GAZEUX ÉTAT

MATIÈRE (physique) - État gazeux

  • Écrit par 
  • Henri DUBOST, 
  • Jean-Marie FLAUD
  •  • 8 280 mots
  •  • 9 médias

L'état sous lequel se présente la matière, solide, liquide ou gazeux, dépend des conditions de température et de pression. Suivant l'usage généralement admis, on désigne par gaz tout corps existant dans cet état dans les conditions normales de température et de pression (P0 = 1 atm, T0 = 0 0C), et par vapeur la phase gazeuse d'un corps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-gazeux/#i_3121

ACÉTYLÈNE

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 5 093 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Propriétés physiques »  : […] L'acétylène (C 2 H 2 ), de masse molaire 26,028, est un gaz incolore dont l'odeur rappelant le géranium est généralement masquée par celle, aliacée, de la phosphine (PH 3 ) ; l'arsine (AsH 3 ) qui peut accompagner la phosphine étant en revanche très fréquemment inodore. Voici quelques caractéristiques : volume molaire : 22,12 l ; masse du litre à 0  0 C : 1,17 g ; températ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acetylene/#i_3121

ADSORPTION

  • Écrit par 
  • Xavier DUVAL
  •  • 4 807 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Adsorption gaz-solide »  : […] L'adsorption d'un gaz par un solide peut être mise en évidence expérimentalement d'autant plus facilement que l'aire de sa surface a été multipliée par son état de division. Si un solide cubique de 1 cm d'arête est divisé en petits cubes de 10 nm, l'aire de sa surface sera de 600 m 2 et, si l'arête comprend une vingtaine de molécules, environ le quart des molécules du sol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adsorption/#i_3121

AIR

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 2 149 mots
  •  • 2 médias

Le globe terrestre est entouré d'une atmosphère constituée d'un mélange gazeux nommé air, qui s'étend de la surface du sol jusqu'à une altitude d'environ 150 kilomètres. La pression de l'air au niveau de la mer a longtemps servi d'unité de pression (atmosphère) ; elle décroît si l'on s'élève et, vers 130 kilomètres, le vide est comparable à celui que l'on peut obtenir en laboratoire avec les meill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/air/#i_3121

AMAGAT ÉMILE HILAIRE (1841-1915)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 249 mots

Physicien français, Émile Hilaire Amagat est né à Saint-Satur (Cher) le 2 janvier 1841 et y est mort le 15 février 1915. Il obtint son doctorat à l'université de Paris en 1872 et fut professeur à la faculté libre des sciences de Lyon. Dans sa thèse, Amagat décrit les courbes isothermes du dioxyde de carbone dont il avait mesuré les propriétés jusqu'à de hautes pressions. En 1877, il montra que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-hilaire-amagat/#i_3121

AMMONIAC

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 5 051 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] Il convient de distinguer les propriétés du gaz ammoniac de celles de ses solutions aqueuses (ammoniaque). Dans la molécule à l'état gazeux, l'azote est au degré d'oxydation minimal (–3), ce qui explique ses propriétés réductrices. La présence d'un doublet libre, qui traduit une non-saturation de la molécule, se manifeste par des réactions d'addition ; enfin certaines réactions de substitution lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammoniac/#i_3121

ATOMIQUE PHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe BOUYER, 
  • Georges LÉVI
  •  • 6 703 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les origines de la physique atomique »  : […] Le concept d'atome date des philosophes grecs de l'Antiquité : à la suite des idées d'Empédocle (490-430 av. J.-C.), Leucippe (environ 450 av. J.-C.) et son disciple Démocrite (vers 460-vers 370 av. J.-C.) ont suggéré que l'Univers était constitué d'espace vide et de particules insécables, les atomes (du grec atomos , « insécable »). Cette hypothèse fut cependant rejetée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-atomique/#i_3121

BOLTZMANN LUDWIG (1844-1906)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 1 634 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théorie des gaz et le théorème H »  : […] On ne saurait s'étonner de l'attention portée par Boltzmann à la théorie des gaz, qui depuis le début du siècle ne cessait d'être pour la mécanique une pierre d'achoppement. Partant des travaux de Maxwell, Boltzmann s'est attaché à définir la loi de répartition des vitesses qu'il faut adjoindre à l'hypothèse de la composition moléculaire pour rendre compte de l'état du gaz à chaque instant, et il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-boltzmann/#i_3121

