ESPAGNE, histoire, de 1900 à nos jours

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - L'ère franquiste

  • Écrit par 
  • Guy HERMET
  •  • 7 214 mots
  •  • 3 médias

L'Espagne apparaît comme le prototype des nations européennes longtemps vouées à une sorte de fatalité autoritaire, et le régime franquiste comme le symbole de l'autoritarisme moderne en Europe. Pourtant, si la guerre d'Espagne a suscité des études nombreuses et approfondies, et si elle a pris une sorte de valeur universelle, la dictature issue de ce confl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-l-ere-franquiste/#i_88016

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Le retour à la démocratie

  • Écrit par 
  • Guy HERMET, 
  • Mercedes YUSTA RODRIGO
  •  • 10 705 mots
  •  • 5 médias

Depuis les années 1970, l'Espagne a enregistré presque simultanément les trois « révolutions » – industrielle, socioculturelle puis démocratique – que la plupart des pays voisins ont affrontées de façon successive et sur près d'un siècle. De surcroît, il lui a fallu se réinventer un destin national et un État accepté de tous ses habitants. C'est dire que les dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-le-retour-a-la-democratie/#i_88016

ESPAGNE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/espagne/#i_88016

ABD EL-KRIM (1882-1963)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 1 500 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La république du Rif »  : […] Mohamed ben Abd el-Krim naquit vers 1882 chez les Aït Khattab, fraction des Beni Ouriaghel, une des tribus les plus puissantes, les plus belliqueuses du Rif central, où sa famille possédait une forte influence. Après de solides études traditionnelles à Ajdir, Tétouan et Fès, Abd el-Krim s'installe dans le préside espagnol de Melilla où il est, en 1906, rédacteur du journal Telegrama del Rif. Secr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abd-el-krim/#i_88016

ALPHONSE XIII (1886-1941) roi d'Espagne (1886-1931)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 574 mots

Roi d'Espagne (1886-1931), né le 17 mai 1886, à Madrid, mort le 28 février 1941, à Rome. Fils posthume d'Alphonse XII, Alphonse XIII est proclamé roi dès sa naissance sous la régence de sa mère, Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine. Enfant intelligent et vif, il est élevé dans une ambiance réactionnaire ultracléricale par sa mère qui l'adore. Très vite, il réagit contre l'ennui de la vie de cour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-xiii/#i_88016

ANARCHISME

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Jean MAITRON, 
  • Robert PARIS
  • , Universalis
  •  • 13 333 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'action directe »  : […] La venue des libéraux au pouvoir en 1881 favorisa une renaissance de l'anarchisme réduit à la clandestinité depuis 1874. Au congrès de Barcelone, du 23 au 26 septembre 1881, les anarchistes reconstituèrent la section de l'A.I.T. bakouninienne sous le nom de Fédération des travailleurs de la région espagnole, et les délégués se déclarèrent anarchistes collectivistes. La F.T.R.E. fut ensuite remplac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anarchisme/#i_88016

AZNAR LÓPEZ JOSÉ MARÍA (1953- )

  • Écrit par 
  • Francisco CAMPUZANO
  •  • 1 010 mots

Président du Parti populaire de 1990 à 2007 et chef du gouvernement espagnol de 1996 à 2004. Né à Madrid, Aznar fait ses études secondaires à El Pilar, un établissement qui accueille les enfants de la bonne bourgeoisie madrilène, puis entreprend des études de droit, qu'il continue jusqu'à la licence. Il devient inspecteur des finances à l'âge de vingt-trois ans et commence sa carrière dans la prov […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-maria-aznar-lopez/#i_88016

BARCELONE

  • Écrit par 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 3 652 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Renaissance(s) »  : […] Moins de cinquante ans plus tard, la renaissance barcelonaise repose sur l'afflux des ruraux, main-d'œuvre pour les manufactures puis pour les industries qui se développèrent sous l'impulsion des élites capitalistes, jusqu'à faire de la région, en un siècle, le premier pôle industriel de l'Espagne. Cette renaissance sera également celle du catalanisme, d'abord littéraire puis politique, qui partic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barcelone/#i_88016

BASQUES

  • Écrit par 
  • Jean HARITSCHELHAR, 
  • Pierre LAFITTE, 
  • Pierre LETAMENDIA, 
  • Maitane OSTOLAZA
  • , Universalis
  •  • 13 370 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Genèse et développement du nationalisme »  : […] Le Parti nationaliste basque est créé en 1895 par Sabino Arana Goiri (1865-1903), fils d'un armateur carliste, journaliste, historien et spécialiste de la langue basque sur laquelle il énonce des thèses contestées. Son œuvre historique demeure la création de la première organisation nationaliste, toujours vivante d'ailleurs, du néologisme Euzkadi (ou Euskadi) pour nommer le Pays basque (jusque-l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basques/#i_88016

