ÉVITEMENT, psychologie

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Mutineries et désobéissances collectives

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 2 953 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les mutineries, des formes variées de désobéissance collective »  : […] Le terme « mutinerie » désigne des actes et des événements de nature et de portée différentes, selon les contextes. Avant l’entrée en guerre de 1914, les belligérants ont le souvenir de mutineries navales (prise de contrôle d’un navire par ses marins, renversant les rapports d’autorité, comme dans les exemples célèbres du Bounty britannique en 1789 ou du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-mutineries-et-desobeissances-collectives/#i_57002

MOTIVATION (psychologie)

  • Écrit par 
  • Céline DARNON
  •  • 1 051 mots

Dans le chapitre « Motivation et atteinte d’un but »  : […] Le concept de motivation est indissociable de celui de but, représentation mentale d’un état désiré. Le but est une cible, un objectif à atteindre, qui guide l’action en lui donnant sa direction et son énergie. La motivation est l’état psychologique qui pousse à agir dans le sens du but désiré. Ainsi, elle génère, contrôle et maintient un certain nombre de comportements et cognitions permettant d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motivation-psychologie/#i_57002

NEUROSCIENCES COGNITIVES ET DOULEUR

  • Écrit par 
  • Valery LEGRAIN
  •  • 1 405 mots

Dans le chapitre « La peur et l’évitement de la douleur »  : […] La peur de la douleur ainsi que l’hyperattention associée est supposée pouvoir conduire les individus à adopter des stratégies qui les amènent à éviter tous comportements et activités susceptibles de provoquer une amplification de la douleur. Ils éviteraient alors les activités physiques mobilisant le membre douloureux, y compris les activités de revalidation ainsi que les activités socioprofessi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-cognitives-et-douleur/#i_57002

PSYCHOLOGIE CLINIQUE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Martine BOUVARD
  •  • 2 567 mots

Dans le chapitre « La psychologie clinique comportementale »  : […] John B. Watson (1878-1958) est à l’origine du courant comportemental ( Behaviorism , 1925). Pour lui, la psychologie se définit comme la « science des comportements » et doit être objective et expérimentale. Il s’appuie sur les travaux de Pavlov sur le conditionnement répondant pour montrer comment les comportements peuvent être établis et renforcés. D’après Watson, le compo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-comportementale-et-cognitive/#i_57002

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DE L'ANXIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Alexandre HEEREN
  •  • 995 mots

Dans le chapitre « Les catégories de troubles anxieux  »  : […] Sous l’impulsion de ces travaux, les systèmes internationaux de classification des maladies, dont le Manuel d iagnostique et s tatistique des t roubles m entaux (D.S.M), ont progr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-de-l-anxiete/#i_57002

PSYCHOLOGIE DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • David SANDER
  •  • 5 817 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’émotion est-elle une motivation ? »  : […] De nombreux auteurs se sont intéressés au fait que l’émotion n’est pas passive : elle nous prépare à agir. Au xx e  siècle, Magda Arnold et Nico Frijda ont développé la notion de « tendances à l’action » (tendances à approcher, éviter, être avec, interrompre, dominer…) qui préparent le comportement face à ce qui déclenche l’émotion. Par exemple, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-des-emotions/#i_57002