SMECTIQUE ÉTAT

COLLOÏDES

  • Écrit par 
  • Didier ROUX
  •  • 5 985 mots

Dans le chapitre « Phases de membranes »  : […] Lorsque la courbure des interfaces entre les domaines hydrophiles et lipophiles est nulle, les molécules de tensioactifs s'organisent sous la forme de bi-couches formant ainsi des surfaces (objets bidimensionnels). Une surface de taille finie a la particularité de voir la longueur de ses bords augmenter proportionnellement avec la taille de l'objet ; ce qui n'est pas le cas d'objets linéaires (mic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colloides/#i_29315

CRISTAUX

  • Écrit par 
  • Marc AUDIER, 
  • Michel DUNEAU
  •  • 7 291 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La cristallographie »  : […] La science des cristaux naît véritablement au xviii e  siècle, lorsqu'elle se distingue de la minéralogie dont l'histoire, jalonnée par les noms d'Aristote, d'Avianne et de Georgius Agricola, est beaucoup plus longue. L'idée que toute matière, solide, liquide ou gazeuse, est faite d'unités microscopiques élémentaires remonte pourtant à Platon pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux/#i_29315

CRISTAUX LIQUIDES

  • Écrit par 
  • Henry GASPAROUX
  •  • 4 839 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Affichage à l'aide de smectique A par effets thermo-optiques »  : […] Pour opérer un affichage par effets thermo-optiques , on utilise une cellule contenant un matériau smectique A d'anisotropie diélectrique positive et de structure homéotrope. Un faisceau laser crée un échauffement local dans la cellule, à l'origine transparente, et induit une désorganisation de la structure par passage à l'état isotrope. Au refroidissement, la phase smectique réapparaît avec une s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-liquides/#i_29315

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Défauts des milieux ordonnés »  : […] Un thème intimement lié aux modèles morphodynamiques et aux transitions de phases est celui des défauts que peuvent présenter les milieux ordonnés. Ceux-ci proviennent du fait que les symétries locales prescrites par le principe de minimisation de l'énergie ne sont pas compatibles avec les contraintes topologiques imposées par les conditions de bord (par exemple lorsqu'on passe d'une phase liquide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_29315

MÉSOMORPHE ÉTAT

  • Écrit par 
  • Jacques SIMON
  •  • 3 041 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Cristaux liquides thermotropes »  : […] En 1888, un botaniste, F. Reinitzer, remarqua que la fusion d'un sel de cholestérol (le benzoate de cholestéryle) donnait lieu à l'apparition d'une substance liquide trouble qui ne se clarifiait qu'à quelque 30  0 C au-dessus du point de fusion. Le physicien O.  Lehmann remarqua que ce liquide trouble présentait quelques-unes des propriétés généralement associées aux crist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-mesomorphe/#i_29315


Affichage 

Cristaux thermotropes

diaporama

Les principaux types de cristaux liquides thermotropes obtenus à partir de molécules oblongues (a et b) et discotiques (c et d) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Passage du solide cristallin au liquide isotrope

dessin

Effet d'une augmentation de température sur l'ordre moléculaire dans un solide donnant une phase smectique, puis une phase nématique (ou cholestérique), et finalement une phase liquide 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cristaux thermotropes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Passage du solide cristallin au liquide isotrope
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin