux parties. Lorsqu'un citadin décide de s'installer à la campagne et qu'il est gêné par le chant trop matinal du coq du voisin, peut-il faire valoir son droit à la tranquillité et appliquer le précepte pollueur-payeur ou doit-on, au contraire, invoquer un principe d'antériorité ? Cette difficulté à définir les droits initiaux est souvent liée à l'absence de droit de propriété clairement définissable sur l'environnement. La seconde explication tient aux coûts de transaction et d'information associés : il faut pouvoir identifier les parties, prouver les faits, négocier les compensations. Même si les droits initiaux sont bien définis, les coûts liés au processus de négociation lui-même pour trouver un accord et pour l'appliquer sont si élevés qu'ils rendent impraticabl [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  EXTERNALITÉ, économie  » est également traité dans :

BANQUE - Supervision prudentielle

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 6 046 mots

Dans le chapitre « Prévenir la contagion des faillites bancaires »  : […] Les faillites bancaires peuvent rapidement se transmettre d'un établissement à l'autre, en raison d'une panique contagieuse de la clientèle ou du fait de la densité des relations interbancaires. On parle à ce sujet d'externalités négatives associées aux faillites bancaires : l'impact d'une faillite ne se limite pas à l'établissement initialement touché. Les autorités monétaires (banques centrales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-supervision-prudentielle/#i_30564

ÉCONOMIE RÉGIONALE ET URBAINE

  • Écrit par 
  • Jacques THISSE
  •  • 12 076 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Externalités de communication et marché du travail »  : […] Le modèle proposé par Hideaki Ogawa et Masahisha Fujita (1980) permet d'illustrer de façon plus concrète le mécanisme d'agglomération impliquant à la fois des producteurs et des travailleurs. La force d'agglomération réside dans l'existence d'externalités de communications entre entreprises, autorisant l'échange d'informations, comme on l’a vu plus haut. Toutes choses égales par ailleurs, les pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-regionale-et-urbaine/#i_30564

ÉCOTAXE

  • Écrit par 
  • Franck-Dominique VIVIEN
  •  • 2 342 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les objectifs de l'écotaxe »  : […] Si le but premier d'un système de taxation est de faire entrer de l'argent dans les caisses de l'État ou d'organismes qui financent des dépenses d'intérêt général, la théorie économique entend faire jouer aux écotaxes un rôle crucial dans la reconnaissance et le traitement des nuisances que les agents économiques infligent à l'environnement. En reprenant les propositions d'Arthur Cecil Pigou qui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecotaxe/#i_30564

ÉNERGIE - Les ressources

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CHEVALIER, 
  • Daniel CLÉMENT, 
  • François MOISAN, 
  • Jean-Pierre TABET
  •  • 6 340 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Prospectives »  : […] Au vu des analyses qui précèdent, on peut esquisser quelques éléments d'action qui devraient être menés au niveau mondial au cours de ce siècle. Il faut parvenir à une meilleure prise en compte des « externalités » négatives. On a sans doute sous-estimé l'importance des coûts sociaux associés à nos consommations d'énergie. On découvre chaque jour davantage le coût réel des pollutions locales et g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-les-ressources/#i_30564

ENVIRONNEMENT - Environnement et économie

  • Écrit par 
  • Sylvie FAUCHEUX, 
  • Christelle HUE
  •  • 6 537 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vers un dépassement du principe pollueur-payeur »  : […] En termes économiques, les ressources environnementales et naturelles, synthétisées sous le vocable de « capital naturel » (Daly, 1994), peuvent être considérées à la fois comme facteur de production et comme composante de l'utilité ou du bien-être. Les dégradations environnementales ont traditionnellement été traitées, par les économistes, comme des problèmes d'externalité négative. Dans cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-environnement-et-economie/#i_30564

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIE DE L'

  • Écrit par 
  • Sylvie FAUCHEUX
  •  • 6 152 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le concept d'effet externe »  : […] Arthur Cecil Pigou, en 1920, donne de l'effet externe la définition suivante : « L'essence du phénomène est qu'une personne A, en même temps qu'elle fournit à une autre personne B un service déterminé pour lequel elle reçoit un paiement, procure par là même des avantages ou des inconvénients d'une nature telle qu'un paiement ne puisse être imposé à ceux qui en bénéficient ni une compensation préle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-de-l-environnement/#i_30564

IMPÔT - Politique fiscale

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MONNIER
  •  • 7 258 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nouvelles perspectives  »  : […] Même si l'aspiration à la stabilité et à la prévisibilité des règles fiscales est une donnée importante, la politique fiscale doit s'adapter aux transformations économiques et sociales. De nouveaux domaines s'ouvrent donc, mais ils présentent désormais la caractéristique commune de ne pouvoir être appréhendés autrement que dans un cadre international, où les pays sont interdépendants. Cela renforc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impot-politique-fiscale/#i_30564

INTERNET - Économie d'Internet

  • Écrit par 
  • Éric BROUSSEAU
  •  • 5 665 mots

Dans le chapitre « L'économie des services informationnels en réseau »  : […] Les réseaux numériques permettent une dématérialisation quasi complète de l'information. Cela confère aux activités organisées sur Internet quatre caractéristiques économiques propres à l'information. La première caractéristique d'un bien informationnel est ce que l'on appelle la « difficulté d'exclusion » : une fois une information connue, copiée ou apprise, il est difficile pour son détenteur in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-economie-d-internet/#i_30564

INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

  • Écrit par 
  • Dominique HENRIET, 
  • André PIETTRE
  •  • 10 782 mots

Dans le chapitre « Externalités »  : […] On dit qu'il y a externalité ou effet externe lorsque l'action de consommation ou de production d'un individu a une incidence sur le bien-être d'un autre, sans que cette interaction fasse l'objet d'une transaction économique. La pollution est un effet externe négatif évident : en produisant, une usine peut déverser dans la nature des matières polluantes qui affectent l'état de santé et donc le bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intervention-de-l-etat-economie/#i_30564

MACROÉCONOMIE - Croissance économique

  • Écrit par 
  • Jean-Olivier HAIRAULT
  •  • 9 667 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Externalités »  : […] Les agents privés ne perçoivent pas toujours toutes les conséquences de leurs décisions en matière d'accumulation. Ainsi, les investissements en recherche-développement permettent des découvertes qui profitent ensuite à tous ceux qui entreprennent des activités de recherche (externalités de connaissances) : leur rendement social est supérieur à leur rendement privé. Et si le niveau socialement o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-croissance-economique/#i_30564

MACROÉCONOMIE - Politique économique

  • Écrit par 
  • Antoine d' AUTUME
  •  • 4 871 mots

Dans le chapitre « Les trois objectifs de la politique économique »  : […] On peut suivre l'économiste américain Richard Musgrave (1910-2007) en assignant trois objectifs généraux à la politique économique : améliorer l'allocation des ressources ; modifier la répartition des richesses ; réguler le niveau de l'activité économique. Depuis Adam Smith et son analyse en 1776 de la « main invisible » qui pousserait chacun, sans qu'il le sache, à contribuer à l'intérêt de la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-politique-economique/#i_30564

MICROÉCONOMIE - Incitations et contrats

  • Écrit par 
  • Bernard SALANIÉ
  •  • 6 238 mots

Dans le chapitre « Le mécanisme du pivot »  : […] William Vickrey, Edward Clarke et Theodore Groves ont imaginé une procédure « non manipulable » qui porte leurs noms et qui permet de prendre une décision optimale à propos de la construction du pont, sous certaines restrictions quant aux préférences des contribuables. Il suffit de choisir judicieusement les impôts à acquitter par les différents contribuables en fonction des sommes qu'ils déclare […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-incitations-et-contrats/#i_30564

PAIEMENT ET MONNAIE ÉLECTRONIQUES

  • Écrit par 
  • Marianne VERDIER
  •  • 4 132 mots

Dans le chapitre « Les moyens de paiement électroniques interbancaires »  : […] Les banques possèdent un avantage concurrentiel pour fournir des moyens de paiement électroniques par rapport aux autres opérateurs, du fait de leur rôle privilégié dans le circuit d’émission de la monnaie fiduciaire et de leur expertise en matière de gestion des risques financiers (risque opérationnel, risque de liquidité, risque de contrepartie). Les principaux moyens de paiement électroniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paiement-et-monnaie-electroniques/#i_30564

SANTÉ - Économie de la santé

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOATTI
  •  • 9 632 mots

Dans le chapitre « Externalités et biens collectifs »  : […] Une première raison d'échec du marché n'est pas propre au secteur de la santé et se retrouve dans d'autres domaines, comme l'environnement ou bien encore la sphère financière. Elle tient à l'existence d'externalités négatives et positives. On parle d'externalités chaque fois qu'un agent économique (individu ou entreprise) entreprend une action qui affecte directement d'autres agents, mais pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sante-economie-de-la-sante/#i_30564

SPORT (Histoire et société) - Économie

  • Écrit par 
  • Wladimir ANDREFF
  •  • 6 789 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Coûts et avantages des événements sportifs »  : […] Une ville ou un pays candidat à l'organisation d'un événement sportif majeur (jeux Olympiques, Coupe du monde de football) entend démontrer que celui-ci ne sera pas déficitaire et qu'il induit des retombées positives pour l'économie locale. Cela est devenu l'un des critères d'attribution des jeux Olympiques depuis ceux de Los Angeles en 1984. L'événement sportif est source d'externalités positiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-economie/#i_30564

THE PROBLEM OF SOCIAL COST, Ronald H. Coase - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Élodie BERTRAND
  •  • 1 129 mots

Dans le chapitre « Le fameux « théorème de Coase » »  : […] Coase critique l'analyse traditionnelle, issue des travaux de l'économiste anglais Arthur Cecil Pigou (1877-1959), selon laquelle les externalités (notion employée en économie pour désigner les effets indirects des activités économiques d'un agent sur le bien-être d'un autre agent) nécessiteraient automatiquement une intervention correctrice de l'État sous forme de taxation. Il part de l'idée qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-problem-of-social-cost/#i_30564

VILLE - Le fait urbain dans le monde

  • Écrit par 
  • Jacques BONNET
  •  • 6 595 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  L'économie et la société urbaines »  : […] La métropolisation de l'économie accompagne l'internationalisation des échanges. Le volume du commerce mondial a été multiplié par plus de 400 entre 1780 et 1980, quand celui de la population croissait moins de trente fois. La part de la production nationale qui doit s'intégrer dans les échanges internationaux s'est donc considérablement accrue. Le phénomène a pris une ampleur particulière depuis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ville-le-fait-urbain-dans-le-monde/#i_30564

Pour citer l’article

Dominique HENRIET, « EXTERNALITÉ, économie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/externalite-economie/