ETHNOLOGIE JURIDIQUE

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'anthropologie sociale britannique »  : […] Il est nécessaire toutefois de revenir au débat entre culture et société si l'on veut comprendre la naissance de l'anthropologie sociale britannique. Celle-ci a subi l'influence de Durkheim, qui cherchait dans les faits ethnographiques autre chose que la simple description d'une société, et a d'emblée négligé les traits culturels pour s'intéresser aux relations, aux systèmes, aux fonctions. Ses f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_24379

CLAN

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 3 066 mots

Dans le chapitre « Fonctions du clan »  : […] On a parfois qualifié de claniques les sociétés habituellement étudiées par l'anthropologie. C'est dire l'importance que l'on reconnaît à cette institution, mais c'est aussi entretenir une certaine confusion. Car, ce que l'on vise, c'est la place qui, dans ces sociétés, est faite aux groupes de parenté, vivants et opérants. Or, dans de nombreux cas, c'est le lignage et non le clan qui est le foye […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clan/#i_24379

DOT

  • Écrit par 
  • Annie ROUHETTE
  •  • 2 690 mots

La vulgarisation du vocabulaire juridique conduit parfois à grouper sous le même terme des institutions d'une similitude très approximative et à créer ainsi un rapport artificiel difficile à maintenir. La précision des termes du droit s'accommode difficilement d'une confusion et d'une incohérence qu'explique, sans doute, l'emploi quasi général d'une terminologie occidentale inapte, dans bien des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dot/#i_24379

DROIT - Droit comparé

  • Écrit par 
  • Horatia MUIR WATT
  •  • 7 354 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La détermination du droit objet de la comparaison  »  : […] La démarche comparatiste suppose défini le droit en tant que matière de la comparaison, de façon à établir les limites de la recherche juridique comparative par rapport à d'autres champs de connaissance scientifique. À cet égard, les exigences sont de deux ordres. Tout d'abord, le comparatiste doit être prêt à accepter que les frontières du droit soient variables selon les différents systèmes, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-droit-compare/#i_24379

ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 525 mots

Dans le chapitre « Intervention du droit »  : […] La régulation sociale est ainsi un élément du système social, une conséquence indirecte des relations familiales, économiques, politiques et religieuses. Seul le domaine juridique en représente l'institution propre. Thurnwald et Radcliffe-Brown ont proposé de restreindre l'emploi du mot « droit » aux sociétés qui disposent de tribunaux, sous quelque forme que ce soit, et d'une force organisée po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnologie-generale/#i_24379

FAMILLE - Les sociétés humaines et la famille

  • Écrit par 
  • Françoise HÉRITIER
  •  • 7 468 mots

Dans le chapitre « Le mariage fantôme »  : […] Aussi fréquent que le mariage entre vifs, le mariage fantôme légal, toujours chez les Nuer, ne peut concerner qu'un mort sans descendance. Ainsi se crée une famille dont les protagonistes sont le mort, qui est le mari légal, la femme épousée au nom du mort par l'un de ses parents, le mari substitutif et les enfants qui naissent de l'union. Ces enfants sont socialement et légalement ceux du mort, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-les-societes-humaines-et-la-famille/#i_24379

GLUCKMAN MAX (1911-1975)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 254 mots

Spécialiste sud-africain de l'anthropologie sociale, Max Gluckman est connu pour ses contributions à l'anthropologie politique et juridique, en particulier pour ses analyses des dimensions culturelles et sociales du droit et de la politique chez les peuples africains. Il envisagea notamment le rapport que les querelles et les conflits entretiennent avec l'évolution culturelle dans l'ouvrage Cus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-gluckman/#i_24379

MAINE sir HENRY JAMES SUMNER (1822-1888)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 352 mots

Le nom de l'Anglais Henry Maine est associé à la naissance du droit comparé, dont il posa les fondements dans son célèbre ouvrage Le Droit antique ( Ancient Law , 1861). Celui-ci ouvrit une perspective toute nouvelle, en mettant en relation les principes du droit dans la Rome antique, dans l'Europe occidentale, dans l'Inde et dans les sociétés archaïques. Henry Maine, après avoir enseigné à Cambr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maine-sir-henry-james-sumner/#i_24379

MONGO

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 234 mots

Dans le chapitre « Justice et guerre »  : […] La justice était rendue jadis, sans appel, par le patriarche du lignage, qui lui-même n'était soumis qu'aux ordres des dieux et aux lois des ancêtres. En général, le juge était plus soucieux de réparation des dommages causés à autrui que de punition. Cette préoccupation s'étendait même au domaine de la guerre. Comme en témoigne leur épopée Lianja , les Mongo appréciaient les prouesses guerrières. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongo/#i_24379

NILOTIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 3 637 mots

Dans le chapitre « La société sans État des Nuer »  : […] Au sud du pays shilluk s'étend le territoire occupé par les Nuer dont le nombre, en 1954, était estimé à 350 000. Grâce aux travaux d'E. E. Evans-Pritchard, la société nuer est bien connue. Leurs villages sont construits sur des élévations qui ne sont pas submergées par les inondations lors des crues saisonnières. Cultivateurs de mil – consommé sous forme de porridge et de bière –, les Nuer sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nilotiques/#i_24379

PARENTÉ SYSTÈMES DE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 8 724 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La théorie de la filiation »  : […] La théorie de la filiation tient une place déterminante dans l'anthropologie anglaise qui s'est appliquée à expliquer le fonctionnement de la société par l'interaction des groupes de filiation. W. H. R. Rivers entendait par filiation (en anglais, descent ) ce qui permet aux groupes sociaux de se constituer, puisqu'elle transmet la qualité de membre d'un groupe. Mais il ne s'agit pas pour lui de n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-de-parente/#i_24379

POLYGAMIE

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 9 887 mots

Dans le chapitre « La répartition des systèmes polygamiques »  : […] Le sens exact du terme polygamie est : « union soit d'un homme, soit d'une femme avec plus d'un conjoint ». Comme la polyandrie est rare, le terme de polygamie est souvent utilisé, non seulement dans le langage courant, mais même par les anthropologues, dans le sens de polygynie. Théoriquement, on peut distinguer quatre formes possibles de mariages : un homme et une femme (monogamie) ; un homme et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polygamie/#i_24379

PROPRIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Georges ROUHETTE
  •  • 11 271 mots

Dans le chapitre « Propriété collective »  : […] Il est délicat de donner une définition juridique de la propriété collective qui permette de la distinguer, sûrement mais sans arbitraire, des autres types de propriété, individuelle ou étatique. On retiendra la suivante : ce n'est pas une somme de propriétés individuelles des membres de la collectivité, mais la propriété de la collectivité. Il faut entendre par « collectivité » non pas le groupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propriete/#i_24379

TABOU

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 5 095 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les tabous et la Loi »  : […] Que les tabous s'organisent en systèmes et que ceux-ci renvoient à des classifications qui permettent de donner un sens à toutes choses, à tout événement, à toute pratique montre bien l'importance de l'action magique par rapport à l'action pratique. On a coutume de considérer la première comme subjective et la seconde comme objective. Pourtant, une des plus subtiles remarques de Lévi-Strauss jett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabou/#i_24379