EXPANSION ÉCONOMIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La théorie « monétaire » de l'école de Chicago

Les considérations précédentes ont été fondées essentiellement sur un schéma d'équilibre macro-économique entre flux de dépenses et flux de revenus, dont le mécanisme dit du multiplicateur constitue un élément d'interprétation essentiel, suivant les vues de l'école keynésienne.

La théorie du multiplicateur ainsi entendue a cependant fait l'objet de vives critiques, ces dernières années, de la part de certains spécialistes des questions monétaires tels J. Denizet en France et M. Friedman et les auteurs groupés autour de lui sous le nom d'école de Chicago. Toutes ces critiques ont en commun de porter sur le caractère réel attribué à l'analyse qui, d'après ces auteurs, aurait un caractère essentiellement monétaire.

On ne retiendra ici que l'œuvre de Milton Friedman. Elle représente un retour à la théorie dite quantitativiste, mais sous forme d'une analyse de la relation entre quantité de monnaie et revenu national et non, comme dans la théorie quantitative traditionnelle, entre quantité de monnaie et niveau général des prix.

En appelant A les dépenses autonomes dans une version généralisée et schématisée du multiplicateur keynésien, et k la valeur du coefficient multiplicateur (correspondant par exemple à 1/s), et en raisonnant de façon marginale, l'accroissement du revenu peut être déterminé : Δ ϒ = k Δ Α. Si on considère maintenant la théorie quantitativiste de la monnaie, celle-ci postule une identité entre, d'une part, la valeur du revenu national (elle-même identique à la valeur des transactions portant sur le produit final) et, d'autre part, le pouvoir d'achat exprimé. Ce dernier est représenté par la masse monétaire, c'est-à-dire par le produit de la quantité de monnaie en circulation M par la vitesse moyenne de transformation des unités monétaires en revenu V, soit : Y = MV.

En considérant cette relation de façon marginale, c'est-à-dire en raisonnant sur la relation entre l'accroissement de la quantité de monnaie et l'accroissement du revenu constaté en regard, soit Δϒ = [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Autres références

«  EXPANSION ÉCONOMIQUE  » est également traité dans :

CRISES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN, 
  • Anne DEMARTINI, 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Patrick VERLEY
  •  • 21 780 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les facteurs de la croissance américaine  »  : […] La phase d'expansion qu'a connue l'économie américaine au cours de la décennie de 1990 est apparue à bien des égards exceptionnelle, même si son ampleur doit être relativisée. Dans sa durée, elle reste en effet comparable aux phases d'expansions des années 1960 et 1980. Surtout, les taux de croissance moyens affichés pendant cette période sont demeurés bien inférieurs aux performances enregistrée […] Lire la suite

CYCLES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 4 002 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les différentes phases d'un cycle »  : […] Le terme « cycle » se substitue souvent à celui de fluctuations. Alors que ces dernières désignent de simples irrégularités aléatoires autour d'une tendance, le cycle 'est un parcours qui revient régulièrement : une phase d'accélération (l'expansion), plus ou moins rapide, plus ou moins longue, qui tend à se ralentir, jusqu'à atteindre un apogée (la crise). Puis une phase de décroissance (la dépr […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1999 : la fin des turbulences ?

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 3 423 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'inconnue américaine »  : […] L'économie américaine a poursuivi en 1999 sa croissance sur un rythme rapide, faisant de la phase d'expansion engagée en 1991 la plus longue jamais enregistrée aux États-Unis depuis l'établissement de comptes nationaux. Outre sa durée et son rythme, cette expansion se caractérise par une augmentation notable de la productivité du travail. Déjà perceptible dans les années 1980, celle-ci est devenu […] Lire la suite

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Le retour à la démocratie

  • Écrit par 
  • Guy HERMET, 
  • Mercedes YUSTA RODRIGO
  •  • 10 708 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La croissance économique et son revers »  : […] Le bouleversement industriel de la fin de l'ère franquiste s'est traduit par l'accès de la majorité des Espagnols à ce qu'il est convenu d'appeler la consommation de masse. À cet égard, aucun indice n'apparaît plus significatif que celui de l'évolution de la distribution de la population active, en particulier de la régression spectaculaire de la part des travailleurs agricoles. Mais le fait que l […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 723 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'accélération de la croissance »  : […] L'année 1955 marque la fin de la période de reconstruction et l'entrée dans une phase de croissance rapide jusqu'au premier choc pétrolier (1973). Le rythme annuel de progression du P.I.B. dépasse 9 p. 100, soit deux fois et demi celui des États-Unis. Le but du rattrapage économique de l'Occident mobilise l'archipel. Pendant cette période, la consommation des ménages ainsi que l'investissement des […] Lire la suite

KALDOR NICHOLAS (1908-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard GRELLET
  •  • 963 mots

Économiste britannique d'origine hongroise, Nicholas Kaldor, né à Budapest en 1908, est mort à Cambridge en 1986. Professeur à l'université de Cambridge (1952), conseiller des gouvernements travaillistes de l'après-guerre et de nombreux pays, membre de la Chambre des lords (1974), il contribue à l'évolution de la théorie économique dans des domaines aussi divers que la concurrence imparfaite, la t […] Lire la suite