BOYLE ROBERT (1627-1691)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 630 mots
  •  • 2 médias

Né à Lismore (Irlande) et mort à Londres, le plus jeune des quatorze enfants de Richard Boyle, comte de Cork. Après des études à Eton, Robert Boyle reçoit à Genève une éducation très libérale et y étudie les mathématiques. En 1642, il poursuit ses études à Florence, où il est initié aux travaux de Galilée. Rentré en Angleterre, il rencontre Samuel Hartlib, qui attire son intérêt sur la médecine e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-boyle/#i_3121

CHIMIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Élisabeth GORDON, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Raymond MAUREL
  •  • 11 163 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  La stœchiométrie »  : […] Le rôle de Lavoisier ne s'est pas limité à donner une nouvelle vision de l'ordre matériel, il a donné en même temps un nouveau style au travail du chimiste qui désormais introduit le quantitatif dans le qualitatif. À vrai dire, c'est à la clarté prestigieuse des exposés qu'il faut imputer l'illustration de cette nouvelle exigence qui s'annonçait déjà : l'attestent notamment les travaux de Kirwan e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-histoire/#i_3121

CINÉTIQUE DES FLUIDES THÉORIE

  • Écrit par 
  • Jean-Loup DELCROIX
  •  • 10 017 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Propriétés des gaz en équilibre thermodynamique »  : […] Lorsqu'un gaz, enfermé dans un récipient qui constitue un thermostat de température T, est abandonné à lui-même, son état statistique microscopique tend, au bout d'un certain temps, vers un état parfaitement bien déterminé. Cet état d'équilibre thermodynamique est caractérisé par les propriétés suivantes : 1. La fonction de distribution simple est : on l'appelle fonction de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-cinetique-des-fluides/#i_3121

CLAUSIUS RUDOLF (1822-1888)

  • Écrit par 
  • Robert FOX
  •  • 999 mots

Dans le chapitre « Travaux relatifs à la théorie cinétique des gaz »  : […] Les dernières contributions majeures de Clausius à la science datent de 1857 et 1858 et sont relatives à la théorie cinétique des gaz. Bien qu'il ne soit pas le premier à avoir conçu cette dernière, déjà proposée et discutée par Joule et Krönig notamment, il prend rang avec Maxwell parmi ses fondateurs. Il introduisit le concept du libre parcours moyen et établit l'importante distinction entre l'é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-clausius/#i_3121

CONTINUITÉ ET DISCONTINUITÉ, physique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND
  •  • 1 228 mots

La dichotomie continu /discontinu, comme tous les couples de contraires tirés de l'expérience courante, est mise à mal par la théorie physique. La transformation d'un liquide en gaz montre déjà le caractère limité et relatif de la distinction. L'eau de la casserole que nous mettons sur le feu voit sa température augmenter régulièrement et continûment – jusqu'à ce qu'elle commence à bouillir, c'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/continuite-et-discontinuite-physique/#i_3121

CORROSION

  • Écrit par 
  • Gérard BERANGER, 
  • Jean TALBOT
  •  • 5 140 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Processus de l'oxydation »  : […] Lorsqu' un métal est placé dans une atmosphère gazeuse, il y a adsorption du gaz à la surface selon un mode qui varie avec les conditions : aux basses températures, il y a adsorption physique, caractérisée par la fixation d'oxygène moléculaire grâce aux forces de Van der Waals ; l'adsorption chimique, qui se produit aux températures intermédiaires et élevées, est caractérisée par la fixation d'at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corrosion/#i_3121

DIPOLAIRES MOMENTS

  • Écrit par 
  • Jean BARRIOL
  •  • 4 811 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Mise en évidence et mesure du moment permanent »  : […] La grandeur physique la plus directement gouvernée par la présence d'un moment moléculaire permanent est la constante diélectrique relative ε r , ou permittivité relative, qui définit l'accroissement de la capacité d'un condensateur électrique lorsqu'on remplit de matière l'espace entre les armatures. La relation entre ε r et le moment électrique s'étab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moments-dipolaires/#i_3121

