ESWATINI, anc. SWAZILAND

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom officielRoyaume d'Eswatini (SZ) 1
Note : En avril 2018, le roi Mswati III a annoncé que le Swaziland reprenait son nom d'origine d'avant la colonisation, Eswatini.
Chef de l'État et du gouvernementle roi Mswati III (depuis le 25 avril 1986). Premier ministre : Ambrose Mandvulo Dlamini (depuis le 29 octobre 2018)
CapitalesMbabane (capitale administrative et judiciaire) et Lobamba (capitale législative)
Langues officiellesanglais, swazi
Unité monétairelilangeni (SZL) 4
Note : Le rand sud-africain a également cours légal en Eswatini
Population1 104 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)17 364

Le traditionalisme érigé en principe politique

L'émergence d'une identité nationale

Le groupe swazi est né des conflits et rapprochements entre clans venant du nord de la région australe depuis le xviie siècle et tentant par la suite de résister aux attaques et dévastations liées à l'expansion zulu et à la colonisation blanche du xixe siècle. Sous l'égide de leurs trois chefs historiques (Ngwane III (17...-1780), Sobhuza I (1795-1836 ou 1839) et Mswati II (1820 environ-1868), les Swazi parvinrent à étendre leur territoire, à résister aux tentatives successives d'annexion des Zulu, puis à s'unifier sur le modèle zulu d'un peuple en armes, autour d'un appareil de gestion centralisé et d'une langue commune. La remontée vers le nord des Voertrekkers (colons blancs venant du Cap) affecta très fortement le territoire. Les Voertrekkers installèrent des républiques (Ohrigstad et Lydenburg en 1845) sur les marches du royaume et incorporèrent progressivement d'autres territoires. En 1866, la république d'Afrique du Sud absorba une partie du territoire swazi. Les Britanniques, peu intéressés, lui laissèrent la gestion du territoire et n'en prirent le contrôle qu'à la fin de la guerre des Boers (1899-1902) en transformant, en 1904, le Swaziland en protectorat, à l'instar du Bechuanaland et du Basutoland. Le pays a alors perdu les neuf dixièmes de la superficie atteinte sous Mswati II. Pis, par une proclamation de 1907, les deux tiers des terres restantes sont attribués à des colons blancs tandis que plus du cinquième de la population swazi est dépouillée de ses terres et déplacée de 1909 à 1914 dans des réserves. Sur le territoire, les Blancs disposent d'un système de gouvernement particulier (European Advisory Council), les institutions traditionnelles autour du roi et de la chefferie étant chargées, dans un système d'indirect rule des plus classiques, de la gestion des Swazi. Le roi Sobhuza II, intronisé en 1921, parviendra à éviter [...]

Sobhuza II, roi du Swaziland, 1953

Sobhuza II, roi du Swaziland, 1953

Photographie

En 1953, le roi du Swaziland Sobhuza II (au centre), accompagné des chefs africains du Botswana (à gauche) et du Lesotho (à droite), représente son pays au couronnement d'Élisabeth II, reine du Royaume-Uni. 

Crédits : Getty

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Médias de l’article

Eswatini : carte physique

Eswatini : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Eswatini : drapeau

Eswatini : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Plantation de canne à sucre, Swaziland

Plantation de canne à sucre, Swaziland
Crédits : C. And S. Gable/ Getty

photographie

Sobhuza II, roi du Swaziland, 1953

Sobhuza II, roi du Swaziland, 1953
Crédits : Getty

photographie

Tous les médias




Écrit par :

  • : professeur de science politique à l'Institut d'études politiques de Bordeaux (CEAN)

Classification


Autres références

«  ESWATINI, anc. SWAZILAND  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les cratons du Kaapvaal et du Zimbabwe »  : […] Les cratons du Kaapvaal et du Zimbabwe sont caractérisés par l'association granites-ceintures vertes. La plus grande partie (80 p. 100) des roches sont des granites et des gneiss qui forment des sortes de dômes au milieu des ceintures vertes, ou semblent les recouper. Les ceintures vertes apparaissent comme en synforme. Elles sont constituées par les produits d'un volcanisme basique (tholéiite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geologie/#i_48002

AFRIQUE AUSTRALE

  • Écrit par 
  • Jeanne VIVET
  •  • 6 088 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un développement inégal au sein de l'Afrique australe »  : […] L’Afrique australe comprend des États aux régimes politiques divers (monarchie au Lesotho et en Eswatini, république ailleurs), plus ou moins démocratiques et stables. Les différenciations économiques et sociales sont fortes entre les pays, du fait notamment des modèles économiques et politiques adoptés. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-australe/#i_48002

BANTOU

  • Écrit par 
  • Luc de HEUSCH
  •  • 8 088 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La vie rituelle »  : […] Les activités rituelles se distribuent de manière fort inégale dans les diverses sociétés bantoues. Les grands rites cycliques se développent principalement dans les royautés sacrées : au Rwanda, toutes les quatre générations le temps dynastique était aboli et l'ancien feu sacré qui avait brûlé pendant les quatre règnes précédents était éteint ; un nouveau feu était allumé en l'honneur de Gihanga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bantou/#i_48002

MBABANE

  • Écrit par 
  • Jean LIOU
  •  • 391 mots
  •  • 1 média

C'est une ruée vers l'or qui, en 1888, fut à l'origine de la fondation de Mbabane, la capitale de l’Eswatini (ancien Swaziland) . Simple comptoir, la localité, qui doit son nom à la rivière locale – mbabane veut dire « amer » en siswati –, a été choisie comme capitale administrative par les Anglais en 1903, à la fin de la guerre des Boers quand le pays est devenu un protectorat britannique. Ils a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mbabane/#i_48002

SOBHUZA II (1899-1982) roi des Swazi (1921-1982)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 312 mots

Roi des Swazi (1921-1982), né le 22 juillet 1899 au Swaziland (auj. Eswatini), mort le 21 août 1982 au palais de Lobzilla, près de Mbabane. Le père de Sobhuza, le roi Ngwane V, meurt alors qu'il n'est encore qu'un enfant. Sa mère assume la régence pendant sa minorité, tandis qu'il est scolarisé au Swaziland, puis au lycée Lovedale dans la province du Cap, en Afrique du Sud. Sobhuza II devient m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sobhuza-ii/#i_48002

SWAZI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 205 mots

Culturellement très proches des Zoulous, les Swazi, qui parlent le siswati, tirent leur nom de Mswazi, qui, à la fin du xviii e  siècle, a unifié des tribus disparates et constitué un État occupant le nord du Natal, le Transvaal oriental et le Ngwane. Répartis entre l'Afrique du Sud et l’Eswatini (ex-Swaziland), ils étaient, au recensement de 1997, environ 1 237 000. Depuis lors, leur population a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/swazi/#i_48002

USUTU VIRUS

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 2 253 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La biologie du virus Usutu »  : […] Usutu a été isolé pour la première fois en Afrique du Sud en 1959. Il a été baptisé d’après la rivière du même nom, située dans l'Eswatini (ex-Swaziland), petit pays d’Afrique ayant une frontière commune avec l’Afrique du Sud, où il a été identifié pour la première fois, en 1959 chez un moustique Culex neavei . C’est un arbovirus de la famille des Flaviviridae et du genre Flavivirus qui est comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-usutu/#i_48002

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique DARBON, « ESWATINI, anc. SWAZILAND », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eswatini-swaziland/