MONDIALISATION - Pour une régulation économique internationale

  • Écrit par 
  • Michel AGLIETTA
  •  • 8 103 mots

Dans le chapitre « Capitalisme et régimes de croissance »  : […] L' expansion mondiale est une tendance inhérente au capitalisme. Mais l'accumulation du capital prend appui sur des bases sociales qui sont structurées par des organisations collectives sous l'autorité des États. Ces organisations produisent la qualité des ressources humaines, la connaissance et les normes sociales. Ces facteurs de la croissance dépendent des institutions politiques, qui élaboren […] Lire la suite

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 592 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La politique économique des années 1950 »  : […] En 1949, le revenu national par habitant dépassa pour la première fois le niveau le plus élevé atteint aux Pays-Bas, celui de 1930 : 48 en 1949, 42 en 1939, 46 en 1930 (100 en 1970). En 1949, l'année de l'indépendance de l'Indonésie, le ministre de l'Économie Jan van den Brink présenta au Parlement le premier plan d'industrialisation. Grâce au soutien américain accordé par le plan Marshall – les […] Lire la suite

PÉROU

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD, 
  • Albert GARCIA, 
  • Alain LABROUSSE, 
  • Évelyne MESCLIER, 
  • Valérie ROBIN AZEVEDO
  •  • 22 246 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le régime Belaúnde : de l'ouverture à l'impasse »  : […] Plus que les objectifs d'un nouveau président, c'est son style qui frappe et lui vaut d'abord un capital de confiance et de sympathie. Belaúnde proclame bien haut ses intentions réformistes. Il veut briser la toute-puissance de l'oligarchie, limiter les empiétements des entreprises étrangères. À cet effet, il annonce dans son premier message au Congrès (28 juill. 1963) son intention de déposer un […] Lire la suite

SCHUMPETER JOSEPH ALOYS (1883-1950)

  • Écrit par 
  • Claude JESSUA
  •  • 1 713 mots

Dans le chapitre « Cycles et croissance »  : […] À partir de l'innovation, Schumpeter explique l'alternance cyclique des phases de prospérité et de dépression. Les innovations en effet en suscitent d'autres, aussi a-t-on affaire à des grappes d'innovations qui déclenchent l'expansion économique. Cette expansion ayant épuisé ses effets et rencontré un certain nombre d'obstacles, une remise en ordre monétaire aura lieu, qui se traduira par une c […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

3-17 août 2000 États-Unis. Investiture de George W. Bush et d'Al Gore par les conventions de leur parti

d'expansion économique de l'histoire » des États-Unis. Le 17, Al Gore et Joe Lieberman sont investis par la convention démocrate. Dans le discours de présentation de son programme, très marqué à gauche, le vice-président plaide en faveur d'une « Amérique meilleure, plus juste, plus prospère ». Il promet des réductions d'impôts « pour les familles laborieuses […] Lire la suite

14-27 janvier 1999 États-Unis. Début du procès du président Bill Clinton

expansion économique de leur histoire ». Le 27, le Sénat se prononce pour la poursuite du procès et pour la convocation de trois témoins : Monica Lewinsky, Vernon Jordan, avocat et proche de Bill Clinton, et Sidney Blumenthal, conseiller en communication à la Maison-Blanche. Les résultats des votes laissent présager de la difficulté, pour la majorité […] Lire la suite

10-29 janvier 1985 France. Confirmation de la rigueur économique

L'Expansion, Laurent Fabius se félicite que « la France aille mieux », mais confirme qu'il faut « suivre un chemin rigoureux » et qu'il « ne changera pas le cap économique pour des motifs électoraux ». Le 16, au cours d'un entretien sur Antenne 2, François Mitterrand met l'accent sur la persévérance et réaffirme sa volonté de lutter contre « la lèpre […] Lire la suite

3-23 août 1984 États-Unis. Conjoncture économique favorable et désignation de Ronald Reagan comme candidat républicain à l'élection présidentielle

économique hautement favorable, la convention républicaine se réunit à Dallas (Texas). Dans une ambiance survoltée et triomphaliste, le président Reagan est désigné par ses partisans pour être leur candidat à l'élection présidentielle du 6 novembre. George Bush reste son colistier. Ronald Reagan dans son discours devant la convention oppose le gouvernement […] Lire la suite

4-27 février 1983 France. Le débat sur la politique économique au centre de la campagne pour les municipales

Le 4, la revue L'Expansion publie un entretien de Michel Rocard, dans lequel ce dernier évoque la baisse inéluctable du pouvoir d'achat. Le ministre du Plan reprend ainsi le débat, amorcé le 31 janvier par Edmond Maire, sur la nécessité d'un second plan de rigueur. Dans un article publié par Le Monde daté du 8, Jean-Pierre Cot, ancien ministre de […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard DUCROS, « EXPANSION ÉCONOMIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/expansion-economique/