EXOTISME, art

DECAMPS ALEXANDRE (1803-1860)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 1 178 mots

Dans une lettre autobiographique adressée en 1854 au docteur Véron ( Les Mémoires d'un bourgeois de Paris ), Alexandre Decamps nous apprend qu'il est né à Paris, dans une famille d'origine picarde. Une vague formation chez le peintre d'architecture Étienne Bouhot, puis chez Abel de Pujol, n'influence pas le peintre autodidacte qui hésite un moment entre Ingres, qu'il admire s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-decamps/#i_6702

DELACROIX EUGÈNE (1798-1863)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 466 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le voyage au Maroc »  : […] Ce qui peut apparaître comme un retour à l'ordre se concrétisa, assez paradoxalement, dans le voyage que Delacroix fit au Maroc au cours des six premiers mois de 1832. Il y accompagnait un diplomate, le comte de Mornay, venu négocier avec le sultan des arrangements rendus nécessaires par la conquête de l'Algérie voisine. Partie de Toulon, l'ambassade arriva à la fin de janvier 1832, via Gibraltar, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-delacroix/#i_6702

DESPORTES FRANÇOIS (1661-1743)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 869 mots

Il semble que l'apprentissage de François Desportes chez le Flamand Nicasius Bernaerts — installé en France et chargé de décorer la ménagerie de Versailles — ait beaucoup compté. La leçon de son maître, un élève de Snyders, demeura présente tout au long de sa carrière de peintre animalier. Très tôt pourtant, il essaie de se faire un nom dans le genre plus noble du portrait, et passe une année à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-desportes/#i_6702

EXOTISME

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ
  •  • 3 510 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Exotisme et arts »  : […] Lorsque Jean  Bérain, à la fin du xvii e  siècle, inventa ses bizarreries chinoises, il ne fit rien d'autre que de substituer des singes (les « babouineries »), des mandarins, des idoles et des parasols aux faunes, aux statues et aux éventails des grotesques de la Renaissance. Précurseur de l'engouement romantique pour le Levant, mais dénué de to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exotisme/#i_6702

FROMENTIN EUGÈNE (1820-1876)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 201 mots

Issu d'une lignée de juristes et de médecins, Eugène Fromentin passe son enfance dans le domaine familial de Saint-Maurice (près de La Rochelle) et il en gardera des impressions ineffaçables. Excellent élève au collège de la ville, il se lie d'amitié avec une jeune fille, de quatre ans son aînée, qui se marie en 1834. Continuant ses études dans la capitale, il revoit son amie à l'occasion des vaca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-fromentin/#i_6702

GAUGUIN ET LE "PRIMITIVISME" - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 895 mots

1886 Gauguin vient s'établir en Bretagne, à Pont-Aven, où il séjourne de juillet à octobre, en quête d'un contact avec une civilisation encore peu marquée par le monde moderne, dans laquelle il veut refonder sa peinture et sa sculpture. Lors de son second séjour breton en 1888, il écrira : « J'aime la Bretagne : j'y retrouve le sauvage, le primitif. Quand mes sabots rés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gauguin-et-le-primitivisme-reperes-chronologiques/#i_6702

LIOTARD JEAN ÉTIENNE (1702-1789)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 359 mots
  •  • 2 médias

Pastelliste et miniaturiste suisse d'origine française (son père, joaillier de Montélimar, s'était réfugié à Genève pour échapper aux persécutions religieuses), Liotard se forme à Genève, puis à Paris, où il échoue au prix de Rome ; mais il se fait une réputation de portraitiste et s'attache au marquis de Puysieux, qui l'emmène en Italie (1736). À Rome, il compte dans sa clientèle le pape Clément  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-etienne-liotard/#i_6702

MARILHAT PROSPER (1811-1847)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 447 mots

L'orientalisme français a été trop longtemps réduit à quelques noms (Delacroix et Chassériau presque exclusivement, Decamps pour mémoire, Fromentin, car on se souvient de l'auteur de Dominique ) pour qu'on ne voie pas avec satisfaction l'intérêt se porter sur d'autres artistes : Marilhat bien sûr, mais aussi Adrien Dauzats (1804-1868), Adrien Guignet (1816-1854), Léon Belly ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prosper-marilhat/#i_6702

NÉO-CLASSICISME, arts

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 8 099 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les styles historiques »  : […] Les éléments romantiques de retour au passé et de rêve exotique déjà signalés dans le néo-classicisme s'affirmèrent pendant l'Empire pour se déclarer franchement à partir de la Restauration. Déjà dans l'habillement, entre 1800 et 1810, parurent des formes non classiques, ornements à la Van Dyck, guimpes du xvi e  siècle, fraises élisabéthaines. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-classicisme-arts/#i_6702

ORIENTALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Daniel-Henri PAGEAUX, 
  • Christine PELTRE
  •  • 11 010 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La rêverie et l'Histoire »  : […] Avant le xix e  siècle, les artistes ont entrevu dans l'ailleurs levantin la lumière d'un renouveau. Confronté aux échos des échanges cosmopolites, Rembrandt (1606-1669) peint à Amsterdam un Orient imaginaire que n'oublieront pas les voyageurs futurs. Plus attendues et plus précises, les références exotiques sont nombreuses dans l'art vénitien : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientalisme-art-et-litterature/#i_6702

PÖPPELMANN MATTHÄUS DANIEL (1662-1736)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 427 mots
  •  • 2 médias

Les ambitions d'Auguste le Fort, qui monte sur le trône de Saxe en 1694, si elles n'eurent pas toujours politiquement d'heureux effets, aboutirent du moins à faire de Dresde, dans les premières décennies du xviii e  siècle, un grand centre artistique et une capitale monumentale. Le souverain trouva, pour mettre à exécution ses projets, quelques ho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthaus-daniel-poppelmann/#i_6702

POSTCOLONIALES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La question du « binarisme » »  : […] Selon une idée reçue, les écrivains postcoloniaux seraient englués dans un conflit sans issue entre deux cultures, entre tradition et modernité, entre ville et campagne. C'est oublier que l'évolution des aires culturelles remet souvent en question de telles dichotomies. Si, marginalement, ce cliché possède une certaine pertinence, notamment dans la francophonie, dans la zone anglophone on rencontr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-postcoloniales/#i_6702

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'art animalier »  : […] L'art animalier fut l'un des domaines les plus originaux de l'imagerie romantique. Ici encore, et de façon plus tranchée que dans le paysage qui avait tout de même une ascendance glorieuse au xvii e  siècle, un genre mineur est entièrement renouvelé et prend une importance inattendue. On connaissait les tableaux de chasse tout décoratifs de Snyder […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_6702

SAVERY ROELANDT (1576-1639)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 762 mots
  •  • 1 média

Séduisant représentant par ses paysages de fantaisie du grand maniérisme international que l'on voit fleurir sous Rodolphe II à Prague, et tenant aussi d'un réalisme scrutateur et curieux qui débouche sur une exploration nouvelle des pouvoirs de la peinture, Savery ressemble par ces traits à plusieurs peintres contemporains, tels les paysagistes Gillis van Coninxloo, Hans Bol, David Vinckboons, av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roelandt-savery/#i_6702

LA VISION APRÈS LE SERMON OU LA LUTTE DE JACOB AVEC L'ANGE (P. Gauguin)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 201 mots
  •  • 1 média

La Vision après le sermon (National Gallery of Scotland, Édimbourg), que Paul Gauguin (1848-1903) peignit durant l'été de 1888 lors de son séjour à Pont-Aven, n'est pas à proprement parler une œuvre « primitiviste » : c'est l'influence japonaise qui y prédomine, en particulier celle d'Hirochige dont plusieurs gravures sur bois sont proches de tel ou tel élément du tableau (l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vision-apres-le-sermon-ou-la-lutte-de-jacob-avec-l-ange/#i_6702


Affichage 

Autoportrait, J.-É. Liotard

photographie

Jean-Étienne Liotard, Autoportrait, 1744, pastel sur papier Musée des Offices, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Égyptomanie

photographie

Déjà sensible au XVIIIe siècle, la fascination pour l'Égypte sera décuplée au XIXe par l'expédition de Bonaparte (1798-1801) et le goût romantique pour l'exotisme Service à déjeuner égyptianisant, avec portraits en médaillons de la famille du prince Paul de Wurtemberg (1785-1852)... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Guépard avec deux serviteurs indiens, G. Stubbs

photographie

George STUBBS, Guépard avec deux serviteurs indiens, City Art Gallery, Manchester, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le pavillon royal de Brighton

photographie

Le pavillon royal de Brighton, Grande-Bretagne, œuvre de John Nash 

Crédits : Alexey Fedorenko/ Shutterstock

Afficher

Les Natchez, E. Delacroix

photographie

Eugène Delacroix, Les Natchez 1823-1835 (?) Exposé au Salon de 1835 Huile sur toile 90,2 cm X 117 cm Metropolitan Museum of Art, New York 

Crédits : Christie's Images, Bridgeman Images

Afficher

Pavillon royal de Brighton

photographie

Pavillon royal de Brighton, façade orientale Architecte : John Nash, 1815-1818 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Autoportrait, J.-É. Liotard
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Égyptomanie
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Guépard avec deux serviteurs indiens, G. Stubbs
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le pavillon royal de Brighton
Crédits : Alexey Fedorenko/ Shutterstock

photographie

Les Natchez, E. Delacroix
Crédits : Christie's Images, Bridgeman Images

photographie

Pavillon royal de Brighton
Crédits : Bridgeman Images

photographie