ESPAGNE, histoire : XVIIIe et XIXe s.

ALBERONI GIULIO (1664-1752)

  • Écrit par 
  • Charles LESELBAUM
  •  • 328 mots

Fils d'un jardinier italien, Giulio Alberoni fut instruit par charité chez les Barnabites de Plaisance et débuta dans la carrière des armes en France et en Italie, avant d'arriver en Espagne où la princesse des Ursins fit sa fortune. Il servit d'abord le comte de Barmi, futur archevêque de Plasencia (en Espagne), qui le fit ordonner prêtre en 1690. On le trouve ensuite à Rome et à Parme, où il dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giulio-alberoni/#i_4651

ALPHONSE XII (1857-1885) roi d'Espagne (1874-1885)

  • Écrit par 
  • Charles LESELBAUM
  •  • 274 mots
  •  • 1 média

Fils de la reine Isabelle II et du roi consort Don Francisco de Asis, le futur Alphonse XII part en exil avec sa mère après la révolution de 1868. Il vit à Paris, à Vienne et à Londres, où il suit les cours de l'Académie militaire de Sandhurst. En 1870, la reine abdique en faveur de son fils âgé de onze ans. L'Espagne traverse alors une grave crise politique après l'assassinat de Prim, l'expérien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-xii/#i_4651

AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 932 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le despotisme éclairé et les Lumières »  : […] Le xviii e  siècle connaît en Amérique espagnole une période de mouvement et de transformations, qui contraste avec le climat général des époques antérieures et, surtout avec l'isolement des Indes et du monde hispanique au xvii e  siècle. L'avènement au trône d'Espagne de Philippe V et de la dyna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-histoire-amerique-espagnole/#i_4651

ANARCHISME

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Jean MAITRON, 
  • Robert PARIS
  • , Universalis
  •  • 13 333 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'action directe »  : […] La venue des libéraux au pouvoir en 1881 favorisa une renaissance de l'anarchisme réduit à la clandestinité depuis 1874. Au congrès de Barcelone, du 23 au 26 septembre 1881, les anarchistes reconstituèrent la section de l'A.I.T. bakouninienne sous le nom de Fédération des travailleurs de la région espagnole, et les délégués se déclarèrent anarchistes collectivistes. La F.T.R.E. fut ensuite remplac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anarchisme/#i_4651

ARANDA PEDRO PABLO ABARCA comte d' (1718-1798)

  • Écrit par 
  • Michel DUBUIS
  •  • 1 120 mots

Militaire et homme politique espagnol. Interrompant des études commencées chez les Jésuites et poursuivies à Bologne, Aranda s'engage dans l'armée (1736) et se distingue en Italie (blessé à Campo Santo, 1743) pendant la guerre de la Succession d'Autriche. Ambassadeur au Portugal en 1755, il apporte, dans sa correspondance avec le duc d'Albe, un témoignage sur la vie à Lisbonne au moment du tremble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-pablo-aranda/#i_4651

AYACUCHO BATAILLE D' (9 déc. 1824)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 252 mots
  •  • 1 média

Victoire finale des révolutionnaires sur les royalistes lors des guerres d'indépendance de l'Amérique latine, cette bataille a lieu sur le haut plateau situé à proximité de la ville d'Ayacucho, au Pérou. Elle libère le Pérou des Espagnols et garantit l'indépendance des républiques naissantes de l'Amérique du Sud. Les forces révolutionnaires, comptant environ 6 000 hommes – Vénézuéliens, Colombiens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-ayacucho/#i_4651

BASQUES

  • Écrit par 
  • Jean HARITSCHELHAR, 
  • Pierre LAFITTE, 
  • Pierre LETAMENDIA, 
  • Maitane OSTOLAZA
  • , Universalis
  •  • 13 370 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les nationalismes basques »  : […] En 1988, le nationalisme basque domine la Communauté autonome d'Euskadi avec 69 p. 100 des suffrages exprimés aux élections locales et 65 p. 100 aux élections législatives espagnoles. Il obtient autour de 24 p. 100 en Navarre et n'a jamais dépassé 6 p. 100 des suffrages exprimés en Pays basque français. Ces proportions montrent bien que le vote nationaliste ne correspond pas à la distribution des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basques/#i_4651

