EUROPEDiversité religieuse

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Représentants religieux auprès de l'Union européenne

Représentants religieux auprès de l'Union européenne
Crédits : D. Faget/ AFP/ Getty

photographie

Le foulard, signe religieux

Le foulard, signe religieux
Crédits : F. Florin/ AFP/ Getty

photographie

Pâque russe, 2008

Pâque russe, 2008
Crédits : STR/ AFP/ Getty

photographie


Statuts contradictoires des institutions religieuses

Variété des situations nationales

La diversité des statuts religieux en Europe reflète l'histoire contrastée des rapports entre les Églises et les États.

À une extrémité se situent les « Églises d'État », ou encore « officielles », personnes morales publiques bénéficiant d'une place tout à fait reconnue par l'État, y compris dans la responsabilité de certains actes qui, effectués par elles, auront une valeur juridique officielle (ainsi du mariage religieux reconnu comme mariage civil). Évidemment, ces Églises bénéficient d'avantages spécifiques dans l'usage de l'espace public et du point de vue fiscal. C'est le cas de l'Église établie d'Angleterre (Église anglicane), de l'Église orthodoxe en Grèce et, avec des nuances, de l'Église luthérienne au Danemark et en Finlande (en Suède jusqu'en 2000).

À l'autre extrémité, on trouve le système de séparation des Églises et de l'État sur le modèle français. La loi rejette toute croyance dans le domaine privé et ne permet de reconnaître ni, a fortiori, de salarier aucun culte. Le personnel ecclésiastique et les activités religieuses sont à la charge financière des seuls membres des Églises, qui ne peuvent recevoir aucune subvention publique pour le culte. Cependant, ce système n'est pas absolu, car l'État a la responsabilité d'assurer la liberté de croyance et d'exercice du culte : à ce titre, il doit en garantir l'expression (d'où les émissions religieuses sur les chaînes publiques de télévision) et la pratique dans les lieux fermés (d'où les aumôneries de l'armée, des prisons, des hôpitaux et des internats scolaires, payées par l'État) et même participer, au nom de la liberté d'enseignement et de l'égalité des citoyens, aux formes privées de l'ensei [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages




Écrit par :

  • : directrice de recherche au Centre d'études et de recherches internationales (C.E.R.I.), Sciences Po Paris
  • : professeur honoraire, faculté de droit de l'université de Montpellier-I

Classification


Autres références

«  EUROPE  » est également traité dans :

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

L'usage fait de l'Europe un continent ; en réalité, celle-ci constitue une partie de l'Eurasie, avec laquelle elle est en continuité de l'Ancien Monde – puisque l'Afrique n'est pas complètement séparée de l'Eurasie –, et nombre de ses affinités sont avec le Nouveau Monde, par-delà l'Atlantique. Son histoire géologique complexe rend compte de ces ambiguïtés.Malgré ses faibles dimensions – avec une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 532 mots
  •  • 12 médias

Modeste péninsule de l'immense masse continentale eurasiatique, l'Europe n'a pas de limites claires à l'est. Pour les géographes de la Grèce antique et leurs successeurs, elle ne s'étendait pas au-delà du Bosphore et des rives occidentales de la mer Noire et, plus au nord, se perdait dans l'espace flou des steppes et des peuples nomades. Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geographie/

EUROPE - Histoire de l'idée européenne

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste DUROSELLE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 10 490 mots
  •  • 1 média

Le mot « Europe » a fait son apparition, dans un sens géographique, dès le viie siècle avant J.-C. Simple péninsule de l'Asie, ses limites orientales restent arbitraires. On peut même discuter de ses limites occidentales et accepter ou non d'y rattacher certaines îles. Mais ces débats de frontières resteraient académiques si, au cours des siècles, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-histoire-de-l-idee-europeenne/

Voir aussi

Pour citer l’article

Kathy ROUSSELET, Michel MIAILLE, « EUROPE - Diversité religieuse », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-diversite-religieuse/