ETHNOLINGUISTIQUE

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Langues africaines, langues importées »  : […] Sur le plan linguistique, l'Afrique ressemble à un extraordinaire patchwork. Elle allie un nombre considérable de langues vernaculaires à une exceptionnelle ethnodiversité. Cette diversité pourrait s'expliquer par l'absence, dans une partie du continent, de grands organismes politiques fédérateurs : c'est le cas dans les milieux forestiers dont les populations atomisées ignoraient l'organisation […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les genres de la littérature orale »  : […] La recherche de la représentation autochtone d'un éventuel domaine comparable en oralité à celui de la littérature conduit à se poser différemment la question des genres littéraires. Au-delà de ceux qui sont décrétés tels par le point de vue exogène, prennent alors cette qualité tous les discours que les usagers classent dans la catégorie générale de la parole surdéterminée (la parole à coque, la […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Problèmes contemporains »  : […] Résultat des efforts critiques et des rencontres théoriques, l'anthropologie moderne représente une force de réflexion vers laquelle se tournent de nombreuses disciplines, car c'est bien là son nouveau paradoxe que d'avoir recentré son objet et affirmé sa perspective holiste en décloisonnant les domaines habituels et en optant pour l' interdisciplinarité. Les travaux actuels s'orientent tous vers […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DE LA COMMUNICATION

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 4 199 mots

Dans le chapitre « Dell Hymes et le projet de l’anthropologie de la communication »  : […] L’anthropologie de la communication naît au cours des années 1960 au sein de l’anthropologie culturelle américaine. En 1962, l’anthropologue et linguiste Dell Hymes publie un manifeste pour une ethnographie de la parole ( ethnography of speaking ). Il y propose d’étudier l’articulation entre langue, culture et société dans le sillage des travaux de Franz Boas, Edward Sapir et Benjamin Lee Whorf, […] Lire la suite

CALAME-GRIAULE GENEVIÈVE (1924-2013)

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE
  •  • 813 mots
  •  • 1 média

L’ethnologue Geneviève Calame-Griaule est née à Paris le 19 novembre 1924 . Fille du célèbre ethnologue africaniste Marcel Griaule, elle doit son double nom à son mariage avec le musicologue et violoniste Blaise Calame, en 1952. C’est sous la houlette de ce père admiré que s’est déroulée sa formation universitaire, avec, d’une part, un cursus de lettres classiques qui aboutit à une agrégation de g […] Lire la suite

INDO-EUROPÉENS (archéologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 144 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Modèles alternatifs »  : […] Dès le xix e  siècle, des linguistes, certes minoritaires, ont mis en doute la pertinence du modèle en arbre, tels le linguiste allemand Johann Schmidt, avec sa « théorie des vagues » concentriques issues d'origines différentes et se mélangeant progressivement, ou encore le linguiste autrichien Hugo Schuchardt, le premier à s'intéresser aux créoles et aux mélanges de langues. En 1938, le linguist […] Lire la suite

LINGUISTIQUE - Le langage au carrefour des disciplines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 10 045 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'ethnolinguistique »  : […] L' ethnolinguistique, quant à elle, est une branche de la linguistique qui étudie les liens entre les langues et les cultures. Loin de refléter passivement le monde, les langues sont en effet des systèmes qui en construisent des représentations diversifiées : elles disposent de procédés extrêmement variés, non seulement pour désigner certaines réalités (spectre des couleurs, types de neiges, espèc […] Lire la suite

LINGUISTIQUE, Edward Sapir - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 776 mots

Inséparablement linguiste et anthropologue, Edward Sapir (1884-1939) est né dans une famille juive d'origine lituanienne à Lauenburg, en Allemagne. Émigré avec sa famille aux États-Unis en 1899, il s'est consacré aux sociétés autochtones de l'Amérique du Nord sous l'influence de Franz Boas (1858-1942). La découverte des spécificités phonologiques (il est l'un des fondateurs de cette discipline), s […] Lire la suite

NOMS VERNACULAIRES, botanique

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN
  •  • 3 454 mots

Dans le chapitre « Quelques aspects de la problématique en ethnophytonymie et ethnomyconymie »  : […] Ces deux disciplines jumelles, dans lesquelles la botanique ou la mycologie est unie à la linguistique et à l'ethnologie, peuvent donner lieu à bien des travaux de recherche. Limitée à un peuple ou à une langue, une étude aussi exhaustive que possible du vocabulaire concernant les végétaux ou les champignons doit au moins examiner ou tenir compte des questions ou des faits suivants : quels sont l […] Lire la suite

SAPIR EDWARD (1884-1939)

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 770 mots

Né en Allemagne, Edward Sapir vient très jeune aux États-Unis où il fait d'abord des études d'allemand puis d'anthropologie et de linguistique (à New York puis à Columbia University). Sapir étudie alors les langues indiennes (le wishram, le takelma, le païute), travaille à l'université de Californie puis à celle de Pennsylvanie, enseigne à Ottawa (ce qui lui permet d'étudier d'autres langues : le […] Lire la suite

UNIVERSAUX, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 4 975 mots

Dans le chapitre «  Le débat sur la relativité linguistique »  : […] Jusqu'au début des années 1960, c'est surtout sur la diversité et la spécificité des langues du monde que s'est portée l'attention des linguistes, aussi bien outre-Atlantique qu'en Europe. Aux États-Unis, la célèbre hypothèse dite de la « relativité linguistique » a été avancée dans le cadre des travaux sur les langues amérindiennes effectués par les ethnolinguistes. Cette hypothèse, à laquelle s […] Lire la suite

WHORF BENJAMIN LEE (1897-1941)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 311 mots

Linguiste américain né le 24 avril 1897 à Winthrop (Massachusetts), mort le 26 juillet 1941 à Wethersfield (Connecticut). Benjamin Lee Whorf est connu pour ses hypothèses sur la relation entre la langue, d'une part, et la pensée et la cognition, d'autre part. Il est aussi célèbre pour ses études sur la langue et la philosophie hébraïques, sur les langues et les dialectes du Mexique et des Mayas, […] Lire la suite