DISTILLATION

  • Écrit par 
  • Jean DURANDET
  •  • 4 048 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Définitions »  : […] On exprimera ici la composition des mélanges en fractions moléculaires (rapport entre le nombre de molécules du constituant considéré et le nombre total correspondant de molécules du mélange). On les représentera par x pour les liquides et y pour les vapeurs. Un mélange binaire sera parfaitement défini par la connaissance de la fraction moléculaire en un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distillation/#i_3121

DULONG PIERRE LOUIS (1785-1838)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 229 mots
  •  • 1 média

Chimiste et physicien français (né à Rouen, mort à Paris), professeur de chimie à la faculté des sciences de Paris, et professeur de physique à l'École polytechnique, dont il est nommé directeur en 1830, Dulong, qui a été l'élève de Berthollet, s'oriente d'abord vers la chimie en faisant des recherches sur le trichlorure d'azote (1813) et sur l'acide hypophosphoreux. S'orientant vers la physique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-louis-dulong/#i_3121

ÉLASTICITÉ ET COMPRESSIBILITÉ DE L'AIR

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 112 mots
  •  • 1 média

Par ses expériences sur l'élasticité et la compressibilité de l'air, le physicien et chimiste irlandais Robert Boyle (1627-1691) établit en 1661 les bases nécessaires à ce qui deviendra connu sous le nom de loi de Boyle-Mariotte, par référence aux travaux simultanés du Français Edme Mariotte (1620-1684) : à température constante, une masse d'air occupe un volume inversement proportionnel à sa pres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elasticite-et-compressibilite-de-l-air/#i_3121

FLUIDE, physique

  • Écrit par 
  • Étienne GUYON
  •  • 1 356 mots

Les trois états physiques de la matière tels qu'on les enseigne à l'école primaire sont le solide, le liquide et le gaz. L'état fluide rassemble les deux derniers termes, en soulignant leur parenté. Encore faut-il savoir que l'on parle du nom plutôt que de l'adjectif : une huile très visqueuse est un fluide bien peu fluide ! De fait, c'est la capacité à s'écouler, qui ne veut pas dire absence de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fluide-physique/#i_3121

GAY-LUSSAC LOUIS JOSEPH (1778-1850)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 410 mots

Physicien et chimiste français, né à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne) et mort à Paris. Entré à l'École polytechnique en 1797, Gay-Lussac est transféré deux ans plus tard à l'École des ponts et chaussées. Il devient assistant de Berthollet, puis démonstrateur d'Antoine François de Fourcroy à l'École polytechnique ; en 1810, il succède à ce dernier comme professeur de chimie puis, de 1808 à 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-joseph-gay-lussac/#i_3121

GAZ ANALYSE DES

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 6 558 mots
  •  • 8 médias

Étant donné les propriétés spécifiques des gaz, les techniques mises au point pour les analyser se différencient nettement des méthodes de la chimie analytique classique. De très nombreuses fabrications chimiques, et notamment les grandes synthèses industrielles, font intervenir des gaz dont il est nécessaire de connaître la composition par analyse ; celle-ci permettra de suivre l'évolution des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-des-gaz/#i_3121

GRAVITATION ET ASTROPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Brandon CARTER
  •  • 8 942 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Gravitation et évolution stellaire »  : […] Bien que les étoiles de la classe la plus répandue dans notre Galaxie et ailleurs aient des rayons extrêmement variables, leurs masses diffèrent en général assez peu de celle du Soleil (environ d'un facteur dix). Cela correspond au fait que, quels que soient leur rayon et leur densité, toutes les variétés « normales » d'étoiles comportent le même nombre N de baryons (nombre total de protons et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravitation-et-astrophysique/#i_3121

INCENDIES

  • Écrit par 
  • Jean-Luc CARTAULT, 
  • Benoit CLAIR, 
  • David KAPP
  •  • 8 276 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les types de combustion »  : […] Il existe trois types de combustion en fonction de l'état de la matière du combustible. – La combustion des solides est très complexe et obéit, selon le matériau, à différentes règles. De manière générale, les solides, à l'exception des métaux, ne « brûlent » pas. Ils changent d'état sous l'effet de la chaleur et ce sont les gaz ou les vapeurs produits par cette chaleur qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incendies/#i_3121

