ESSAI SUR LA NATURE DU COMMERCE EN GÉNÉRAL, Richard CantillonFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un traité systématique, un peu mercantiliste, un peu physiocratique, un peu classique

L'Essai sur la nature du commerce en général serait aujourd'hui présenté comme un traité d'économie théorique. « Économie » se disait alors « commerce », « commerce en général » prévenant qu'il ne s'agit pas d'analyser telle réforme particulière, de suggérer au roi de France ou d'Angleterre d'autoriser l'exportation du blé ou de taxer davantage le tabac. Divisé en trois parties et trente-cinq chapitres, l'Essai n'est donc pas une plaidoirie de circonstance. Il ne traite que de ce que nous appelons désormais l'économie, pas de la science du gouvernement en général. Il se rapporte aux nations d'Europe, pas à l'une d'elles seulement. Sur ces trois points, l'ouvrage de Cantillon se distingue de la littérature économique de son temps.

À vrai dire, il s'en distingue surtout dans ses deux premières parties, consacrées à ce que nous appellerions aujourd'hui l'équilibre et la monnaie. La troisième partie traite des banques d'émission et du commerce extérieur ; elle n'est jamais très éloignée des préoccupations du moment, même si celles-ci ne sont pas explicitées. On y reprend les arguments mercantilistes habituels : mieux vaut importer de l'or que des denrées, et des denrées plutôt que des « produits d'agrément » ; parce que l'or fonde la puissance d'un État, parce que les denrées lui donneront une population nombreuse.

La première partie du livre présente d'abord l'économie avec ses échanges multiples et indépendants, ses prix pour orienter les échanges, ses agents occupés chacun à des tâches particulières. On imagine ensuite un monde où chacun serait au service des propriétaires terriens. Cantillon suppose même, pour simplifier, qu'il n'en existerait qu'un seul. Selon ses envies, ce dernier déciderait des emplois de tous les autres hommes, contraint seulement de les nourrir, eux et leurs familles : ceux-là feraient de l'avoine pour ses chevaux, ceux-ci lui fabriqueraient des meubles, etc. L'Essai va démontrer que tout se passe comme si ce monde fictif é [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur de sciences économiques à l'université de Paris-IX-Dauphine

Classification

Pour citer l’article

François ETNER, « ESSAI SUR LA NATURE DU COMMERCE EN GÉNÉRAL, Richard Cantillon - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/essai-sur-la-nature-du-commerce-en-general/