BONAPARTE JOSEPH (1768-1844) roi de Naples (1806-1808) puis d'Espagne (1808-1813)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 405 mots
  •  • 1 média

Boursier au collège d'Autun, avocat en Corse, candidat malheureux à la Constituante puis à la Législative, antipaoliste réfugié à Marseille (où il fait un mariage avantageux avec une fille du riche négociant Clary), Joseph apparaît déjà, avant l'irrésistible ascension de son frère, comme un garçon charmant, bien qu'un peu infatué, sur lequel on ne peut guère compter. « Aussi suffisant qu'insuffisa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-bonaparte/#i_4651

BOURBONS

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 6 451 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Philippe V et les Bourbons d'Espagne »  : […] La succession de Charles II d'Espagne en 1700 permit à Philippe d'Anjou (1683-1746), petit-fils de Louis XIV, de monter sur le trône de Madrid. Charles II, sans descendant direct, laissait un héritage difficile. Tous deux étant fils et époux d'infantes espagnoles, Louis XIV comme l'empereur Léopold I er de Habsbourg pouvaient y prétendre. Par les traités de l'automne de 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourbons/#i_4651

CADIX

  • Écrit par 
  • Charles LESELBAUM
  •  • 351 mots
  •  • 1 média

Située dans la région autonome d'Andalousie, capitale de la province qui porte son nom, Cadix (128 554 hab. en 2007) est bâtie sur un rocher relié au continent par une chaussée étroite et au bord d'une baie ouvrant sur l'océan Atlantique. Cité phénicienne du nom de Gadir, elle passe sous la domination carthaginoise et romaine et s'appelle alors Gades, puis Julia Augusta Gaditana. Elle sera très ra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cadix/#i_4651

CARLISME

  • Écrit par 
  • Louis URRUTIA-SALAVERRI
  •  • 1 140 mots

Dans une Espagne qui suit, à une certaine distance, l'évolution de l'Europe occidentale, plusieurs générations carlistes se succèdent. La première génération est celle qui combat pour le prétendant don Carlos (« Charles V » pour ses fidèles) ; elle fait la guerre de 1833 à 1840, avec Tomás de Zumalacárregui comme chef, avec l'infant don Sebastián, Maroto et Cabrera (après la signature de la conven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlisme/#i_4651

CARLOS don (1788-1855)

  • Écrit par 
  • Louis URRUTIA-SALAVERRI
  •  • 1 209 mots

Le cruel tableau de Goya, La Famille de Charles IV , montre, non loin de son frère Ferdinand VII et des autres membres de la famille, le futur don Carlos, le premier des deux don Carlos de l'histoire contemporaine espagnole. L'abdication de Bayonne, en 1808, appartient autant à l'histoire de France qu'à celle de l'Espagne. Napoléon obtint que Ferdinand VII rendît la couronne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-don-1788-1855/#i_4651

CASTELAR EMILIO (1832-1899)

  • Écrit par 
  • Charles LESELBAUM
  •  • 277 mots

Homme politique espagnol, Emilio Castelar commence sa carrière comme journaliste. Il crée le journal La Democracia , de tendance libérale, puis devient professeur d'histoire à l'université de Madrid. Il dénonce avec vigueur dans la presse les abus de pouvoir d'Isabelle II, ce qui lui vaut d'être destitué de sa chaire. En 1866, il participe à un complot révolutionnaire et, con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emilio-castelar/#i_4651

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 411 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] Cette contrée a toujours été une région de contacts et d'échanges. Grottes et abris témoignent d'une occupation fort ancienne, au moins au Paléolithique moyen. À l'aube de l'époque historique, elle est habitée par un peuple aux origines incertaines, les Ibères, mêlant les liens avec l'Afrique et les courants celtes venus de l'Europe du Nord. Dès le vi e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalogne/#i_4651

