EXPLORATION DU SYSTÈME SOLAIRE (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Isaac Newton

Isaac Newton
Crédits : Hulton Getty

photographie

Les lunettes astronomiques

Les lunettes astronomiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Assistance gravitationnelle

Assistance gravitationnelle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mesurer la distance Terre-Lune

Mesurer la distance Terre-Lune
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


L’exploration des planètes géantes

Les plus grosses planètes du système solaire se trouvent au-delà de la ceinture d’astéroïdes. L’exploration de ces planètes a été menée par les deux missions Voyager, qui ont renouvelé complètement nos connaissances et ont suscité une véritable fascination pour les questions relatives à ces astres.

Les astéroïdes

La ceinture d’astéroïdes, située entre Mars et Jupiter, a fait l’objet de plusieurs explorations. Near Shoemaker reste l’une des plus réussies. Après une rencontre avec l’astéroïde Mathilde en 1997, la sonde s’est mise en orbite en février 2000 autour d’Éros, un astéroïde d’une trentaine de kilomètres de diamètre. Un an plus tard, elle s’est posée à la surface d’Éros et a transmis des données pendant une quinzaine de jours. La mission japonaise Hayabusa a été encore plus ambitieuse. Lancée en mai 2003, elle a prélevé des échantillons d’Itokawa en 2005, un astéroïde de 300 mètres sur 700, puis les a ramenés sur Terre en juin 2010.

Astéroïdes

Astéroïdes

Vidéo

Nature et origine des astéroïdes.Les astéroïdes sont des corps rocheux en orbite autour du Soleil.La majorité d'entre eux gravitent entre les orbites de Mars et de Jupiter, dans une zone appelée ceinture principale des astéroïdes.Leur taille varie entre les quelque 1 000 kilomètres de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Jupiter

Survolée à plusieurs reprises dans les années 1970, la plus grosse planète du système solaire a été la cible de la sonde Galileo, lancée en 1989. En décembre 1995, le module principal fut placé sur son orbite tandis que la sonde d’exploration faisait son entrée dans l’atmosphère jovienne : elle a pénétré jusqu’à 200 kilomètres et transmis des informations pendant 59 minutes avant que l’énorme pression et la forte température ne la détruisent.

Les quatre satellites principaux de Jupiter, Europe, Ganymède, Io et Callisto, ont été largement étudiés au cours de la mission Galileo. Le module orbital a notamment révélé la présence d’un océan liquide d’eau salée sous la surface gelée d’Europe et précisé l’intense activité volcanique de Io.

La N.A.S.A. a lancé la sonde Juno en 2011 pour mener une étude détaillée de Jupiter. Juno devrait se placer en orbite de celle-ci en 2016. La N.A.S.A. envisage une mission baptisée Prometheus One, qui devrait permettre d’étudier les trois satellites Callisto, Ganymède et Europe. Dans le cadre de la recherche sur de nouveaux mo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

« EXPLORATION DU SYSTÈME SOLAIRE (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/exploration-du-systeme-solaire/