E.S.R.F. (European Synchrotron Radiation Facility)

Médias de l’article

Synchrotron, Grenoble

Synchrotron, Grenoble
Crédits : M. Lachenal

photographie

Rayonnement dans un aimant wiggler

Rayonnement dans un aimant wiggler
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les applications du rayonnement synchrotron à l'E.S.R.F.

Les faisceaux de lumière X servent à éclairer, et donc à observer, des échantillons. Avec des longueurs d'onde centrées autour de 0,1 nanomètre (12,4 keV), on peut typiquement résoudre des détails de la taille d'un atome. La pénétration de la matière condensée par les rayons X étant limitée, on étudie principalement les aspects de surface. Ce type d'expérience qui donne accès à l'organisation des molécules et des atomes intéresse plusieurs domaines de la science, comme la physique, la chimie, la biologie, les sciences de la Terre, la médecine, la microélectronique, etc.

À l'origine, on avait surtout justifié la construction de l'E.S.R.F. pour les aspects de recherche fondamentale, mais l'intérêt de l'E.S.R.F. pour des applications technologiques est incontestable. S'il est très difficile de présenter un panorama complet des applications, on peut retenir comme thèmes principaux d'expérimentation ceux qui sont développés ci-après.

Science des matériaux

Les révolutions technologiques sont intimement liées à la possibilité de disposer de matériaux nouveaux dans des domaines clés, comme l'informatique, les communications, l'énergie, la robotique, l'espace, la microminiaturisation, etc. L'extrême brillance des faisceaux de l'E.S.R.F. permet de détecter très précisément les arrangements atomiques dans la matière, et en particulier la position de ces atomes qui, bien qu'intervenant en très petite quantité, confèrent au matériau des propriétés recherchées. Le champ d'investigation est très large : semi-conducteurs améliorés, polymères, céramiques, supraconducteurs, composites magnétiques, verres métalliques, structures stratifiées, etc.

Biologie et médecine

Comme avec la matière inerte, on peut avec la matière vivante « voir » dans le détail les arrangements atomi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  E.S.R.F. (European Synchrotron Radiation Facility)  » est également traité dans :

SYNCHROTRON RAYONNEMENT

  • Écrit par 
  • Yves FARGE, 
  • Marie-Paule LEVEL, 
  • Paul MORIN, 
  • Yves PETROFF
  •  • 2 419 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  L'application du rayonnement synchrotron »  : […] Pendant longtemps, le domaine des rayons X a été caractérisé par des sources peu brillantes (tubes à rayons X) et par une optique peu performante puisque les rayons X n'étant pas réfractés par les matériaux, il n'était pas possible de faire des lentilles comme dans le visible. Les ondulateurs (structures métalliques, de quelques mètres de longueur, présentant un champ magnétique périodique et que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-synchrotron/#i_96397

VISUALISATION DE LA TRANSFORMATION DU SABLE EN VERRE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 336 mots
  •  • 1 média

Comprendre en détail comment des poudres deviennent un verre lorsqu'on les chauffe à des températures de l'ordre de 1 000 à 1 500  0 C afin d'améliorer les procédés de fabrication, tel est le but d'une étude menée par des chercheurs du laboratoire SVI (surface du verre et interfaces), une unité de recherche commune du C.N.R.S. et de Saint-Gobain installée à Aubervilliers d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visualisation-de-la-transformation-du-sable-en-verre/#i_96397

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Louis LACLARE, « E.S.R.F. (European Synchrotron Radiation Facility) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/european-synchrotron-radiation-facility/