ÉTAT (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’État est-il nécessaire ?

Et si l’absence d’État dans les sociétés autrefois qualifiées de « primitives » n’était pas due à une incapacité des hommes à élaborer une structure aussi complexe, mais l’effet d’une crainte quasiment prémonitoire de tous les excès dont s’avéreront coupables les États historiques ? Telle est l’hypothèse originale que l’ethnologue Pierre Clastres (1934-1977), cheminant dans les pas de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), a développée dans son ouvrage La Société contre l’État (1974).

Pierre Clastres pose que ces sociétés sont égalitaires par excellence. Elles ignorent les stratifications sociales, et le chef s’y caractérise par sa faible autorité. Les hommes qui appartiennent à ces sociétés éprouvent une méfiance viscérale vis-à-vis du pouvoir qui représente pour eux une coercition. Ils semblent avoir compris que « le principe d’une autorité extérieure et créatrice de sa propre légalité est une contestation de la culture elle-même ». Là où les philosophes de l’histoire avaient cru repérer une carence liée à un développement intellectuel encore insuffisant, Pierre Clastres identifie une capacité à neutraliser la virulence de l’autorité politique. Dans ces sociétés (en particulier dans la tribu indienne des Tupi-Guarani qu’a étudiée l’ethnologue), le chef dispose d’apparents pouvoirs. Mais, en réalité, « en tant que débiteur de richesses et de messages, il ne traduit pas autre chose que sa dépendance par rapport au groupe, et l’obligation où il se trouve de manifester à chaque instant l’innocence de sa fonction ». Il parle, mais on ne l’écoute pas ; il possède, mais doit sans cesse distribuer tout ce qu’il détient. C’est un mécanisme de défense qu’ont su inventer ces sociétés amérindiennes qui auraient ainsi résolu la question du pouvoir politique.

Observateur de sociétés plus récentes, le sociologue Norbert Elias (1897-199 [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : professeur agrégé de l'Université, docteur d'État ès lettres, professeur de khâgne

Classification

Autres références

«  ÉTAT  » est également traité dans :

ÉTAT

  • Écrit par 
  • Olivier BEAUD
  •  • 6 344 mots

Selon qu'on met l'accent sur la force, sur le droit ou sur la légitimité, l'étude de l'État est susceptible d'être conduite suivant trois approches très différentes : sociologique, juridique, ou philosophique. Y aurait-il donc autant d'États qu'il y a de manières de l'observer ? Le juriste Georges Burdeau le […] Lire la suite

ABSOLUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 4 285 mots

Dans le chapitre « La monarchie idéale du XVIIe siècle contre la féodalité »  : […] À partir du xvii e  siècle, on assiste à l'épanouissement de l'absolutisme. On peut dire qu'à cette époque la notion dépasse même celle de souveraineté. Mais à ce moment, État absolu ne veut pas dire despotisme ou tyrannie. Les auteurs contemporains opposent régulièrement les deux. L'État est absolu en ce que le pouvoir politique agit sans contrôle. Les sujets ne peuvent demander compte des actio […] Lire la suite

ADMINISTRATION - Le droit administratif

  • Écrit par 
  • Jean RIVERO
  •  • 11 856 mots
  •  • 1 média

Il est tentant de donner du droit administratif, en partant d'une observation évidente, une définition concrète à laquelle sa simplicité même conférerait une quasi-universalité. Tous les États modernes ont des organes administratifs, dont les statuts et les compétences sont nécessairement fixés par des textes juridiques. L'ensemble de ces textes ne donne-t-il pas à chaque État un droit administra […] Lire la suite

AFRIQUE (conflits contemporains)

  • Écrit par 
  • René OTAYEK
  •  • 4 930 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des ethnicités fabriquées et manipulées »  : […] La mobilisation de l'ethnicité comme mode d'énonciation du politique s'inscrit donc dans un contexte socio-historique particulier, marqué par la déstructuration et la recomposition en profondeur des sociétés africaines sous l'effet de la mise en place du projet colonial. Mais, malgré la violence de cette imposition, ou grâce à elle, la mise en valeur coloniale, si limitée soit-elle à l'exception d […] Lire la suite

