LANGUES ÉVOLUTION DES

AMÉNAGEMENT LINGUISTIQUE

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 4 727 mots

La réflexion sur le concept d'aménagement des langues est récente. Heinz Kloss fut l'un des premiers à en poser les fondements, en 1969, par la distinction restée à ce jour opératoire entre language corpus planning et language status planning . La “planification” du corpus concerne toute intervention sur la forme de la langue (système d'écriture, graphi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amenagement-linguistique/#i_24971

AVESTA

  • Écrit par 
  • Jean de MENASCE, 
  • Georges PINAULT
  •  • 1 929 mots

Dans le chapitre « L'avestique »  : […] L'avestique, dialecte oriental de l'iranien ancien, fournit un matériel linguistique important pour l'histoire de l'indo-iranien et de l'indo-européen. Au stade de l'iranien ancien, deux dialectes seulement ont donné des textes : l'avestique et le vieux-perse. Des autres dialectes, comme le mède, le scythe et les ancêtres du parthe, du sogdien, du saka, de l'ossète et du paštō, les vestiges, quan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avesta/#i_24971

DIACHRONIE ET SYNCHRONIE, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 197 mots
  •  • 1 média

Depuis Ferdinand de Saussure, on a coutume en linguistique de distinguer l'approche diachronique et l'approche synchronique du langage. Est dite « diachronique » une approche qui s'intéresse à l'évolution d'une langue au cours de son histoire. Une approche « synchronique » ne prend au contraire en compte qu'un seul et unique état de la langue considérée. Ainsi, si l'on étudie l'évolution de l'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diachronie-et-synchronie-linguistique/#i_24971

DORIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER
  •  • 2 103 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théories récentes »  : […] Constatant qu'on n'avait pu identifier aucune trace incontestable de l'arrivée des Doriens, certains archéologues en ont conclu qu'il fallait rejeter totalement l'hypothèse d'une migration dorienne, qualifiée d' archaeological non-fact . Un tel argument est extrêmement faible : des nouveaux venus qui partagent les coutumes de ceux qu'ils envahissent, ou qui en adoptent très v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/doriens/#i_24971

FONCTIONNALISME, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 545 mots

Dans le chapitre « Le débat fonctionnalisme/formalisme »  : […] Le paradigme épistémologique où s'inscrit le fonctionnalisme s'oppose, on le voit, à celui des tenants d'une approche formaliste du langage (telle la grammaire générative de Noam Chomsky) qui, pour leur part, prônent au contraire une approche dite « interne » du système de la langue, conçu avant tout comme support d'expression de la pensée. Pour les formalistes, les phrases sont des phénomènes au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonctionnalisme-linguistique/#i_24971

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une langue plurielle »  : […] L 'évolution de la langue française depuis l'origine est généralement dessinée comme une marche vers l'unité. À l'origine, selon l'expression proposée par Alain Rey dans L'Amour du français , on a affaire à une « langue métissée » de latin, savant et populaire, et de diverses langues germaniques. Son unité commence à se configurer dès le viii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-la-langue-francaise/#i_24971

GAULOISE LANGUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves LAMBERT
  •  • 639 mots

Au moment de la conquête romaine, la langue celtique qui était parlée en Gaule cisalpine et transalpine est le gaulois. C'est l'un des témoins connus du « celtique continental », avec le celtibère et le lépontique. Tandis que les différents rameaux du celtique insulaire sont attestés plus tardivement et par des documents abondants (certains rameaux sont encore vivants), les documents du celtique c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-gauloise/#i_24971

INDE - Les institutions

  • Écrit par 
  • Samuel BERTHET
  •  • 4 386 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’organisation fédérale du territoire »  : […] Depuis 2014, l’Union indienne est constituée de vingt-neuf États et de sept territoires de l’Union ( Union territories , administrés directement par le gouvernement central). Les différents ajustements et la création de nouveaux États ont fait de l’Inde un État caractérisé par sa capacité d’évolution et d’adaptation. La taille, la d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-les-institutions/#i_24971

