ESWATINI, anc. SWAZILAND

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom officielRoyaume d'Eswatini (SZ) 1
Note : En avril 2018, le roi Mswati III a annoncé que le Swaziland reprenait son nom d'origine d'avant la colonisation, Eswatini.
Chef de l'État et du gouvernementle roi Mswati III (depuis le 25 avril 1986). Premier ministre : Ambrose Mandvulo Dlamini (depuis le 29 octobre 2018)
CapitalesMbabane (capitale administrative et judiciaire) et Lobamba (capitale législative)
Langues officiellesanglais, swazi
Unité monétairelilangeni (SZL) 4
Note : Le rand sud-africain a également cours légal en Eswatini
Population1 112 000 (estim. 2019)
Superficie (km2)17 364

Une économie prospère dans un pays pauvre

L’Eswatini présente ce paradoxe d'être un pays relativement prospère, même si la situation se dégrade lentement dans les années 2010, rassemblant une population largement plongée dans la grande pauvreté. C'est que l'économie du pays est fortement duale, associant un secteur commercial et moderne performant, mais restreint et contrôlé par un groupe réduit de dirigeants, à un secteur de subsistance archaïque et affaibli concernant l'essentiel de la population.

Le dualisme de l'économie agricole est en partie lié au statut foncier. La terre, et notamment les 10 p. 100 du territoire constituant la surface arable, est répartie entre les terres de la Couronne (pour 60 p. 100), et les terres privées (40 p. 100) appartenant essentiellement à des Européens et à de grandes compagnies agraires associées souvent à des intérêts de l'État. Le fonds spécial (Tibiyo Taka Ngwane), directement géré par le roi, et chargé depuis l'indépendance de racheter les terres expropriées lors de la colonisation et de les affecter aux Swazi, fonctionne de manière assez opaque. La population rurale vit de l'agriculture de subsistance et de l'élevage sur ces terres communales propriétés de la Couronne (Swazi National Land), soumises à des sécheresses récurrentes, et dont le sol est fortement dégradé. Sur ces terres, les conditions d'exploitation sont difficiles et, en conséquence, les paysans contribuent très peu à la production nationale, d'autant que la plupart des exploitations ont une superficie inférieure à un hectare. Inversement, les cultures d'exportation proviennent pour l'essentiel des fermes privées gérées par des intérêts et entrepreneurs étrangers souvent associés au Tibiyo Taka Ngwane. Les productions de sucre de canne, de jus de fruits, de pâte à papier et d'autres produits forestiers, de fruits et de coton sont ainsi les principales sources de revenus à l'exportation du pays. La contribution de l'agriculture au PIB du pays est extrêmement fluctuante (autour de [...]

Plantation de canne à sucre, Swaziland

Plantation de canne à sucre, Swaziland

Photographie

La canne à sucre et ses produits dérivés constituent les principales ressources agricoles à l'exportation du Swaziland. 

Crédits : C. And S. Gable/ Getty

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Médias de l’article

Eswatini : carte physique

Eswatini : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Eswatini : drapeau

Eswatini : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Plantation de canne à sucre, Swaziland

Plantation de canne à sucre, Swaziland
Crédits : C. And S. Gable/ Getty

photographie

Sobhuza II, roi du Swaziland, 1953

Sobhuza II, roi du Swaziland, 1953
Crédits : Getty

photographie

Afficher les 5 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur de science politique à l'Institut d'études politiques de Bordeaux (CEAN)

Classification


Autres références

«  ESWATINI, anc. SWAZILAND  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les cratons du Kaapvaal et du Zimbabwe »  : […] Les cratons du Kaapvaal et du Zimbabwe sont caractérisés par l'association granites-ceintures vertes. La plus grande partie (80 p. 100) des roches sont des granites et des gneiss qui forment des sortes de dômes au milieu des ceintures vertes, ou semblent les recouper. Les ceintures vertes apparaissent comme en synforme. Elles sont constituées par les produits d'un volcanisme basique (tholéiite […] Lire la suite

AFRIQUE AUSTRALE

  • Écrit par 
  • Jeanne VIVET
  •  • 6 088 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un développement inégal au sein de l'Afrique australe »  : […] L’Afrique australe comprend des États aux régimes politiques divers (monarchie au Lesotho et en Eswatini, république ailleurs), plus ou moins démocratiques et stables. Les différenciations économiques et sociales sont fortes entre les pays, du fait notamment des modèles économiques et politiques adoptés. […] Lire la suite

BANTOU

  • Écrit par 
  • Luc de HEUSCH
  •  • 8 088 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La vie rituelle »  : […] Les activités rituelles se distribuent de manière fort inégale dans les diverses sociétés bantoues. Les grands rites cycliques se développent principalement dans les royautés sacrées : au Rwanda, toutes les quatre générations le temps dynastique était aboli et l'ancien feu sacré qui avait brûlé pendant les quatre règnes précédents était éteint ; un nouveau feu était allumé en l'honneur de Gihanga […] Lire la suite

MBABANE

  • Écrit par 
  • Jean LIOU
  •  • 391 mots
  •  • 1 média

C'est une ruée vers l'or qui, en 1888, fut à l'origine de la fondation de Mbabane, la capitale de l’Eswatini (ancien Swaziland) . Simple comptoir, la localité, qui doit son nom à la rivière locale – mbabane veut dire « amer » en siswati –, a été choisie comme capitale administrative par les Anglais en 1903, à la fin de la guerre des Boers quand le pays est devenu un protectorat britannique. Ils a […] Lire la suite

SOBHUZA II (1899-1982) roi des Swazi (1921-1982)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 312 mots

Roi des Swazi (1921-1982), né le 22 juillet 1899 au Swaziland (auj. Eswatini), mort le 21 août 1982 au palais de Lobzilla, près de Mbabane. Le père de Sobhuza, le roi Ngwane V, meurt alors qu'il n'est encore qu'un enfant. Sa mère assume la régence pendant sa minorité, tandis qu'il est scolarisé au Swaziland, puis au lycée Lovedale dans la province du Cap, en Afrique du Sud. Sobhuza II devient m […] Lire la suite

SWAZI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 205 mots

Culturellement très proches des Zoulous, les Swazi, qui parlent le siswati, tirent leur nom de Mswazi, qui, à la fin du xviii e  siècle, a unifié des tribus disparates et constitué un État occupant le nord du Natal, le Transvaal oriental et le Ngwane. Répartis entre l'Afrique du Sud et l’Eswatini (ex-Swaziland), ils étaient, au recensement de 1997, environ 1 237 000. Depuis lors, leur population a […] Lire la suite

USUTU VIRUS

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 2 253 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La biologie du virus Usutu »  : […] Usutu a été isolé pour la première fois en Afrique du Sud en 1959. Il a été baptisé d’après la rivière du même nom, située dans l'Eswatini (ex-Swaziland), petit pays d’Afrique ayant une frontière commune avec l’Afrique du Sud, où il a été identifié pour la première fois, en 1959 chez un moustique Culex neavei . C’est un arbovirus de la famille des Flaviviridae et du genre Flavivirus qui est comp […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique DARBON, « ESWATINI, anc. SWAZILAND », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eswatini-swaziland/