CELLAMARE ANTONIO DEL GIUDICE prince de (1657-1733)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 462 mots

La « conspiration de Cellamare » est un épisode de la crise ouverte à l'intérieur et à l'extérieur par la mort de Louis XIV (1715). Le roi laisse comme héritier son arrière-petit-fils, âgé de cinq ans, et il a organisé, avant sa mort, la régence. Elle est confiée en titre à son neveu Philippe, duc d'Orléans, dont les pouvoirs sont strictement limités au profit du duc du Maine, fils légitimé de Lou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-del-cellamare/#i_4651

CONSTITUTION DE CADIX (1812)

  • Écrit par 
  • Wanda MASTOR
  •  • 226 mots

Durant l'occupation française, à partir de 1808, Cadix resta la capitale de l'Espagne libre, fidèle à son roi légitime Ferdinand VII. Elle fut alors le siège de la junte centrale, puis des Cortes, qui y promulguèrent la Constitution libérale du 19 mars 1812 (jour de la Saint-Joseph, d'où le surnom de cette Constitution, la Pepa, Pepe étant le diminutif de Joseph en espagnol). Celle-ci s'inspire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constitution-de-cadix/#i_4651

CUBA

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY, 
  • Janette HABEL, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Jean Marie THÉODAT, 
  • Victoire ZALACAIN
  •  • 24 403 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Économie sucrière et esclavage »  : […] Du milieu du xvi e  siècle au milieu du xviii e , Cuba renouvelle très lentement sa population sur la base d'une économie esclavagiste. On compte en 1544 – au moment le plus aigu de la dépression démographique – quelque 322 foyers européens (surtout espagnols, mais également des Italiens, des All […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuba/#i_4651

EMPIRE (PREMIER)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 7 976 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le système continental »  : […] À Tilsit, Napoléon a atteint son apogée. L'alliance russe lui assurait la possibilité de vaincre l'Angleterre sur le plan économique. La défaite de Trafalgar avait en effet interdit tout nouveau projet de débarquement sur le sol anglais, mais les conseillers de l'empereur avaient attiré son attention sur le point faible de l'adversaire : la livre sterling. Tant d'or avait été envoyé sur le contine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-premier/#i_4651

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 270 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Échec de la politique espagnole »  : […] L'histoire politique de cette période est surtout celle d'une série de revers. Néanmoins, l'Espagne resta une très grande puissance jusqu'en 1659. Philippe II avait réussi à faire l'unité de la péninsule en ceignant la couronne de Portugal (1580). Les possessions européennes comprenaient la Sardaigne, la Sicile, Naples, le Milanais, la Franche-Comté. La Belgique actuelle, confiée à l'archiduc Alb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-de-l-unite-politique-a-la-guerre-civile/#i_4651

ESPARTERO BALDOMERO (1793-1879)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 459 mots

Homme d'État et général espagnol, né le 27 octobre 1793 à Granátula (Espagne), mort le 8 janvier 1879 à Logroño (Espagne). Fils d'une famille ouvrière, Baldomero Espartero s'engage dans l'armée à quinze ans et se bat aux côtés des Espagnols dans les guerres révolutionnaires et napoléoniennes ainsi qu'aux Amériques. À la mort de Ferdinand VII, il soutient vigoureusement la régente Marie-Christine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baldomero-espartero/#i_4651

L'ESSENCE DE L'ESPAGNE, Miguel de Unamuno - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 887 mots

Au cours de l'année 1895, Miguel de Unamuno (1864-1936) publia, dans la revue La España moderna , cinq essais rassemblés, par la suite, dans un volume, sous le titre En torno al casticismo (1902). L'Essence de l'Espagne , le titre donné à ce livre par Marcel Bataillon, dans sa traduction française, dit bien le sujet central de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-essence-de-l-espagne/#i_4651