INDO-EUROPÉEN

  • Écrit par 
  • Guy JUCQUOIS
  •  • 7 980 mots
  •  • 1 média

La plupart des langues européennes (à l'exception du basque, du hongrois, du lapon, du finnois, de l'estonien et de quelques autres parlers locaux de la fédération de Russie), d'une part, et plusieurs langues de l'Asie, d'autre part, présentent entre elles, tant dans leur grammaire que dans leur vocabulaire, des correspondances systématiques et si nombreuses qu'il n'est possible de les expliquer q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeen/#i_24971

INTRODUCTION À L'ŒUVRE SUR LE KAVI, Wilhelm von Humboldt - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 804 mots

Dans le chapitre « Un précurseur de la linguistique »  : […] Humboldt refuse une vision des langues qui en fait des produits, résultant d'une opération de production achevée. En insistant sur le principe d'une activité, il opère un triple déplacement. D'abord, il rappelle en quoi, à côté de la langue, il existe une activité de discours qui fait de l'expression une des fonctions du sujet parlant. Ensuite, il insiste sur l'historicité fondamentale des langue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/introduction-a-l-oeuvre-sur-le-kavi/#i_24971

LANGUE ORIGINELLE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 748 mots

De prime abord, une distinction s'impose entre langue originelle et premiers langages. L'une ressortit au mythe de la matrice originelle d'où serait issue toute créature ; elle se réfère à l'idée d'une puissance divine engendrant un couple initial dont l'humanité tout entière formerait la descendance. Les autres impliquent, dans la perspective du transformisme, l'apparition en diverses régions du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-originelle/#i_24971

LANGUES TYPOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 8 357 mots

Dans le chapitre « Langues isolantes, agglutinantes et flexionnelles »  : […] L'attention particulière portée à la comparaison des langues, aux fins de reconstruction de la « langue » ou du prototype d'origine, conduit à élaborer diverses classifications. Hypothèses qui visaient essentiellement à expliquer l'évolution des langues depuis l'origine. Ainsi de la classification, héritée du xix e  siècle, en langues isolantes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typologie-des-langues/#i_24971

LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

  • Écrit par 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 6 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La démarche de la linguistique historique »  : […] La méthode essentielle de la linguistique historique est le comparatisme : on recherche dans les langues dont on veut établir la parenté des similarités grammaticales, comme des analogies dans les systèmes de conjugaisons ou de déclinaisons, et des similarités lexicales, en établissant des listes des mots qui se correspondent de langue à langue, tant sur le plan phonétique que sémantique. Si ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-des-langues-et-langage/#i_24971

LINGUISTIQUE HISTORIQUE ET LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Antoine Meillet - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 768 mots

Dans le chapitre « Un maître du comparatisme »  : […] Secrétaire de la Société de linguistique de Paris, leader incontesté des études linguistiques en France, Antoine Meillet est l'auteur d'environ vingt-cinq ouvrages consacrés aux langues indo-européennes (langues slaves, arménien, grec, latin, langues germaniques, vieux perse). Ses synthèses ont fait date, et ses principaux articles théoriques ont été réunis en deux volumes en 1921 et 1936 sous le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-historique-et-linguistique-generale/#i_24971

MOYEN ÂGE - L'affirmation des langues vulgaires

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 2 558 mots

La langue latine a longtemps constitué, dans l'Europe médiévale, le principal vecteur du savoir et de la culture. Cependant, à l'initiative des écrivains et du public des cours, on voit se développer du ix e au xii e  siècle un usage littéraire des « langues vulgaires », dialectes et parlers natio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-l-affirmation-des-langues-vulgaires/#i_24971

PATRIMOINE, art et culture

  • Écrit par 
  • Jean-Michel LENIAUD
  •  • 10 147 mots

Dans le chapitre « La politique de la langue »  : […] Au même titre que le territoire et les institutions – et peut-être plus généralement encore puisque tous les groupes parlant une langue particulière ne possèdent pas un territoire spécifique –, la langue constitue l'une des strates les plus fondamentales du patrimoine. Or l'évolution d'une langue ne relève pas tant d'un déterminisme philologique que d'un effort volontaire, d'une conscience qui ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-art-et-culture/#i_24971

PHONOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean Léonce DONEUX, 
  • Véronique REY, 
  • Robert VION
  •  • 7 452 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les changements phonétiques »  : […] Pour la phonétique historique du xix e  siècle, les changements phonétiques s'expliquaient par deux causes : soit l'effet des pressions syntagmatiques auxquelles sont soumis les sons dans la chaîne parlée ; soit un glissement des habitudes articulatoires chez les usagers ou l'impact d'un substrat linguistique (de la part de populations adoptant un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonologie/#i_24971

PLURILINGUISME

  • Écrit par 
  • Penelope GARDNER-CHLOROS, 
  • Andrée TABOURET-KELLER
  •  • 9 199 mots

Dans le chapitre « Des systèmes bouleversés : alternances et langues nouvelles »  : […] Le modèle du contact interlinguistique appliqué jusqu'ici présuppose que chaque système en présence est distingué sans ambiguïté tant par les locuteurs qui l'emploient que par les linguistes qui le décrivent comme une entité aux limites précises. Un tel modèle est largement redevable au type d'objet que définissent les théories scientifiques : ici l'objet structural de la linguistique moderne ; i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plurilinguisme/#i_24971

PSYCHANALYSE & CONCEPT D'OPPOSITION

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 14 034 mots

Dans le chapitre « Du sens opposé des mots primitifs »  : […] Les conceptions d'Abel ont été très discutées, notamment en raison des exemples qu'il emprunte à l'égyptien ancien, ainsi qu'à d'autres langues et dont beaucoup apparaissent, au jour de la linguistique moderne, totalement controuvés (É. Benveniste, 1966). Cependant, même aujourd'hui, certains auteurs considèrent que la discussion n'est pas tout à fait close et accordent encore un certain crédit au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-concept-d-opposition/#i_24971

TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES

  • Écrit par 
  • Anne ABEILLÉ
  •  • 8 408 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les difficultés du T.A.L.  »  : […] Les difficultés du T.A.L. viennent d'une part des propriétés des langues elles-mêmes, d'autre part des situations de communication. Parmi les propriétés intrinsèques aux langues, on peut citer leur diversité, l'importance des ambiguïtés potentielles, la variabilité des énoncés et la créativité langagière. On recense plus de 5 000 langues humaines actuellement utilisées. Si l'on se limite aux princ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traitement-automatique-des-langues/#i_24971

TURCO-MONGOLES LANGUES ET LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Louis HAMBIS
  •  • 10 304 mots

Dans le chapitre « Ressemblances et différences »  : […] Les langues turques et mongoles entrent dans la catégorie des langues agglutinantes dans lesquelles la flexion n'existe pas et qui, pour remédier à cette situation, constituent un mot en joignant à la racine un ou des suffixes appropriés auxquels est ajoutée une désinence. La racine qui n'existe pas à l'état libre dans les langues à flexion peut être employée seule dans les langues altaïques (imp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langues-et-litteratures-turco-mongoles/#i_24971

UNIVERSAUX, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 4 975 mots

Dans le chapitre « L'approche cognitive  »  : […] Cette orientation récente de la typologie linguistique en direction de la cognition participe d'un mouvement plus vaste. De nombreux courants linguistiques se réclamant d'une approche cognitive des langues se sont en effet, depuis quelques années, penchés à leur tour sur la question des universaux du langage. Citons par exemple les « grammaires cognitives » américaines (George Lakoff, Ronald Lang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universaux-linguistique/#i_24971

VERNER KARL ADOLF (1846-1896)

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 187 mots

Linguiste danois, apparenté à l'école dite des Junggrammatiker (jeunes grammairiens) et surtout connu pour la loi qui porte son nom (loi de Verner), formulée en 1875. Cette loi complète la loi de Grimm sur la mutation en haut-germanique, prenant en compte les exceptions à cette loi (passage des aspirées sourdes à des aspirées sonores). L'hypothèse de Verner est que le sanskr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-adolf-verner/#i_24971