BOURBON-PARME XAVIER DE (1889-1977)

  • Écrit par 
  • Louis URRUTIA-SALAVERRI
  •  • 972 mots

Né au château de Pianore, près de Viareggio en Toscane, le prince François Xavier de Bourbon-Parme et de Bragance doit à son ascendance et aux circonstances de succéder, par décret royal de cette branche dynastique, le 23 janvier 1936 au vieux prétendant carliste Alfonso Carlos I er . Jusqu'à la veille de sa mort, il va représenter le carlisme moderne, fonction qu'il remettra entre les mains de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xavier-de-bourbon-parme/#i_88016

CALVO-SOTELO LEOPOLDO (1926-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 191 mots

Homme politique espagnol. Leopoldo Calvo-Sotelo a été le deuxième président du gouvernement espagnol après la dictature de Franco, de février 1981 à décembre 1982, et il a joué un rôle important dans la transition démocratique. Ingénieur des Ponts et Chaussées, monarchiste catholique, il a été président de la R.E.N.F.E. (société des chemins de fer espagnols) en 1967-1968, ainsi que représentant d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopoldo-calvo-sotelo/#i_88016

CAMBIO 16

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 149 mots

Créé en 1971 par un groupe de seize personnes (d'où son titre), à la faveur d'une relative libéralisation du régime de la presse (loi Fraga), Cambio  16 est le premier hebdomadaire d'information générale du type newsmagazine lancé en Espagne. D'abord cantonné à l'information économique et à l'actualité internationale, du fait de la censure franquiste, il n'aborde l'information nationale et le re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cambio-16/#i_88016

CARRERO BLANCO LUIS (1903-1973)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 420 mots
  •  • 3 médias

Entré à quinze ans à l'École navale, Luis Carrero Blanco participa, comme jeune officier de marine, à la campagne du Maroc espagnol (1924-1926). Diplômé de l'École de guerre navale espagnole, stagiaire à l'École de guerre navale française, il servit pendant quelques années à bord de sous-marins, puis fut nommé professeur à l'École de guerre navale, à Madrid, où le surprit le soulèvement nationalis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-carrero-blanco/#i_88016

CARRILLO SANTIAGO (1915-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 575 mots

Santiago Carrillo fut le secrétaire général du Parti communiste d'Espagne (P.C.E.) de 1960 à 1982. Il participa activement à la transition démocratique de l'Espagne. Ardent défenseur de la liberté et de l'indépendance des partis communistes nationaux, il amena le P.C.E. à rompre avec l'Union soviétique et à s'engager sur la voie de l'eurocommunisme. Né le 18 janvier 1915 à Gijón (Asturies), Santia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/santiago-carrillo/#i_88016

CONSTITUTION ESPAGNOLE DE 1978

  • Écrit par 
  • Wanda MASTOR
  •  • 208 mots

Après la chute de la dictature franquiste, le peuple espagnol donne son approbation par référendum à une Constitution démocratique. S'inspirant de celles des pays proches, notamment de l'Allemagne, de l'Italie et de la France, la Constitution du 29 décembre 1978 établit un régime de monarchie parlementaire présentant des caractéristiques originales. Le pouvoir législatif est confié au Parlement (l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constitution-espagnole-de-1978/#i_88016

CORRIDA

  • Écrit par 
  • Barnaby CONRAD
  •  • 10 683 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Situation au début du XXIe siècle »  : […] Si le football demeure le sport le plus populaire dans la péninsule Ibérique et en Amérique latine, la corrida continue d'attirer des foules considérables, malgré les campagnes visant à l'interdire. En 1996, quelque 40 millions de spectateurs assistèrent ainsi à des combats de taureaux et à des fêtes taurines. L'Espagne enregistra un record de 650 combats, au cours desquels près de 3 900 taureaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corrida/#i_88016

DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

  • Écrit par 
  • Pierre LETAMENDIA
  • , Universalis
  •  • 6 251 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Europe d'après guerre »  : […] Le retour de la démocratie en Autriche, en Allemagne et en Italie, la libération du reste de l'Europe et l'action de nombreux chrétiens contre le nazisme vont donner de nouvelles perspectives au catholicisme politique, qui dans de nombreux pays est de surcroît conforté par l'introduction du suffrage féminin. Les tendances catholiques autoritaires sont privées de légitimité par l'issue du conflit. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie-chretienne/#i_88016

DIARIO 16

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 149 mots

Le quotidien Diario 16 apparaît en octobre 1976 sur le marché espagnol, lancé par Grupo 16, éditeur de l'hebdomadaire Cambio 16 , dont le président est J. T. de Solas. De tendance libérale, ce quotidien d'actualité politique et culturelle a activement participé, tout comme El País , à la consolidation du processus de démocratisation de l'Espagne. Mais il n'hésite pas à marquer son indépendance pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diario-16/#i_88016

DURRUTI BUENAVENTURA (1896-1936)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 932 mots

Peu d'hommes ont autant que Buenaventura Durruti résumé par leur destinée la part insurrectionnelle d'une époque. Il eut la sincérité de la vivre et l'habileté de la mener sans prétendre la gouverner. Son nom reste attaché aux tentatives les plus radicales de la révolution espagnole et au mouvement anarchiste, qui prêta ses revendications les plus soucieuses d'humanité au « dernier soulèvement pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/buenaventura-durruti/#i_88016

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 270 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Troubles sociaux et politiques »  : […] Lorsque Alphonse XIII commença son règne personnel en 1902, il se trouva affronté à des problèmes plus graves que ses prédécesseurs. Le carlisme était devenu à peu près inoffensif, mais à sa place se développaient des mouvements régionalistes. Le plus puissant, le catalanisme, d'abord littéraire et sentimental, formulait maintenant un programme politique et organisait un parti, la Lliga, qui obten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-de-l-unite-politique-a-la-guerre-civile/#i_88016

FERRER Y GUARDIA FRANCISCO (1859-1909)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Anarchiste catalan, Ferrer s'exile d'abord à Paris, où il noue de nombreux contacts, puis rentre en 1901, en Espagne, où il ouvre la Escuela moderna (l'École moderne) à Barcelone : il s'agit d'une tentative d'enseignement laïque, scientifique et libertaire analogue à celle que mène Sébastien Faure en France. Il fonde aussi une maison d'édition consacrée essentiellement à la publication d'ouvrages […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-ferrer-y-guardia/#i_88016

FRANCO FRANCISCO (1892-1975)

  • Écrit par 
  • Bartolomé BENNASSAR
  •  • 2 209 mots
  •  • 5 médias

La vie et la carrière de Francisco Franco peuvent se diviser en quatre périodes : de sa naissance à El Ferrol, en Galice, jusqu'en 1912, date d'obtention de son grade de sous-lieutenant, il a mené une enfance anonyme dans sa ville natale puis a été élève de l'Académie d'infanterie de Tolède ; de 1912 à 1926, il connaît une carrière fulgurante d'officier africaniste jusqu'à être promu général de b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-franco/#i_88016

FRONT POPULAIRE

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 4 921 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'expérience Blum (juin 1936-juin 1937) »  : […] Avant son arrivée au pouvoir, Léon Blum a tenu à définir la nature du gouvernement qu'il entend conduire, face aux exigences de l'aile révolutionnaire de son parti, dirigée par Marceau Pivert qui, dans un retentissant article du Populaire publié le 27 mai 1936 et intitulé « Tout est possible », préconisait de transformer l'exercice du pouvoir en conquête révolutionnaire du pouvoir pour fonder la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/front-populaire/#i_88016

GARZÓN BALTASAR (1955- )

  • Écrit par 
  • Luis Guillermo PÉREZ CASAS
  •  • 1 396 mots

Celui qui est appelé le « super-juge » par ses admirateurs et le « juge étoile » par ceux qui l'envient ou critiquent ses méthodes n'est pas devenu un magistrat de renommée internationale par sa seule capacité de travail ou la médiatisation de ses interventions. C'est la gravité même des affaires qu'il a accepté d'instruire, au péril de sa vie et de celle de ses proches, qui l'a placé en première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baltasar-garzon/#i_88016

GIBRALTAR

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 2 289 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Importance stratégique et économique »  : […] L'occupation de Gibraltar par l'amiral anglais George Rooke, en 1704, ouvre le destin moderne du Rocher. Le traité d'Utrecht, en avril 1713, l'attribue à la Couronne anglaise avec deux restrictions : dans le cas où la monarchie britannique s'en déferait, l'Espagne aurait un droit de préemption ; l'administration anglaise veillerait à ce que Gibraltar ne constitue pas un foyer de contrebande. Au x […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gibraltar/#i_88016

GIL ROBLES JOSÉ MARÍA (1898-1980)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 530 mots

Homme politique espagnol, né le 27 novembre 1898 à Salamanque, mort le 14 septembre 1980 à Madrid. Juriste de formation, professeur de droit, José María Gil Robles dirige le parti catholique de l'Action populaire (Acción Popular) dans la première phase anticléricale de la II e  République (1931-1936), lorsqu'il forme la coalition de la Confédération espagnole des droites autonomes (C.E.D.A, Confe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-maria-gil-robles/#i_88016

GONZÁLEZ MARQUEZ FELIPE (1942- )

  • Écrit par 
  • Francisco CAMPUZANO
  •  • 966 mots

Secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol (P.S.O.E.) de 1974 à 1997 et président du gouvernement de 1982 à 1996. Né à Séville, fils d'agriculteurs, Felipe González fait des études de droit et devient avocat spécialisé dans le droit du travail en 1966. Membre du P.S.O.E. depuis 1962, il s'efforce avec d'autres jeunes militants sévillans de réorganiser le parti dans la capitale andalou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felipe-gonzalez-marquez/#i_88016

GUERRE CIVILE ESPAGNOLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 305 mots

14 avril 1931 Proclamation de la République espagnole. Le roi Alphonse XIII doit abandonner le pouvoir. 16 février 1936 Les élections législatives portent au pouvoir le Frente popular, coalition des forces politiques de gauche soutenue par les anarchistes. 17-18 juillet 1936 Un soulèvement militaire contre le gouvernement de Front populaire, parti du Maroc espagnol, gagne l'Espagne. 24 juillet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-civile-espagnole-reperes-chronologiques/#i_88016

GUERRE CIVILE ESPAGNOLE (1936-1939)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 218 mots
  •  • 1 média

Le 17 juillet 1936 éclate au Maroc espagnol un soulèvement militaire, qui s'étend à l'Espagne dès le lendemain et vise à renverser le gouvernement de Front populaire issu des élections législatives de février. En quelques jours, les forces insurgées – dites nationalistes – rallient à elles de vastes régions, sans parvenir à s'emparer du pouvoir. Quant aux républicains, ils échouent dans la répress […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-civile-espagnole-1936-1939/#i_88016

IBARRURI GÓMEZ DOLORES dite LA PASIONARIA (1895-1989)

  • Écrit par 
  • Pierre BROUE
  •  • 972 mots
  •  • 2 médias

Celle que le monde entier a connue sous le nom de « la Pasionaria » était née à Gallarta, bourgade minière proche de Bilbao, le 9 décembre 1895. D'ascendance à la fois basque et castillane, Dolores Ibarruri Gómez était la huitième de treize enfants. Son père était mineur de charbon, dévot et carliste. La famille avait une vie misérable. Elle eut pourtant la chance, exceptionnelle dans un tel mili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dolores-ibarruri-gomez/#i_88016

IGLESIAS Y POSSE PABLO (1850-1925)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 290 mots

Né dans une famille pauvre, Iglesias est mis en apprentissage très jeune dans une imprimerie. Ouvrier typographe, autodidacte, il s'affilie en 1868 à la section madrilène de la I re Internationale ainsi qu'à l'Alliance de la démocratie sociale de Bakounine. En 1870, il collabore pour la première fois à un journal de Madrid, Solidaridad ( Solidarité ), dans lequel il écrit un article sur la guerr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-iglesias-y-posse/#i_88016

JUAN CARLOS Ier (1938- ) roi d'Espagne (1975-2014)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  • , Universalis
  •  • 1 119 mots
  •  • 3 médias

Roi d'Espagne de 1975 à 2014. Fils de don Juan, comte de Barcelone, et de Maria de las Mercedes de Bourbon, princesse des Deux-Siciles, petit-fils d'Alphonse XIII, Juan Carlos de Bourbon est né à Rome le 5 janvier 1938. En 1941, le prince et sa famille quittent l'Italie pour les environs de Lausanne où ils demeurent cinq ans. Lors de la défaite de l'Axe, don Juan, héritier légitime du trône d'Espa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-carlos-ier/#i_88016

JUAN DE BOURBON DON (1913-1993)

