TRANSITION ÉTAT DE

ABZYMES

  • Écrit par 
  • Joël CHOPINEAU, 
  • Alain FRIBOULET, 
  • Sabine PILLE, 
  • Daniel THOMAS
  • , Universalis
  •  • 1 035 mots

Le concept d'anticorps catalytique, ou abzyme (contraction d’ antibody et enzyme ), fut énoncé dès les années 1940 par Linus Pauling. S’appuyant sur le fait que la réaction chimique de transformation d'une molécule en une autre passe par un état de transition, qui représente une barrière énergétique à franchir, Pauling suggéra qu'une enzyme, pour favoriser une réaction, abaisse cette barrière én […] Lire la suite

CHIMIE THÉORIQUE

  • Écrit par 
  • Lionel SALEM, 
  • François VOLATRON
  •  • 4 284 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Surfaces de potentiel et « état de transition » »  : […] En partant de l'approximation de Born-Oppenheimer, le chimiste théoricien peut calculer l'énergie d'une molécule pour n'importe quelle disposition relative des noyaux. Ainsi, pour une molécule diatomique, il peut évaluer l'énergie en fonction de la distance entre les deux noyaux. Il obtient une courbe appelée courbe de potentiel . Cette courbe de potentiel, comme ses formes plus compliquées appelé […] Lire la suite

ENZYMES - Site actif

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 965 mots
  •  • 4 médias

Les enzymes sont des protéines dotées de capacité catalytique. Chaque type d’enzyme assure spécifiquement la transformation d'une substance, appelée substrat, un type de réaction particulier, et libère un produit précis. Dans les conditions physico-chimiques compatibles avec la vie (température, pH, composition du milieu intérieur de l’organisme et du milieu intracellulaire), aucune de ces réacti […] Lire la suite

EYRING HENRY (1901-1981)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 381 mots

Physico-chimiste américain né au Mexique à Colonia Juarez – Henry Eyring deviendra citoyen américain en 1935 – et mort à Salt Lake City. Il commence ses études supérieures à l'université d'Arizona où il obtient une maîtrise de métallurgie en 1927. Il s'oriente ensuite vers la chimie physique et il obtient un doctorat dans cette discipline en 1927 à l'université de Berkeley, en Californie. Il est e […] Lire la suite

PYTHAGORISME, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 108 mots

Révérence envers des nombres, tenus pour plus ou moins accomplis, et pour des géométries, respectées elles aussi pour la qualité de leurs proportions, cet aspect de la philosophie pythagoricienne trouve en chimie une profonde résonance. S'agit-il du nombre, et l'on a l'embarras du choix des illustrations. À commencer par la classification des éléments. Le système périodique de Mendeleïev se base s […] Lire la suite

RÉACTION, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 2 724 mots

Dans le chapitre « Mécanisme réactionnel »  : […] Se poser la question du mécanisme, en chimie, c'est postuler que la transformation observée au bout du compte, et qu'on dénomme « réaction », a une dynamique intrinsèque. Le mécanisme d'une réaction chimique est la trajectoire qu'elle suit durant son déroulement. C'est, tout au moins, l'ensemble des trajectoires spatiotemporelles suivies par les atomes, qui se sont réorganisés au cours de cette t […] Lire la suite