EXTRÊME DROITE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves CAMUS
  •  • 9 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fascismes étrangers : des spécificités nationales fortes »  : […] À l'époque de la Contre-Révolution, alors que, finalement, élites nobiliaires et intellectuelles sont largement globalisées en Europe et que l'État-nation n'est que peu constitué, le camp libéral et celui des contre-révolutionnaires transcende les frontières. Ainsi existe en Espagne, à partir du début de la guerre d'Indépendance (1808), un groupe absolutiste à forte composante aristocratique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extreme-droite/#i_4651

FERDINAND VII (1784-1833) roi d'Espagne (1808 et 1814-1833)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 574 mots

Roi d'Espagne (1808 et 1814-1833), né le 14 octobre 1784 à El Escorial, près de Madrid, mort le 29 septembre 1833 à Madrid, Ferdinand est le fils de Charles IV et de Marie-Louise de Parme. En 1808, Napoléon I er , exploitant habilement l'inimitié de Ferdinand à l'égard du favori de son père, le ministre Manuel Godoy (celui-ci avait signé le traité de Bâle en 1795 mettan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-vii/#i_4651

GODOY MANUEL (1767-1851)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 928 mots

Né à Badajoz en Estrémadure, Manuel Godoy appartient à une famille de petite noblesse peu fortunée. Il quitte sa ville natale pour Madrid en 1781 et entre dans la Compagnie royale des gardes du corps. C'est alors que la future reine Marie-Louise conçoit une violente passion pour ce jeune homme de belle allure, dont l'ascension commence aussitôt que Charles IV succède à Charles III sur le trône d'E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-godoy/#i_4651

HISPANO-AMÉRICAINE GUERRE (1898)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 188 mots
  •  • 1 média

Le 15 février 1898, l'explosion en rade de La Havane d'un navire nord-américain, le Maine , avec à son bord quelque 260 personnes, constitue le prétexte de l'intervention des États-Unis dans la guerre d'émancipation coloniale qui oppose Cuba à l'Espagne depuis 1895. La chute de Santiago de Cuba, en juillet, contraint le gouvernement de Madrid à signer, le 10 décembre 1898, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-hispano-americaine/#i_4651

GUINÉE ÉQUATORIALE

  • Écrit par 
  • René PELISSIER
  • , Universalis
  •  • 4 495 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  L'épitomé du paternalisme colonial »  : […] Du passé de cette Guinée, qui est mal connu, un élément ressort : le caractère tardif de l'influence européenne réelle. Entre 1469 et 1474, les navigateurs portugais Fernão do Pó et Lopo Gonçalves explorent la baie du Biafra, et le premier « découvre » Fernando Póo (Bioko). En 1471 ou 1472, l'îlot d' Annobón est aperçu par João de Santarem et Pêro de Escobar. Îles et rivages continentaux entrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guinee-equatoriale/#i_4651

IGLESIAS Y POSSE PABLO (1850-1925)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 290 mots

Né dans une famille pauvre, Iglesias est mis en apprentissage très jeune dans une imprimerie. Ouvrier typographe, autodidacte, il s'affilie en 1868 à la section madrilène de la I re Internationale ainsi qu'à l'Alliance de la démocratie sociale de Bakounine. En 1870, il collabore pour la première fois à un journal de Madrid, Solidaridad ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-iglesias-y-posse/#i_4651

INQUISITION

  • Écrit par 
  • Marcelin DEFOURNEAUX, 
  • Yves DOSSAT
  •  • 5 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'Inquisition aux xviie et xviiie siècles »  : […] Un demi-siècle après l'extirpation du protestantisme, l'expulsion des Morisques d' Espagne (1609-1610) élimina un élément ethnique (quelque 300 000 individus) qui, malgré tous les efforts de l'Inquisition, s'était révélé inassimilable. Mais, à la même époque, et comme conséquence de l'annexion du Portugal (1580), se produit en Espagne un afflux de Marranes qui, profitant des difficultés financière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inquisition/#i_4651

