CHOLESTÉRIQUE ÉTAT

CRISTAUX

  • Écrit par 
  • Marc AUDIER, 
  • Michel DUNEAU
  •  • 7 291 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La cristallographie »  : […] La science des cristaux naît véritablement au xviii e  siècle, lorsqu'elle se distingue de la minéralogie dont l'histoire, jalonnée par les noms d'Aristote, d'Avianne et de Georgius Agricola, est beaucoup plus longue. L'idée que toute matière, solide, liquide ou gazeuse, est faite d'unités microscopiques élémentaires remonte pourtant à Platon pour qui ces particules fondamentales n'ont que cinq fo […] […] Lire la suite

CRISTAUX LIQUIDES

  • Écrit par 
  • Henry GASPAROUX
  •  • 4 816 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les effets thermo-optiques des cholestériques »  : […] Un cristal liquide cholestérique éclairé en lumière blanche réfléchit la lumière suivant la loi de Bragg : Seules les longueurs d'onde λ, obéissant à la valeur déduite de la relation de Bragg pour une valeur donnée du pas L de la structure cholestérique et de l'angle d'incidence θ , sont réfléchies en phase. La couleur d'un film cholestérique varie donc avec la température. Les effets de la tempé […] […] Lire la suite

MÉSOMORPHE ÉTAT

  • Écrit par 
  • Jacques SIMON
  •  • 3 049 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Cristaux liquides thermotropes »  : […] En 1888, un botaniste, F. Reinitzer, remarqua que la fusion d'un sel de cholestérol (le benzoate de cholestéryle) donnait lieu à l'apparition d'une substance liquide trouble qui ne se clarifiait qu'à quelque 30  0 C au-dessus du point de fusion. Le physicien O.  Lehmann remarqua que ce liquide trouble présentait quelques-unes des propriétés généralement associées aux cristaux ; en particulier, il […] […] Lire la suite