CHOC ÉTAT DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le choc hémorragique

Cette conception générale de l'état de choc peut être illustrée par de nombreux exemples, dont le plus simple est représenté par le choc hémorragique.

Chez l'homme, le choc hémorragique n'est la conséquence ni d'une hémorragie de moyenne abondance (de 10 à 15 p. 100 de la masse sanguine) qui se répare facilement, ni d'une hémorragie de grande abondance (plaie d'une grosse artère) qui provoque la mort par collapsus cardio-vasculaire et anoxie bulbaire. Il survient habituellement à la suite d'hémorragies répétées.

Expérimentalement, on le réalise sans peine chez l'animal en pratiquant des soustractions sanguines répétées destinées à maintenir une hypotension artérielle permanente à 40 ou à 50 p. 100 de la valeur tensionnelle normale. On constate alors une diminution importante du volume sanguin circulant et une hémodilution liée au passage dans les vaisseaux d'une partie notable des liquides interstitiels. Parallèlement, il existe une élévation marquée des catécholamines urinaires qui ne sont que le reflet de la sécrétion d'adrénaline et de noradrénaline par la médullosurrénale. Cette hypersécrétion entraîne une importante vaso-constriction des territoires splanchniques et cutanés qui a pour but de lutter contre le collapsus. Il en résulte une ischémie générale qui ne respecte guère que le myocarde et le cerveau et dont les conséquences sont inévitablement une hypoxie et l'acidose métabolique qui l'accompagne habituellement.

Cet état est cependant réversible pendant un certain temps (jusqu'à la 4e heure chez le chien) ; la réintroduction du sang prélevé entraîne une récupération totale et définitive. Mais, au-delà de ce terme, toute réintroduction reste sans effet. La tension artérielle remonte quelques instants avant de s'effondrer définitivement ; le volume sanguin circulant ramené à la normale s'abaisse inéluctablement par suite d'une atonie capillaire et d'une hyperperméabilité qui laisse fuir le plasma vers les espaces [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : chirurgien des hôpitaux de Paris
  • : médecin-anesthésiste des Hôpitaux de Paris
  • : professeur de médecine expérimentale, chef du service d'immuno-allergologie infantile à l'hôpital Necker-Enfants malades

Classification

Autres références

«  CHOC ÉTAT DE  » est également traité dans :

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 543 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Choc anaphylactique »  : […] Il revêt chez l'homme la même symptomatologie et la même gravité que chez l'animal : un collapsus cardio-vasculaire aigu dramatique peut survenir quelques minutes après l'administration d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment, voire la piqûre d'un insecte chez un individu sensibilisé. Divers médicaments, dont l'« inoffensive » aspirine, peuvent causer de tels accidents. […] Lire la suite

BRÛLURES

  • Écrit par 
  • Henri LABORIT, 
  • Bernard WEBER
  •  • 2 476 mots

Dans le chapitre « Évolution clinique et biologique des brûlures graves »  : […] Après une phase d'agitation, parfois de délire, s'installe un état de choc avec ses signes généraux classiques. Le tableau clinique comporte l'hypotension, le pouls imprenable, l'hypothermie, l'anurie, parfois des vomissements sanglants (un tubage gastrique ramène presque toujours du sang dans les cas graves). Il est accompagné de désordres biologiques : l'hémoconcentration, l'hyperazotémie, l'ab […] Lire la suite

COLLAPSUS

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 316 mots

Désigne tout effondrement des fonctions physiologiques, ou même de la structure d'un organe : collapsus ventriculaire, collapsus pulmonaire. Employé absolument, il désigne l'effondrement circulatoire ou cardio-vasculaire, une faillite profonde de la fonction circulatoire, appelée également « choc primaire » : ce collapsus se traduit par l'effondrement tensionnel, par la tachycardie extrême, par la […] Lire la suite

COMPRESSION SYNDROME DE ou SYNDROME D'ÉCRASEMENT

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 910 mots

Syndrome d'écrasement ou de compression, syndrome des ensevelis sont autant de termes pour définir une entité clinique bien connue, qui est la résultante d'une nécrose musculaire ischémique par compression prolongée et étendue conduisant à la constitution d'un état de choc grave et à l'apparition secondaire d'une néphropathie avec insuffisance rénale aiguë. Le syndrome des ensevelis ainsi défini […] Lire la suite

DENGUE

  • Écrit par 
  • Philippe DESPRÈS
  •  • 2 874 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La dengue présente un large spectre de signes cliniques »  : […] La grande majorité des infections par le virus de la dengue à la suite d'une piqûre de moustique se traduit par des signes cliniques peu évocateurs. L'âge est un facteur de risque : dans les régions endémiques pour la dengue, environ la moitié des enfants infectés présentent des signes cliniques manifestes et le taux de mortalité est plus important chez les moins de 5 ans. Dans les cas symptomatiq […] Lire la suite