INTERFACES

  • Écrit par 
  • Simone BOUQUET, 
  • Jean-Paul LANGERON
  •  • 8 284 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les différents types d'interfaces »  : […] Rappelons qu'il n'y a pas d'interface lorsque les atomes ou les molécules ont tendance à se mélanger ; c'est toujours le cas des gaz. Cependant, lorsque les gaz ont des densités très différentes, la décantation peut entraîner à forte échelle l'apparition d'une limite, mais il ne s'agit pas là d'une véritable interface puisque la composition varie de façon continue. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interfaces/#i_3121

MAGNÉTOHYDRODYNAMIQUE (M.H.D.)

  • Écrit par 
  • Jean-Loup DELCROIX
  •  • 4 454 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Équations générales »  : […] Un gaz faiblement ionisé est composé essentiellement d'atomes, de molécules neutres et de quelques particules chargées : électrons et ions. Les densités numériques n 0 , n e , n i de ces trois espèces de particules satisfont aux relations n e  = […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetohydrodynamique/#i_3121

MARIOTTE EDME (1620-1684)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 238 mots

Physicien français né à Dijon et mort à Paris, Edme Mariotte est l'un des savants du xvii e siècle qui ont continué en France la grande tradition de Galilée, comme l'ont fait en Angleterre R. Boyle et I. Newton. S'intéressant à la nouvelle science des gaz, inaugurée par J. B. van Helmont, il a publié, en 1676, son Essai sur l'air […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edme-mariotte/#i_3121

MATIÈRE (physique) - États de la matière

  • Écrit par 
  • Vincent FLEURY
  •  • 5 801 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  La division classique des états de la matière »  : […] À partir du moment où les pères de la thermodynamique étudient de façon systématique les propriétés de la matière dans des conditions maîtrisées et contrôlables de température et de pression, un ensemble immense de connaissances précises se met en place. Les mêmes machines thermiques permettent de liquéfier, solidifier et vaporiser les corps purs. Ces machines ont leur origine dans les célèbres h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etats-de-la-matiere/#i_3121

MATIÈRE (physique) - Plasmas

  • Écrit par 
  • Patrick MORA
  •  • 7 678 mots
  •  • 4 médias

L'état plasma peut être considéré comme le quatrième état de la matière , obtenu, par exemple, en portant un gaz à très haute température (10 4  K ou plus). L'énergie d’agitation thermique des molécules et atomes constituant le gaz est alors suffisante pour que, lors de collisions entre ces particules, un électron puisse être arraché à l'une d'entre elles. Ce phénomène d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-plasmas/#i_3121

MEMBRANES, transferts

  • Écrit par 
  • Michel RUMEAU
  •  • 5 887 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Traitement des gaz »  : […] Pour le traitement des vapeurs ou des gaz, on utilise des membranes denses ou des membranes microporeuses. Sur les membranes denses, le transfert s'effectue par un mécanisme de solubilisation-diffusion, analogue à celui qu'on observe en osmose inverse : les techniques correspondantes s'appellent la pervaporation ou la perméation gazeuse. Sur les membranes microporeuses, le transfert se fait par di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-transferts/#i_3121

MÉTALLOGRAPHIE - Essais physico-chimiques

  • Écrit par 
  • Gérard BERANGER
  •  • 4 415 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Essais de corrosion électrochimique »  : […] La corrosion électrochimique correspond à la dissolution d'un matériau métallique plongé dans une solution, selon une réaction électrochimique anodique. Pour examiner la cinétique et la thermodynamique de ce processus ainsi que les propriétés des produits de corrosion, les techniques sont également très variées, comme en corrosion sèche. La vitesse de corrosion peut être obtenue à partir des mesur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallographie-essais-physico-chimiques/#i_3121

MOLÉCULAIRES JETS & FAISCEAUX

  • Écrit par 
  • Roger CAMPARGUE
  •  • 5 695 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Faisceaux moléculaires de haute énergie (de 25 à 104 électronvolts) »  : […] La méthode de production des faisceaux moléculaires de haute énergie est fondée sur la neutralisation partielle par échange de charge d'un faisceau d' ions d'énergie bien déterminée. Ce processus est réalisé au cours de la traversée d'une cellule de gaz à faible pression, ou lors d'un croisement avec un jet moléculaire de basse densité. À la sortie de cette zone d'interaction, on a, d'une part, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jets-et-faisceaux-moleculaires/#i_3121

