EXPRESSIONNISME, théâtre

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'expressionnisme »  : […] Peu avant la guerre de 1914, cependant, un nouveau style apparaît : au lieu du raffinement et de la nuance du postsymbolisme, des images crues et pathétiques, des couleurs violentes et heurtées. On allait bientôt dénommer expressionnisme ce mouvement dans lequel à nouveau l'Allemagne allait tenir la tête et ouvrir des voies. Else Lasker-Schüler (1876-1946), Georg Heym (1887-1912), Gottfried Benn ( […] Lire la suite

BARLACH ERNST (1870-1938)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 795 mots

Sculpteur, graveur et dramaturge allemand, Ernst Barlach est un des plus célèbres représentants de ce que l'on a appelé l'expressionnisme allemand. Originaire du Holstein, il étudia à l'École des arts décoratifs de Hambourg et à l'Académie de Dresde. À Paris, où il séjourne à deux reprises entre 1895 et 1897 et où il fréquente l'académie Julian, il apprend à connaître l'art de Van Gogh. Jusqu'en 1 […] Lire la suite

BEER-HOFMANN RICHARD (1866-1945)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 472 mots

Né à Vienne, fils d'avocat, Richard Beer-Hofmann fait des études de droit sans pourtant ressentir pour elles une attirance particulière. En 1938, il quittera l'Autriche parce que juif et mourra à New York, en exil. Son œuvre, si elle est peu abondante, n'a pourtant pas vieilli. En 1893, un recueil de nouvelles, L'Enfant ( Das Kind ), passe inaperçu, ou presque. Pourtant, Hofmannsthal, Schnitzler […] Lire la suite

BORCHERT WOLFGANG (1921-1947)

  • Écrit par 
  • M. NUGUE
  •  • 453 mots

La brève destinée de Wolfgang Borchert est placée tout entière sous le double signe du théâtre et de la guerre. Après un stage d'apprentissage dans une librairie, Borchert devient acteur dramatique, lorsqu'à vingt ans il est incorporé et envoyé sur le front oriental où il est grièvement blessé. Soupçonné de s'être lui-même infligé cette blessure et d'avoir tenu des propos portant atteinte au moral […] Lire la suite

BRECHT BERTOLT

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 5 503 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La théorie du théâtre épique »  : […] On résistera à la tentation d'enclore le théâtre épique dans un système définitif. Cette théorie historique est elle-même dans l'histoire. Brecht a mis au point progressivement, avec l'aide de ses collaborateurs, les procédés techniques et les moyens scéniques, de caractère anti-illusionniste, qui étayent concrètement cette théorie : les décors suggérés, qui ne sont pas exclusifs d'un réalisme de […] Lire la suite

HASENCLEVER WALTER (1890-1940)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 162 mots

Porte-parole de l'expressionnisme, Hasenclever a écrit avec Le Fils (1916) la première pièce expressionniste jouée en Allemagne. Dans cette pièce déterminante, le père symbolise tout ce qui opprime l'être humain. La révolte du fils est sans compromis ; c'est la fin de tout un système, de toute une époque qu'elle annonce. Dans ses poèmes, Hasenclever exige la « politisation de l'esprit » ( Le Poèt […] Lire la suite

REINHARDT MAX (1873-1943)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 615 mots

La carrière de Max Reinhardt, metteur en scène autrichien, s'est déroulée surtout à Berlin, à la tête du Deutsches Theater qu'il dirigea de 1905 à 1933 (malgré plusieurs interruptions). Sa place et son influence dans le théâtre allemand et européen sont considérables. Le théâtre allemand subissait encore l'influence rigoriste des Meininger. Reinhardt, doué d'une grande imagination scénique, met au […] Lire la suite

SCÉNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 522 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Max Reinhardt et Erwin Piscator »  : […] Si, à cette époque, l'U.R.S.S. est le foyer du constructivisme, l'Allemagne est celui de l'expressionnisme. Au théâtre, les principales innovations scéniques trouvent leur source chez Max Reinhardt (1873-1943), et Erwin Piscator (1893-1966). Acteur et régisseur d'origine autrichienne, Max Reinhardt tend à réinsuffler une part de magie et d'illusion dans les théories d'Appia et de Craig. Mais il s […] Lire la suite

SCÉNOGRAPHIE LYRIQUE

  • Écrit par 
  • Alain PERROUX, 
  • Alain SATGÉ
  •  • 7 224 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le temps des théories : la critique du naturalisme »  : […] La notion de mise en scène conçue comme organisation globale et unitaire du spectacle d'opéra n'apparaît pas avant le xix e  siècle ; jusque-là, le « machiniste », éventuellement assisté du librettiste et du maître de ballet, règle les changements à vue et les entrées des chanteurs, dont la gestuelle et les déplacements sont déterminés par l'improvisation, par la tradition qui fixe la hiérarchie d […] Lire la suite