FRAUDE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 4 395 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Conséquences de la fraude »  : […] La fraude scientifique est un gaspillage manifeste d'argent public. Entre 1992 et 2012, pas moins de 2,3 milliards de dollars (valeur 2012), soit un peu moins de 1 p. 100 des budgets, ont été attribués par les N.I.H. à des projets ayant débouché sur la rétractation d'au moins un article pour fraude. Il faudrait de surcroît comptabiliser les coûts indirects de la fraude : temps perdu à tenter de re […] Lire la suite

MÉNINGOCOQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 608 mots

Bactérie pathogène pour l'homme, responsable de la méningite cérébro-spinale, le méningocoque, Neisseria meningitidis , découvert par Weichselbaum en 1887, est un diplocoque ayant l'aspect de deux grains de café opposés par leur face plane (aspect voisin du gonocoque, dont il est un proche parent). Le caractère Gram négatif est essentiel pour caractériser ce germe. Le méningocoque étant fragile, s […] Lire la suite

PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Jacques MIROUZE, 
  • Éric RENARD, 
  • André RIBET
  •  • 8 620 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Conséquences locales et générales »  : […] Un foyer de nécrose se constitue et va évoluer pour son propre compte. La dissémination des enzymes, aussi bien par voie lymphatique que par voie sanguine (toxémie enzymatique), explique les localisations éloignées de la maladie. La diffusion des enzymes dans certains secteurs de l'organisme fait apparaître des épanchements pleuraux ou péritonéaux. La libération des substances vaso-actives à parti […] Lire la suite

SOUFFLE, traumatologie

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 856 mots

Le traumatisme par effet de souffle ou blast injury des auteurs anglo-saxons, bien individualisé cliniquement depuis la Seconde Guerre mondiale, regroupe l'ensemble des lésions et des troubles constatés chez des patients soumis aux effets d'une explosion. Ces lésions sont provoquées par l'onde de pression qui suit l'explosion et qui se propage dans l'atmosphère (blast aérien), dans l'eau (blast l […] Lire la suite

STAPHYLOCOQUES

  • Écrit par 
  • Névine EL SOLH
  •  • 1 916 mots

Dans le chapitre « Toxines staphylococciques »  : […] Les toxines élaborées par les staphylocoques peuvent être réparties en deux groupes. Le premier rassemble les toxines responsables d'une pathologie dont les symptômes sont définis et reproductibles après administration de la toxine : – Les entérotoxines émétisantes dont l'ingestion est responsable d' intoxications alimentaires (vomissements, diarrhée, douleurs intestinales, exceptionnellement sui […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-14 juin 2020 France. Manifestations contre le racisme et les violences policières.

état d’une forte augmentation du nombre des enquêtes pour faits de violences en 2019 – augmentation attribuée pour partie à la poursuite du mouvement des gilets jaunes. Le rapport annuel du Défenseur des droits, également publié le 8, déplore qu’aucune de ses demandes de poursuite disciplinaire relative à la déontologie des forces de sécurité, « pourtant […] Lire la suite

3-21 décembre 2018 Belgique. Démission du gouvernement de Charles Michel.

d’État N-VA, et nomme ministres les secrétaires d’État Pieter De Crem (Chrétiens-démocrates et flamands, CD&V) et Philippe De Backer (Libéraux et démocrates flamands, Open VLD). Charles Michel redistribue les compétences au sein du gouvernement remanié : Alexander De Croo (Open VLD) prend en charge les Finances, Pieter De Crem l’Intérieur, Maggie De […] Lire la suite

14-25 mai 2011 France – États-Unis. Arrestation de Dominique Strauss-Kahn

l'État de New York autorise la remise en liberté de l'inculpé contre le versement d'une caution de 1 million de dollars et d'un dépôt de garantie de 5 millions de dollars. Dominique Strauss-Kahn devra porter un bracelet électronique et sera assigné à résidence, sous vidéosurveillance et sous la garde d'un vigile armé, à ses frais. Le 20, Dominique […] Lire la suite

1er-2 décembre 2001 France – Afrique. Visite du président Jacques Chirac au Maghreb

choc des civilisations ». Il commence son voyage par une étape à Tunis, puis rejoint l'Algérie où il effectue la première visite d'un chef d'État français depuis celle de François Mitterrand en mars 1989. Il se rend notamment dans le quartier algérois de Bab el-Oued, théâtre d'inondations meurtrières en novembre, où il reçoit un accueil chaleureux. […] Lire la suite

6-7 novembre 2001 Belgique. Mise en faillite de la compagnie aérienne Sabena

l'État et à 49 p. 100 par Swissair, elle-même démantelée en octobre, et qui n'a pu honorer ses engagements financiers à l'égard de la compagnie belge. Ce dépôt de bilan constitue un choc à la fois social et politique pour le royaume. Le 7, le Premier ministre, Guy Verhofstadt, annonce la reprise des activités de transport aérien de la Sabena par sa […] Lire la suite

Pour citer l’article

Henri LABORIT, Geneviève LABORIT, Jean PAUPE, « CHOC ÉTAT DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-de-choc/