MOLÉCULE

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 4 309 mots

Dans le chapitre « Propriétés physiques des molécules »  : […] Les propriétés physiques des molécules sont dues pour la plupart à l'effet d'empilement des molécules. À la limite même, les propriétés mécaniques d'une substance à l'état gazeux ne dépendent plus de sa nature si la dilution est suffisamment grande. La loi d'Avogadro-Ampère ou celle des gaz parfaits en sont deux exemples frappants. Dans les liquides, des grandeurs telles que la densité ou la visco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/molecule/#i_3121

MOUVEMENT BROWNIEN

  • Écrit par 
  • Didier ROUX
  •  • 630 mots
  •  • 2 médias

Comme le rappelle son nom, le mouvement brownien a été découvert en 1827 par le botaniste Robert Brown (1773-1858). C'est en observant sous un microscope du pollen dispersé dans de l'eau qu'il remarqua que les grains microscopiques le constituant étaient soumis à un mouvement continuel et irrégulier. Il crut, à l'époque, qu'il avait découvert « la molécule primitive » responsable de la vie. Il s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-brownien/#i_3121

OXYGÈNE

  • Écrit par 
  • Robert CREUSE, 
  • René NOTO
  •  • 6 318 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Propriétés thermodynamiques »  : […] Dans les conditions normales de température et de pression (TPN, T = 0  0 C, P = 760 mmHg), le dioxygène est un gaz incolore et inodore. À l'état solide ou liquide, il présente une coloration légèrement bleutée. Les principales caractéristiques sont données au tableau 4 . À l'état normal, le dioxygène a une masse spécifique de 1,425 g/l, une chaleur spécifique de 29,37 J . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxygene/#i_3121

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Détecteurs de particules

  • Écrit par 
  • Pierre BAREYRE, 
  • Jean-Pierre BATON, 
  • Georges CHARPAK, 
  • Monique NEVEU, 
  • Bernard PIRE
  •  • 10 941 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Détecteurs à remplissage gazeux »  : […] Une particule chargée traversant un gaz ionise celui-ci par des collisions avec le cortège électronique. Les électrons éjectés peuvent rester libres, dans les gaz nobles par exemple, ou être rapidement capturés par certaines molécules, comme l'oxygène. Si un champ électrique est appliqué dans le milieu ionisé, une grande diversité de phénomènes peut être observée, suivant la nature des gaz et l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-detecteurs-de-particules/#i_3121

PNEUMATIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 052 mots

L'expression chimie pneumatique, loin de désigner une doctrine établie, se rapporte à une période de l'histoire de la chimie, qui prend place dans la seconde moitié du xviii e  siècle. L'étude de divers gaz obligea de renoncer à l'ancienne doctrine, héritée de la scolastique, des quatre éléments, terre, air, eau et feu. La chimie pneumatique – ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-pneumatique/#i_3121

REGNAULT VICTOR (1810-1878)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 451 mots

Physicien et chimiste français, né le 21 juillet 1810 à Aix-la-Chapelle, Victor Regnault était issu d'une famille pauvre et dut commencer à travailler comme assistant d'un drapier. Admis en 1830 à l'École polytechnique, il fit un séjour à Giessen (Allemagne) où il travailla sous la direction du grand chimiste allemand Justus von Liebig qui y avait fondé le premier laboratoire-école d'Europe. De re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-regnault/#i_3121

SONS - Production et propagation des sons

  • Écrit par 
  • Michel BRUNEAU, 
  • André DIDIER, 
  • Jean-Claude RISSET
  •  • 13 384 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Absorption et dispersion du son dans les fluides »  : […] On a déjà examiné la diminution de l'intensité du son due à la propagation d'ondes sphériques à partir de la source. Mais il existe une perte supplémentaire d'intensité dont l'explication précédente ne permet pas de rendre compte. Cette perte d'intensité se manifeste même quand le son passe à travers un milieu plus ou moins homogène où n'existe ni transmission sélective ni effet de filtre. La cau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sons-production-et-propagation-des-sons/#i_3121

