ÉVOLUTION DE LA VILLE ISLAMIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fonctions élémentaires

Un point fondamental à souligner est en effet que, au niveau des fonctions élémentaires, le rôle joué par les villes à l'intérieur de l'espace islamique ne différa jamais sensiblement de celui que jouaient, en d'autres lieux, les villes contemporaines de même importance.

Fonction politico-militaire

On reconnaît d'abord, parmi les fonctions que ces villes remplirent à l'époque médiévale, la fonction politique assumée avec plus ou moins d'éclat, soit par les capitales successives des empires omeyyade, abbasside, fatimide, seldjoukide, séfévide ou ottoman, pour ne citer que quelques empires choisis parmi les plus illustres, soit par des chefs-lieux de provinces ou des sièges de principautés indépendantes. Elle se confondait plus ou moins avec la fonction militaire et défensive assumée par les premières villes-camps, puis par des résidences royales protégées, enfin par toutes les petites localités fortifiées, élevées ici ou là et ayant conservé jusqu'à la période moderne leurs enceintes, souvent imposantes. De manière générale, ces villes possédaient une résidence émirale qui constituait souvent le centre des fondations neuves, mais pouvait aussi être abritée dans une citadelle contiguë, ainsi qu'on le remarque dans des villes plus anciennes, iraniennes comme Nîshâpûr, ou syriennes comme Alep ou Damas. Ce dernier cas fut la règle aux époques d'affaiblissement du pouvoir central : pour sa sécurité, la ville ne pouvait se passer d'un rempart, dont certains quartiers débordaient d'ailleurs, tandis que la citadelle ne cessait de garantir le rôle effectif du prince ou de son représentant dans la vie de la cité.

À cet édifice officiel se rattachaient les hôtels particuliers qui abritaient, à l'intérieur de la ville et parfois sur des terrains concédés à cet effet, les principaux membres de l'aristocratie militaire, entourés eux-mêmes de leur propre maison et de leur propre clientèle d'hommes d'armes. L'importance prise, à l'époque mamelouke, par exemple, par de telles habitati [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

ALEP    ISLAM architecture    MIḤRĀB    MINBAR

Pour citer l’article

Janine SOURDEL, « ÉVOLUTION DE LA VILLE ISLAMIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution-de-la-ville-islamique/