SORGE REINHARD JOHANNES (1892-1916)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 767 mots

Selon Sorge, la littérature n'avait de sens qu'engagée. Sa courte vie ne lui permit la démonstration de cette théorie que de manière approximative. Son œuvre primordiale est rédigée, en effet, avant sa conversion au catholicisme ; l'auteur expressionniste y dit sa recherche d'un langage grâce auquel on pourrait « parler en symboles éternels ». Fils d'un architecte municipal qui sombrera bientôt da […] Lire la suite

STRINDBERG AUGUST (1849-1912)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 5 176 mots

Dans le chapitre « Appeler en rêve »  : […] En septembre 1892, il repart, pour Berlin cette fois, semant au passage des pièces en un acte qui sont des merveilles de mécanique de précision dans l'analyse de « son » personnage : posé, puis pesé, puis défait, annihilé par ses doubles, ses reflets, ses projections, ses fantômes. Mais Strindberg se refait après chaque « décharge » : Premier Avertissement ( Första varningen ), Doit et Avoir ( D […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 346 mots

Dans le chapitre « Le théâtre au XXe siècle »  : […] À partir des années 1920, deux facteurs ont commandé l'évolution de l'art théâtral : le triomphe de la révolution bolchevique, entraînant en Europe occidentale une crise des valeurs bourgeoises, liées à l'économie capitaliste, et l'essor de la création cinématographique. Le cinéma a longtemps tenu, avant d'entrer en concurrence avec d'autres médias, le rôle social qui fut celui du théâtre populai […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 10 027 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'expressionnisme et le constructivisme »  : […] L'âge d'or de la mise en scène moderne atteint son apogée dans les années 1920 avec ces mouvements que l'on désigne sans simplification outrancière sous les noms de constructivisme en U.R.S.S. et d' expressionnisme en Allemagne. Cet âge d'or concerne les pays germaniques, les pays d'Europe centrale et la Russie d'Octobre. Il laisse presque de côté les pays anglo-saxons et méditerranéens. Aux prise […] Lire la suite

TOLLER ERNST (1893-1939)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 435 mots

Fils d'un commerçant juif, de la partie de la Pologne annexée alors par la Prusse, Ernst Toller s'engage volontairement lors de la Première Guerre mondiale. Réformé pour sa mauvaise santé, il devient un ardent antimilitariste et sa révolte remet radicalement en cause toutes les valeurs de la génération des pères : « La jeunesse allemande s'est engagée volontairement, sincèrement convaincue qu'elle […] Lire la suite

UNRUH FRITZ VON (1885-1970)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 986 mots

C'est en 1957, et préfacé par Einstein, que paraît l'un des derniers ouvrages de Fritz von Unruh, un recueil de discours pacifiques intitulé Armés, vous n'êtes guère puissants ( Mächtig seid ihr nicht in Waffen ). On a reproché à l'auteur l'emploi d'un pathos abusif : l'efficacité du livre en aurait souffert. Pourtant, ce témoignage couronne de manière tout à fait honorable l'œuvre d'Unruh, artis […] Lire la suite

WEDEKIND FRANK (1864-1918)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 1 974 mots
  •  • 1 média

Dans l'Allemagne de son temps, Frank Wedekind a fait figure de provocateur, toujours prêt à violer les conventions esthétiques et morales de l'ère wilhelminienne. S'il fut en butte à la censure de son vivant, la consécration officielle lui est venue au lendemain de sa mort, sous la jeune République de Weimar, lorsque la génération expressionniste l'a adopté comme un précurseur. En France, Wedekin […] Lire la suite

WERFEL FRANZ (1890-1945)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 903 mots

Dans un de ses poèmes, Franz Werfel explique ce qu'il entend par mot rare et langage concerté. Les mots, dit-il, bloquent l'accès aux choses : « Nous tuons Dieu et nous-mêmes avec des noms, des noms ». Plusieurs expressionnistes — R. J. Sorge entre autres — cherchaient, en effet, un nouveau mode d'expression. Mais, tandis que le discours de ses contemporains est dense au point d'en devenir parfois […] Lire la suite


Affichage 

Bertolt Brecht

Bertolt Brecht

photographie

L'Allemand Bertolt Brecht (1898-1956), auteur dramatique et poète dont l'œuvre continue d'influencer le théâtre contemporain 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bertolt Brecht

Bertolt Brecht
Crédits : Hulton Getty

photographie