SOUS-MARINE PLONGÉE

  • Écrit par 
  • Henri DELAUZE, 
  • Claude RIFFAUD
  •  • 6 384 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Problèmes physiologiques »  : […] Parmi les nombreux problèmes que pose la plongée sous-marine, beaucoup ont été résolus depuis longtemps, d'autres sont en voie de résolution ou à l'étude, certains ont été simplement masqués ou esquivés par commodité. Quelques-uns enfin ne sont qu'envisagés, et leur solution relève d'un lointain futur. L'élément fondamental est d'ordre physiologique. Il faut pouvoir vivre en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plongee-sous-marine/#i_3121

STATISTIQUE MÉCANIQUE

  • Écrit par 
  • Berni J. ALDER, 
  • Bernard JANCOVICI
  •  • 5 921 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Gaz »  : […] L'application de la mécanique statistique aux gaz est décrite dans cet ouvrage (cf. état gazeux ). On notera seulement ici que, à partir de la température T définie en mécanique statistique par (6) et (7), on trouve pour l'équation d'état d'un gaz parfait composé de N molécules la loi bien connue : La température qui a été définie ici coïncide donc bien avec la températur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-statistique/#i_3121

STATISTIQUE THERMODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Alkiviadis GRECOS
  •  • 4 211 mots

Dans le chapitre « Structure des théories cinétiques »  : […] La première tentative d'une théorie microscopique des phénomènes irréversibles fut celle de Ludwig Boltzmann pour un gaz dilué (cf.  théorie cinétique des fluides , irréversibilité ). D'une manière phénoménologique, l' équation cinétique de Boltzmann décrit l'évolution de la fonction de distribution à une particule […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-statistique/#i_3121

SULFURE D'HYDROGÈNE ou HYDROGÈNE SULFURÉ

  • Écrit par 
  • Bernard CARTON
  •  • 351 mots

Formule brute : H 2 S Masse moléculaire : 34,08 Point de fusion : — 85,5 0 C Point d'ébullition : — 60,7 0 C Température critique : 100,38 0 C Gaz incolore, d'odeur caractéristique d'œufs pourris, assez soluble dans l'eau où il cristallise avec sept molécules d'eau ; il apparaît toujours dans la décomposition des substances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfure-d-hydrogene/#i_3121

SYSTÈMES OUVERTS, thermodynamique

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 1 690 mots

On attribue volontiers en physique le nom de système au modèle stylisé d'un milieu naturel en vue de simplifier son étude théorique. Le solide strictement indéformable, le fluide incompressible et le gaz parfait sont des exemples classiques de tels systèmes. En particulier, un système fermé désigne une portion invariable de matière ou, de la même façon, un ensemble donné de points matériels. Da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-ouverts-thermodynamique/#i_3121

THERMODYNAMIQUE - Processus irréversibles linéaires

  • Écrit par 
  • Jacques CHANU
  •  • 2 491 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Différence de pression thermomoléculaire et effet thermomécanique »  : […] Supposons un gaz réparti entre deux compartiments séparés par une paroi poreuse, et présentant entre eux une différence de température ΔT. L'expérience montre qu'une différence de pression Δ p se développe entre ces compartiments . C'est l' osmose thermique. À partir d'une fonction dissipative calculée pour l'unité de surface de la membrane, il est faci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-processus-irreversibles-lineaires/#i_3121

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 24 115 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Écoulements avec transfert de chaleur ou de matière »  : […] L'intensification des transferts de la chaleur ou de la matière au sein des fluides ou vers les parois constitue l'une des utilisations délibérées les plus anciennes et les plus courantes de la turbulence. Les variations de la température T ou de la concentration (plus exactement le titre massique d'un constituant dans le mélange) C affectent nécessair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbulence/#i_3121

VAN DER WAALS JOHANNES DIDERIK (1837-1923)

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 566 mots

Physicien néerlandais né à Leyde le 23 novembre 1837 et mort à Amsterdam le 8 mars 1923, Van der Waals fut tout d'abord instituteur avant de devenir, à la suite d'efforts solitaires, professeur dans l'enseignement moyen (1863). Il fréquenta les cours de l'université de Leyde de 1862 à 1865 et enseigna la physique à Deventer et à La Haye (1866). En 1873, il fut reçu docteur par l'université de Leyd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-diderik-van-der-waals/#i_3121