ALIÉNATION

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 7 998 mots

Dans le chapitre « De Hegel à Marx »  : […] Ce qui a préparé de loin cette greffe, c'est le caractère éminemment créateur de l'aliénation ; dans le système hégélien, l' Entäusserung , avec sa négativité propre, est un instrument de rationalité ; à tous les niveaux du système elle assure le passage de l'immédiat au médiat ; elle introduit dans l'indivision et la confusion initiales les médiations grâce à quoi les contradictions sont dépassé […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 315 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Reconstitution d'un État allemand »  : […] L'opposition Ouest-Est se manifesta au niveau des Allemands. Tandis que les chefs politiques des zones occidentales célébraient la générosité américaine, le 23 juillet 1947, le Parti socialiste unifié repoussait le plan Marshall, demandant au contraire la « démocratisation de la vie économique dans toute l'Allemagne » et un plébiscite sur le problème de l'unité. Tout en agissant de part et d'autr […] Lire la suite

ANARCHISME

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Jean MAITRON, 
  • Robert PARIS
  • , Universalis
  •  • 13 336 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Socialisme et anarchisme »  : […] Le socialisme et l'anarchisme se rencontrent dans une hostilité commune à l'égard de l'État ; tous deux en réclament la disparition. La différence ne porte que sur la manière de l'envisager. Engels, dans un passage de L'Anti-Dühring cité par Lénine dans L'État et la Révolution , la situe dans une perspective historique : « Le prolétariat s'empare du pouvoir d'État et transforme les moyens de produ […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 5 805 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les aspects de l'État traditionnel »  : […] Les anthropologues politistes ont tenté de caractériser l'État dit traditionnel, et de déterminer les conditions de son émergence. Dans ces deux entreprises, ils ont rencontré des obstacles difficiles à surmonter. L'État traditionnel ne peut être défini par un type (ou modèle) sociologique qui l'opposerait radicalement à l'État moderne. Dans la mesure où il est un État, il se conforme d'abord au […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Développement de l'inégalité »  : […] En définitive, le grand problème reste celui du développement de l'inégalité dans les sociétés primitives et des conditions et voies d'apparition de formes primitives d'État et de classes sociales. Il est utile de rappeler que, dès ses formes les plus primitives, la société archaïque comporte déjà, sur la base de la division sexuelle du travail, des statuts inégaux pour les hommes et les femmes e […] Lire la suite

ARCHITECTURE & ÉTAT AU XXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Anatole KOPP
  •  • 3 948 mots
  •  • 3 médias

L'intervention de l' État dans le domaine de l' architecture ne constitue pas un phénomène nouveau. De tout temps et sous tous les régimes, l'État est intervenu dans la mesure où toute réalisation architecturale met en cause les intérêts de couches de population bien plus larges que celles qui sont directement concernées par la construction d'un édifice. C'est l'objet de cette intervention et les […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

17-24 mars 2021 États-Unis – Chine – Russie. Tensions diplomatiques entre l'Occident, la Chine et la Russie au sujet des droits de l'homme.

d’État, lancent de vastes campagnes de boycottage contre les marques occidentales d’habillement qui ont exprimé leur intention de ne plus acheter de coton provenant du Xinjiang. […] Lire la suite

26 septembre 2020 Mexique. Avancée dans l'enquête sur la disparition des étudiants d'Ayotzinapa.

l’État » aux familles de victimes. En novembre 2019, la version officielle de leur disparition avait été mise en cause par la découverte des restes d’un des étudiants à une certaine distance de la rivière où les cendres des victimes étaient censées avoir été jetées. Une nouvelle étape a été franchie avec l’émission de mandats d’arrêt à l’encontre de […] Lire la suite

3-31 mai 2020 France. Début du déconfinement.

d’État, saisi par des organisations catholiques traditionalistes, juge « disproportionné » le maintien de l’interdiction des célébrations religieuses en période de déconfinement, qu’il assimile à une « atteinte grave et manifestement illégale » à la liberté de culte. Le 18 toujours, le Conseil d’État ordonne à l’État de cesser les opérations de surveillance […] Lire la suite

2-30 avril 2020 France. Annonce du plan de déconfinement.

d’État valide la disposition, adoptée en application de la loi d’urgence sanitaire et dénoncée par les avocats, qui prévoit la prolongation de deux à six mois des détentions provisoires, sans l’intervention d’un juge. Le 6 est enregistré le plus grand nombre quotidien de décès des suites de la Covid-19 en milieu hospitalier dans le pays depuis le début […] Lire la suite

11-29 mars 2020 Irak. Nouvelle attaque d'une base de la coalition internationale.

État islamique (EI) sont tués par des tirs de roquettes sur la base militaire de Taji, au nord de Bagdad. Une attaque similaire contre une base militaire de Kirkouk, en décembre 2019, qui avait tué un Américain, avait entraîné de lourdes représailles, aboutissant à l’assassinat par les États-Unis du général iranien Ghassem Soleimani à Bagdad, en janvier […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe GRANAROLO, « ÉTAT (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-notions-de-base/