ISABELLE II (1830-1904) reine d'Espagne (1833-1868)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Reine d'Espagne (1833-1868), née le 10 octobre 1830 à Madrid, morte le 9 avril 1904 à Paris. Fille aînée de Ferdinand VII et de sa quatrième femme Marie-Christine, Isabelle est proclamée reine à la mort de son père, en 1833. Les partisans de son oncle don Carlos, écarté du trône, refusent de l'admettre comme juste héritière, et son avènement précipite le pays dans la guerre civile (première guerr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isabelle-ii/#i_4651

JEAN VI LE CLÉMENT (1767-1826) roi de Portugal (1816-1826)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 587 mots

Roi de Portugal (1816-1826), né le 13 mai 1767 à Lisbonne, mort le 10 mars 1826 à Lisbonne. Fils cadet de Pierre  III et de Marie I re , Jean (dom João) devient l'héritier du trône portugais à la mort de son frère en 1788. En 1792, en raison de la fragilité mentale de sa mère, il prend les rênes du royaume. En 1799, il assume la charge de prince […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-vi-le-clement/#i_4651

LLORENTE JUAN ANTONIO (1756-1823)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 699 mots

Après des études de philosophie à Tarragone et de droit à Saragosse, Juan Antonio Llorente est ordonné prêtre ; il est promu docteur en droit canon en 1779. Avocat du Conseil suprême de Castille en 1781, vicaire général du diocèse de Calahorra en 1782, il devient secrétaire général de l'Inquisition à Madrid, fonctions qu'il exerce entre 1789 et 1791 ; c'est à cette période qu'il commence à écrire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-antonio-llorente/#i_4651

MADRID

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Paul GUINARD
  •  • 4 129 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'œuvre d'urbanisation des Bourbons »  : […] L'arrivée de la nouvelle dynastie crée des conditions entièrement différentes : volonté de rénovation économique et intellectuelle, de réintégration à l'Europe, volonté de créer une résidence et une capitale dignes d'un grand monarque. Philippe V, élevé à Versailles dont il gardera toujours la nostalgie, songe dès son arrivée à transformer l'Alcázar et le Retiro : des plans sont demandés à Robert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madrid/#i_4651

MARIE-CHRISTINE (1806-1878) reine d'Espagne

  • Écrit par 
  • Louis URRUTIA-SALAVERRI
  •  • 635 mots
  •  • 1 média

Fille de François I er , roi des Deux-Siciles, Marie-Christine de Bourbon épouse, en 1829, le roi d'Espagne, Ferdinand VII, plusieurs fois veuf. La première partie de son histoire est liée à ses amitiés libérales, à son influence bienfaisante en ce sens sur son royal mari, Ferdinand VII, qui, grâce à elle, proclama une amnistie qui permit à de nombreux libéraux exilés en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-christine/#i_4651

NAPOLÉON Ier BONAPARTE (1769-1821) empereur des Français (1804-1814 et 1815)

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT
  • , Universalis
  •  • 8 302 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le blocus continental et la campagne ibérique »  : […] Comme Napoléon devait renoncer à envahir l'Angleterre, il tenta d'obtenir une reddition en étouffant son économie. Il interdit tout commerce avec les îles Britanniques, ordonna la confiscation de tous les biens provenant des fabriques anglaises ou des colonies britanniques et déclara de bonne prise tout navire britannique, ou ayant abordé les rivages de l'Angleterre ou de ses colonies. Pour que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ier-bonaparte/#i_4651

NARVÁEZ MANUEL RAMÓN MARÍA, duc de Valence (1800-1868)

  • Écrit par 
  • Louis URRUTIA-SALAVERRI
  •  • 650 mots

Surnommé, pour sa brutale franchise militaire, el Espadón de Loja (le Glaive de Loja), Ramón María Narváez fait ses premières classes sous les ordres de Francisco de Espoz y Mina, un des héros militaires issus des luttes contre les troupes de Napoléon. En 1823, il combat en Catalogne contre l'expédition française des « Cent Mille Fils de Saint Louis », commandée par le duc d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-ramon-maria-narvaez/#i_4651

ORANGES GUERRE DES (1801)

  • Écrit par 
  • Jean de PINS
  •  • 287 mots

Conflit qui opposa le Portugal à l'Espagne, poussée par la France. La guerre des Oranges tire son nom d'un incident héroï-comique survenu devant la place portugaise d'Elvas. Les Espagnols auraient, par dérision, offert des oranges aux défenseurs. L'origine castillane de cette histoire est évidemment contestée par les Portugais. Les rapports entre les deux puissances péninsulaires s'étaient détério […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-oranges/#i_4651

PÉROU

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD, 
  • Albert GARCIA, 
  • Alain LABROUSSE, 
  • Évelyne MESCLIER, 
  • Valérie ROBIN AZEVEDO
  •  • 22 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le temps de la fortune (1840-1868) »  : […] Après la chute de Santa Cruz, le Pérou connut une ère de grande prospérité économique et politique. En 1840, en effet, on se mit à exploiter le guano, presque complètement délaissé depuis l'époque incaïque, et l'on découvrit des gisements importants de nitrate dans le désert de Tarapacá. Le gouvernement décréta monopoles d'État les dépôts de guano et de salpêtre. Aussi le Trésor péruvien vit-il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perou/#i_4651

PHILIPPE V (1683-1746) roi d'Espagne (1700-1746)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 1 031 mots

Duc d'Anjou, second fils du Grand Dauphin Louis et de Marie-Christine de Bavière, petit-fils de Louis XIV, le futur Philippe V d'Espagne naît à Versailles. Le roi de France brigue une couronne pour ce prince d'un naturel effacé ; l'occasion lui en est fournie par la mort sans héritier du dernier Habsbourg d'Espagne, Charles II. Le testament du souverain défunt désigne comme son successeur le duc d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-v-1683-1746-roi-d-espagne-1700-1746/#i_4651

PRIM JUAN (1814-1870)

  • Écrit par 
  • Louis URRUTIA-SALAVERRI
  •  • 975 mots
  •  • 1 média

Parmi les nombreux généraux espagnols qui ont joué un rôle prépondérant dans la politique espagnole, après la guerre d'Indépendance et surtout grâce aux guerres coloniales en Amérique et aux guerres carlistes en Espagne, Juan Prim y Prats est peut-être celui qui représente le mieux le héros militaire romantique aux yeux du peuple, un peu comme s'il était le successeur du général libéral Torrijos, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-prim/#i_4651

REQUETÉS

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 424 mots

En Espagne, le terme requetés désigne les miliciens de la communion traditionaliste (carlisme). Il est tiré du refrain de la chanson de marche du 3 e  bataillon navarrais pendant la guerre carliste de 1833. Ce refrain disait : «  Vamos andando, tápate, que se te vé el requeté  » (Marchons et habille-toi, car on te voit le... req […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/requetes/#i_4651

RIZAL Y ALONSO JOSÉ (1861-1896)

  • Écrit par 
  • Georges FISCHER
  •  • 699 mots

Issu d'une famille de notables philippins, Rizal est un brillant élève des jésuites. Bachelier en 1877, il commence des études de médecine à l'université Saint-Thomas de Manille ; il les poursuivra en Espagne sans qu'il obtienne jamais le titre de docteur en médecine, faute de présenter et de soutenir sa thèse. Cependant, il exercera comme médecin à Hong Kong et aux Philippines. Rizal a beaucoup v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-rizal-y-alonso/#i_4651

SERRANO Y DOMÍNGUEZ FRANCISCO (1810-1885)

  • Écrit par 
  • Louis URRUTIA-SALAVERRI
  •  • 832 mots

Général et homme politique espagnol, Francisco Serrano y Domínguez commence sa carrière à l'école des cadets et, au cours des guerres carlistes, passe du grade de capitaine à celui de brigadier général, souvent sous les ordres d'Espartero ou de Fernández de Córdoba. En 1839, il se retrouve député aux Cortes pour représenter le district de Málaga. Opposé à Espartero, il fait partie en 1843 de la co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-serrano-y-dominguez/#i_4651

SOCIALISME - Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

  • Écrit par 
  • Daniel LIGOU
  •  • 8 056 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Péninsule Ibérique »  : […] En Espagne, le Parti socialiste ouvrier espagnol ( P.S.O.E.), d'obédience strictement marxiste, n'a eu, jusqu'en 1914, qu'un rôle finalement assez limité. La I re  Internationale avait été active surtout à Barcelone. Fin 1871, le gendre de Marx, Paul Lafargue, y introduisit le marxisme et détacha de l'organisation, devenue anarcho-syndicaliste, la Nouvelle Section de Madr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-mouvements-socialistes-socialisme/#i_4651

TORCY JEAN-BAPTISTE COLBERT marquis de (1665-1746)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 951 mots

Fils aîné de Charles Colbert, marquis de Croissy, Jean-Baptiste Colbert, marquis de Torcy en Brie, fut, pendant les dix-neuf années où il exerça la charge de secrétaire d'État aux Affaires étrangères, l'un des hommes les plus importants de l'Europe. Il fit d'excellentes études au collège de la Marche à Paris, soutint une thèse de philosophie et commença son instruction diplomatique sous la directi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-torcy/#i_4651

UTRECHT TRAITÉS D' (1713)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 210 mots

Les traités d'Utrecht, complétés le 6 mars 1714 par celui de Rastatt qui intègre l'empereur Habsbourg Charles VI, mettent fin à la guerre de Succession d'Espagne (1702-1714). L'Angleterre, principale bénéficiaire, obtient Gibraltar et Minorque et, surtout, des positions territoriales (Terre-Neuve, Acadie, territoires de la baie d'Hudson) et commerciales décisives dans l'Amérique colonisée, qui ass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traites-d-utrecht/#i_4651

VITORIA BATAILLE DE (21 juin 1813)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 272 mots
  •  • 1 média

La bataille de Vitoria, au Pays basque, constitue une étape décisive de la guerre d'Espagne, aboutissant à la fin du pouvoir napoléonien dans la péninsule Ibérique. La bataille mit aux prises une armée formée de soldats anglais, espagnols et portugais, forte de 72 000 hommes et 90 canons, commandée par Arthur Wellesley, premier duc de Wellington, et une armée française de 57 000 hommes et 150 can […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-vitoria/#i_4651


Affichage 

Artillerie de marine

photographie

Un navire de guerre espagnol pendant la guerre contre les États-Unis, en 1898 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Guerre hispano-américaine à Cuba, 1898

photographie

Un camp espagnol à Cuba, pendant la guerre hispano-américaine, en 1898 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Insurrection anticoloniale à Cuba, 1896

photographie

Un camp de rebelles cubains pendant l'insurrection de 1896 Après la guerre américano-espagnole de 1898, Cuba passe de l'autorité de Madrid à l'influence des États-Unis qui obtiennent, par la Constitution, un droit d'intervention 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Joseph Bonaparte

photographie

Joseph Bonaparte (1768-1844), roi de Naples (1806-1808), puis roi d'Espagne de 1808 à 1813 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Juan Prim

photographie

Le général espagnol Juan Prim y Prats (1814-1870), héros militaire romantique aux yeux du peuple et figure de proue de l'opposition politique 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La famille royale espagnole

photographie

La famille royale espagnole : au centre, la reine Isabelle II (1830-1904), à gauche, sa mère, Marie-Christine de Bourbon (1806-1878) tenant sur ses genoux le prince Alphonse, le futur roi Alphonse XII, et son époux, le roi Don Francisco de Asis 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Les Américains aux Philippines

photographie

Des soldats américains près de Manille (Philippines) pendant la guerre américano-espagnole, vers 1898 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Artillerie de marine
Crédits : Hulton Getty

photographie

Guerre hispano-américaine à Cuba, 1898
Crédits : Hulton Getty

photographie

Insurrection anticoloniale à Cuba, 1896
Crédits : Hulton Getty

photographie

Joseph Bonaparte
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Juan Prim
Crédits : Hulton Getty

photographie

La famille royale espagnole
Crédits : Hulton Getty

photographie

Les Américains aux Philippines
Crédits : Hulton Getty

photographie