VIDE MESURE DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LÉVIS
  •  • 1 181 mots

Le terme mesure du vide désigne la mesure des pressions inférieures à la pression atmosphérique. Elle fait appel à des procédés et à un appareillage spécifiques, ainsi qu'à des méthodes particulières conduisant à des mesures le plus généralement indirectes, en raison de la faible intensité des forces en présence et de la petitesse des quantités de matière à mesurer. Le seul appareil absolu utilisé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesure-du-vide/#i_3121

VIDE TECHNIQUE DU

  • Écrit par 
  • Pierre AILLOUD
  •  • 6 487 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Lois générales de l'état raréfié »  : […] Lorsque N molécules de gaz parfait sont enfermées dans un réservoir de volume V , la pression p est donnée par l'équation d'état pV  =  NkT , avec p exprimé en pascals (Pa), V en mètres cubes (m 3 ) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technique-du-vide/#i_3121


Affichage 

Distribution maxwellienne des vitesses moléculaires

graphique

Distribution maxwellienne des vitesses moléculaires La fraction F(v) de molécules possédant une vitesse comprise entre v et v + dv est exprimée en fonction de la variable réduite v/v*, où v* est la vitesse la plus probable 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Énergie d'interaction de deux molécules

graphique

Énergie d'interaction de deux molécules en fonction de leur distance r La fonction V(r) s'annule à l'infini et pour r = s Entre ces deux valeurs, elle passe par un minimum qui constitue un puits de potentiel de profondeur 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

États de la matière

vidéo

La glace l'eau et la vapeur d'eau sont trois états différents formés à partir de la même molécule H20 On passe d'un état à un autre en changeant de température sans modifier la pression ou en changeant la pression : solide, liquide, gaz sont trois phases qui coexistent en généralLe... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

États désordonnés de la matière

vidéo

La nature assemble parfois magnifiquement les atomes pour donner l'ordre cristallin Mais la matière est souvent dans un état désordonné où l'organisation des divers éléments est aléatoire Ainsi, par exemple, l'état amorphe de l'opale tranche avec l'aspect ordonné du cristal de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pompe de Boyle et Hooke

photographie

L'Anglais Robert Boyle (1627-1691) construisit, avec Robert Hooke (1635-1703), cette pompe à air et l'utilisa lors de ses expériences sur l'élasticité et la nature de l'air Il participa, en 1660, à la fondation de la Royal Society 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Représentation du diagramme de phase d'un corps pur

graphique

Représentation schématique du diagramme de phase d'un corps pur Les points O (Pt, Tt) et C (Pc, Tc) sont respectivement le point triple et le point critique (F), (V) et (S) sont respectivement les courbes de fusion, de vaporisation et de sublimation 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Robert Boyle

photographie

Robert Boyle, physicien et chimiste britannique d'origine irlandaise 

Crédits : Courtesy of the National Portrait Gallery, London

Afficher

Température d'ébullition des gaz diatomiques

tableau

Gaz diatomiques Température d'ébullition normale Tn (ou de sublimation Ts), pression et température au point triple (Pt, Tt) et au point critique (Pc,Tc

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Température d'ébullition des gaz polyatomiques

tableau

Gaz polyatomiques Température d'ébullition normale Tn (ou de sublimation Ts), pression et température au point triple (Pt, Tt) et au point critique (Pc,Tc

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Température d'ébullition des gaz rares

tableau

Gaz rares Température d'ébullition normale Tn (ou de sublimation Ts), pression et température au point triple (Pt,Tt) et au point critique (Pc,Tc

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Distribution maxwellienne des vitesses moléculaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Énergie d'interaction de deux molécules
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

États de la matière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

États désordonnés de la matière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Pompe de Boyle et Hooke
Crédits : Hulton Getty

photographie

Représentation du diagramme de phase d'un corps pur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Robert Boyle
Crédits : Courtesy of the National Portrait Gallery, London

photographie

Température d'ébullition des gaz diatomiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Température d'ébullition des gaz polyatomiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Température d'ébullition des gaz rares
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau