SCHATZMAN EVRY (1920-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Naissance d’une vocation d’astrophysicien

Evry Léon Schatzman naît le 16 septembre 1920, à Neuilly-sur-Seine. Il entre en 1939 à l'École normale supérieure, où il entreprend des études de physique théorique. Mais survient la guerre : son père est arrêté par les nazis et déporté ; il mourra à Auschwitz, un événement qui hantera Evry Schatzman et sur lequel il reviendra souvent durant toute sa vie. Evry Schatzman et son épouse Ruth ont la chance de trouver refuge à l'Observatoire de Haute-Provence, à Saint-Michel-de-Provence (auj. Saint-Michel-l'Observatoire), grâce à son directeur, Jean Dufay, et à ses collègues astronomes, parmi lesquels Charles Fehrenbach. C'est en fréquentant la bibliothèque de l'observatoire que naît sa vocation d'astrophysicien, ses lectures le conduisant à s'intéresser à un type particulier d'étoiles, les naines blanches. Celles-ci sont des étoiles particulièrement denses, puisque leur masse est typiquement celle du Soleil et leur rayon analogue à celui de la Terre ; leur température de surface est de l'ordre de 10 000 kelvins. Ces objets marquent la fin de l'évolution des étoiles de faible masse – comme le Soleil, qui deviendra une naine blanche dans quelque six milliards d'années. Sa thèse d'État, qu'il soutient en 1946 devant un jury présidé par Louis de Broglie, consiste en une analyse de la structure interne de ces étoiles propre à expliquer les caractéristiques du spectre du rayonnement qu'elles émettent.

Evry Schatzman entre en 1945 au CNRS, comme chargé de recherche ; il y devient maître de recherche en 1949 et demeure dans cet organisme jusqu'en 1954. Il a la chance d'effectuer deux séjours à l'étranger : le premier à l'université Princeton, en 1946-1947, où il travaille aux côtés de Martin Schwarzschild et de Lyman Spitzer ; le second, sur l'invitation de Bengt Strömgren, à l'université de Copenhague, à l'ombre du laboratoire de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite CNRS, Institut d'astrophysique de Paris

Classification


Autres références

«  SCHATZMAN EVRY (1920-2010)  » est également traité dans :

ÉTOILES

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • Jean-Pierre CHIÈZE
  •  • 13 466 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Origine de l'énergie stellaire »  : […] Jusqu'en 1930, les astronomes n'avaient établi aucune théorie capable d'expliquer l'origine de l'énergie que rayonnent les étoiles. On admettait généralement que celle-ci provenait de la transformation d'une certaine masse de matière en énergie, suivant la loi d'Einstein W  =  mc 2 , mais le processus de cette transformation était ignoré. C'est Hans Bethe qui montra, en 1939, que la source princi […] Lire la suite

RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons cosmiques

  • Écrit par 
  • Lydie KOCH-MIRAMOND, 
  • Bernard PIRE
  •  • 6 237 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Origine et composition des rayons cosmiques »  : […] L'idée la plus séduisante concernant l'origine des rayons cosmiques fut émise par Fritz Zwicky en 1938 : les supernovae produiraient les rayons cosmiques en accélérant, grâce à l'expansion très rapide de leur enveloppe, la matière qu'elles ont synthétisée. Cette théorie, très satisfaisante sur le plan énergétique, a été généralement acceptée jusqu'en 1985. On sait maintenant que l'abondance relat […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean AUDOUZE, « SCHATZMAN EVRY - (1920-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/evry-schatzman/