EXCLUSION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un risque variable selon les catégories de population

De même que le risque d'exclusion varie selon le type de société, de même varie-t-il selon les catégories de population. En effet, si tout le monde peut basculer dans l'anomie la plus totale, certaines personnes y sont plus exposées que d'autres. C'est le cas notamment des femmes, des jeunes actifs et des minorités ethniques. L'exclusion a d'abord un visage de femme et cela vaut aussi bien pour les pays du Sud que pour ceux du Nord, comme les États membres de l'Union européenne où 70 p. 100 des 36 millions d'Européens vivant au-dessous du seuil de pauvreté sont des femmes. Elles représentent 55 p. 100 des chômeurs de longue durée, 90 p. 100 des parents isolés, particulièrement frappés par l'extrême pauvreté, et 80 p. 100 des personnes non couvertes par la protection sociale. Les jeunes sont également particulièrement exposés au risque d'exclusion. Plus souvent touchés par le chômage que les autres classes d'âge, ils sont aussi plus souvent abonnés aux emplois atypiques que leurs aînés (intérim, C.D.D., etc.), alors même qu'ils sont en moyenne plus diplômés. Ils subissent donc un phénomène de déclassement qui contribue à leur précarisation, les déclassés quittant plus fréquemment leur employeur. Enfin, les minorités ethniques, plus souvent discriminées, connaissent aussi plus fréquemment l'exclusion. Les études de trajectoires de demandeurs d'emploi réalisées par la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (D.A.R.E.S.) sont sur ce point très éclairantes. Ainsi, à qualification égale, les enfants d'immigrés maghrébins encourent-ils un risque de chômage beaucoup plus élevé que le reste de la population en France, notamment les enfants d'immigrés espagnols ou portugais. La durée du chômage est aussi pour eux plus longue : pour les français issus de parents non européens, elle est en moyenne de 11,55 mois, contre 9,9 mois pour les Français de parents français. Dans certains cas, ce type de discrimination conduit à la formation de ghetto, c'est-à-dire, selon Loïc Wacquant, « d'espaces clos ethniquement homogènes au sein desquels une catégorie négativement privilégiée (pour parler comme Max Weber) est contrainte de développer ses institutions propres en réaction au rejet de la société dominante – comme ce fut le cas des Afro-Américains durant les décennies de consolidation industrielle du xxe siècle ». Aux nombreux facteurs d'exclusion s'ajoute alors la variable territoire.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : docteur en science politique, maître de conférences en science politique à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Autres références

«  EXCLUSION  » est également traité dans :

ABSTENTIONNISME

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 6 286 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le renforcement de la désaffection politique »  : […] Les segments de la population les plus prédisposés à l'abstention sont ceux qui cumulent les handicaps sociaux les plus divers. Le chômage, la pauvreté, la précarité, la stagnation du pouvoir d'achat des salariés modestes, la violence physique ou symbolique dans les rapports sociaux, l'absence de perspective, la fatalité de l'échec scolaire, le durcissement des conditions de travail des titulaire […] Lire la suite

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Benoît DUPIN, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 29 843 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Tensions sociales »  : […] La constance d'un niveau élevé de violence sociale et de criminalité, la montée de la xénophobie contre les migrants venant du reste du continent déclenchant des émeutes violentes régulières (2008, 2014, 2019) ou encore l'émergence d'un islam fondamentaliste – même s’il est très limité – fragilisent le tissu social, alimentent une tendance au repli communautaire et de classe, et à un enfermement […] Lire la suite

ALPHABÉTISATION

  • Écrit par 
  • Béatrice FRAENKEL, 
  • Léon GANI, 
  • Aïssatou MBODJ
  •  • 8 905 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'illettrisme, préoccupation nouvelle des pays industrialisés »  : […] Si l'analphabétisme demeure une caractéristique des pays en développement, les pays industrialisés ont pris conscience, depuis le début des années 1980, que l'alphabétisation n'était pas réellement achevée chez eux, comme certains le pensaient. Les pays de l'Union européenne présentent des situations fort diverses. Les États du Sud tels que la Grèce, le Portugal, l'Espagne et l'Italie n'ont vu qu […] Lire la suite

CHÔMAGE - Le chômeur dans la société

  • Écrit par 
  • Dominique SCHNAPPER
  •  • 3 581 mots

Dans le chapitre « La diversité des expériences vécues »  : […] C'est parmi les catégories sociales modestes que la norme du travail comme expression de l'honneur personnel s'impose de la manière la plus directe : l'estime que les individus ont d'eux-mêmes est fondée sur le travail. La crise d'identité et de statut tient à l'identification de l'honneur au travail et à une perception dichotomique du monde social, qui oppose les travailleurs aux fainéants sans […] Lire la suite

CHÔMAGE - Sociologie du chômage

  • Écrit par 
  • Didier DEMAZIÈRE
  •  • 2 468 mots

Dans le chapitre « Une expérience négative et éclatée »  : […] Dès les années 1930, le chômage est analysé comme une crise de statut et d'identité, générant honte et culpabilité, conduisant au repli sur soi, déconnectant des rythmes collectifs, déstabilisant les rôles familiaux, compromettant les relations avec autrui, alimentant le sentiment d'être à part. Il est, de manière typique, une épreuve négative, qui prive de valeur, de dignité, de place. Une épr […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 408 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la classe ouvrière aux mondes ouvriers »  : […] La marginalisation des ouvriers s'opère d'abord dans les représentations collectives et la vie politique. Alors que le référent « classe ouvrière » était au cœur des mouvements sociaux du xx e  siècle, notamment lors du Front populaire ou de Mai-68, on observe depuis les années 1970 son retrait progressif des débats idéologico-politiques. Ce processus s'ancre dans le déclin des organisations qui […] Lire la suite

CRÉATION DE L'HÔPITAL GÉNÉRAL

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 191 mots

L'édit du 27 avril 1656 réunit sous une administration commune – l'Hôpital général – plusieurs établissements hospitaliers de Paris. Ce qui avait déjà été réalisé à Lyon en 1614 a été entrepris dans la capitale « pour empêcher la mendicité et l'oisiveté, comme source de tous les désordres ». L'idée de séparer de la société les pauvres et les marginaux est alors au principe d'une politique officiel […] Lire la suite

INÉGALITÉS - Analyse et critique

  • Écrit par 
  • Alain BIHR, 
  • Roland PFEFFERKORN
  •  • 9 523 mots

L'évolution de la thématique des inégalités économiques et sociales au sein du débat politique, mais aussi dans le milieu de la recherche universitaire et académique, offre un bon exemple du décalage qui peut s'instituer entre les discours et la réalité sur laquelle ils portent. Les années 1970 avaient vu les études sur les inégalités sociales se multiplier, alors que les politiques publiques de […] Lire la suite

INTÉGRATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Gilles FERREOL
  •  • 1 272 mots

Dans le chapitre « De nombreuses contestations  »  : […] On peut citer, en premier lieu, la crise de la laïcité. La loi de séparation des Églises et de l'État en 1905 poursuivait une double finalité : émancipation vis-à-vis de la puissance ecclésiastique, intégration dans une collectivité unifiée. Outre sa suppression par le régime de Vichy de 1940 à 1944, un tel cadre a suscité des oppositions plus ou moins vives au cours du xx e  siècle et s'est acco […] Lire la suite

MALADIES MENTALES

  • Écrit par 
  • Paul SIVADON
  • , Universalis
  •  • 5 762 mots

Dans le chapitre « Le sort des malades mentaux avant le XXe siècle »  : […] Le malade mental, par la mise en question de la réalité commune à laquelle il se livre, par les comportements imprévisibles et les transgressions à la règle qu'il se permet, peut provoquer des réactions de rejet. Dans une société où la personnalité humaine est mal individualisée, cette réaction se traduit tout simplement par l' exclusion, qu'il s'agisse d'un abandon rituel ou d'une mise à mort. Au […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

15-26 octobre 2021 Birmanie. Exclusion de la Birmanie du sommet de l'ASEAN.

Le 15, l’Association des nations du Sud-Est asiatique (ASEAN) annonce que la Birmanie ne sera pas représentée lors du sommet annuel prévu le 26, arguant de l’impossibilité de désigner un représentant en raison de la demande exprimée par le gouvernement birman d’unité nationale en exil de participer également à ce sommet. Le 18, le régime militaire annonce la libération de cinq mille six cents opposants détenus depuis le putsch de février. […] Lire la suite

10-11 août 2021 Pologne. Exclusion du parti Porozumienie de la coalition gouvernementale.

Le 10, le limogeage par le Premier ministre Mateusz Morawiecki du vice-Premier ministre Jaroslaw Gowin, président du parti Porozumienie (« Entente »), met fin à la coalition gouvernementale Droite unie dont cette formation constituait la composante la plus modérée, aux côtés du parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczyński et de Pologne solidaire du ministre de la Justice Zbigniew Ziobro. […] Lire la suite

14-25 avril 2021 France. Décision controversée relative à l'irresponsabilité pénale du meurtrier de Sarah Halimi.

Il appelle à ne pas modifier le Code pénal, estimant que « l’exclusion du bénéfice de l’article 122-1 pour les actes commis suite à consommation de toxiques serait une disposition dont la radicalité aggraverait le risque de pénaliser la maladie mentale et constituerait une atteinte substantielle aux principes fondamentaux de notre droit pénal. » Le 25, alors que plus de vingt-cinq mille personnes manifestent à travers le pays contre la décision de la Cour de cassation, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti annonce un projet de loi visant à modifier le Code pénal au sujet de l’abolition du discernement. […] Lire la suite

3 mars 2021 Hongrie – Union européenne. Retrait du FiDeSz du groupe parlementaire du Parti populaire européen.

Il était menacé par la modification des statuts du PPE, adoptée le jour même à une large majorité, qui permet l’exclusion de l’ensemble d’une délégation ne respectant pas les valeurs du groupe. En mars 2019, le PPE avait suspendu le FiDeSz de ses rangs à la suite d’une campagne d’affichage, à Budapest, hostile au président de la Commission Jean-Claude Juncker, lui-même membre du PPE. […] Lire la suite

17 décembre 2020 Russie. Exclusion de la Russie des compétitions internationales pour deux ans.

L’Agence mondiale antidopage (AMA) avait réclamé quatre ans d’exclusion. L’ancien chef du laboratoire antidopage de Moscou Grigory Rodchenkov, aujourd’hui réfugié aux États-Unis, avait dénoncé le système institutionnalisé de dopage mis en place de 2011 à 2015, notamment à l’occasion des jeux Olympiques d’hiver de Sotchi en 2014. Cette sanction exclut Moscou des Jeux d’été et d’hiver 2021. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Delphine DULONG, « EXCLUSION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/exclusion/