  • Écrit par 
  • Françoise BARTHELEMY
  •  • 978 mots

Depuis le 15 janvier 1941, date à laquelle son père, le roi Alphonse XIII, avait abdiqué en sa faveur les droits de la couronne espagnole, don Juan de Bourbon et Battenberg voulut avoir pour seule mission d'être le porte-étendard de la maison royale. Mais cet éternel prétendant au trône d'Espagne, né le 20 juin 1913, est mort à l'âge de soixante-dix-neuf ans sans jamais avoir régné. Singulière des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don-juan-de-bourbon/#i_88016

LARGO CABALLERO FRANCISCO (1869-1946)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 418 mots

Né à Madrid, Francisco Largo Caballero dut gagner sa vie, comme ouvrier, dès l'âge de sept ans. Membre de l'Union générale des travailleurs (U.G.T.) dès 1890, il adhère au Parti socialiste en 1894. Il est l'un des organisateurs de la grève insurrectionnelle des Asturies d'août 1917, à la suite de laquelle il est condamné à la prison à vie, puis relâché l'année suivante. Il devient secrétaire génér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-largo-caballero/#i_88016

LIBERTÉS PUBLIQUES

  • Écrit par 
  • Georges LESCUYER
  •  • 4 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les libertés publiques et la démocratie »  : […] Les libertés publiques se présentent historiquement comme une arme forgée contre l'absolutisme, ce qui conduit logiquement les totalitarismes modernes à les rejeter. En présentant en 1925 son « évangile pour l'Europe du xx e  siècle », le Duce s'attaque à elles parce qu'elles nient l'État dans l'intérêt de l'individu ; comme celui-ci doit fatalement être écrasé, Mussolini préfère que ce soit par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertes-publiques/#i_88016

LOGEMENT OUVRIER

  • Écrit par 
  • Maria Teresa MAIULLARI
  •  • 2 437 mots

Dans le chapitre « Un paternalisme plus moderne »  : […] Sans atteindre un tel degré de sophistication, le développement de l'intervention patronale dans les domaines les plus variés de la vie ouvrière a principalement profité au logement : la modernisation des cités est un fait majeur du siècle écoulé dans l'histoire du paternalisme. Cette évolution s'observe bien, de la fin du xix e  siècle au lendemain de la Première Guerre mondiale, dans le bassin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logement-ouvrier/#i_88016

MADRID

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Paul GUINARD
  •  • 4 129 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le Madrid contemporain »  : […] L'essor considérable de l'agglomération s'est effectué en deux phases, séparées par la guerre civile (1936-1939) . De la fin du xix e  siècle à 1936, l'expansion s'est produite dans le cadre d'un projet d'urbanisme qui n'est pas sans évoquer celui de Barcelone par son plan en damier. Les nouveaux quartiers, Chamberí, Salamanca, Retiro, s'étendent au nord et à l'est de la vieille ville et sont limi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madrid/#i_88016

MAROC

  • Écrit par 
  • Raffaele CATTEDRA, 
  • Myriam CATUSSE, 
  • Fernand JOLY, 
  • Luis MARTINEZ, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 326 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La « marche verte » et le développement économique : vers l'apaisement ? »  : […] C'est finalement une menace extérieure qui donne à la monarchie l'opportunité de remobiliser la société divisée derrière une « union sacrée ». Le Sahara occidental est un territoire désertique de 266 000 kilomètres carrés aux confins de la Mauritanie et de l'Algérie, toujours sous occupation espagnole en 1973. Le Mouvement national marocain le réclame de longue date. En 1975, l'Espagne annonce l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maroc/#i_88016

MAURITANIE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BALANS, 
  • Pierre BOILLEY, 
  • François BOST, 
  • Universalis
  •  • 10 127 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le conflit du Sahara occidental »  : […] Néanmoins, les vieilles convoitises territoriales sont à l'origine d'une rapide déstabilisation du pouvoir. Dès 1957, Moktar Ould Daddah évoquait les similitudes culturelles et géographiques avec les territoires sahariens espagnols, et pensait à une fusion de ceux-ci avec la Mauritanie. Mais, par la résolution 1154 du 4 décembre 1960 de l'O.N.U., le Sahara espagnol figure sur la liste des pays co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauritanie/#i_88016

NEGRÍN JUAN (1887-1956)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 417 mots
  •  • 2 médias

Appartenant à une riche famille bourgeoise des Canaries, Juan López Negrín fit des études de médecine en Espagne et en Allemagne, puis devint professeur de physiologie à l'université de Madrid. En 1931, il fut élu député aux Cortes sous l'étiquette socialiste. Nommé ministre des Finances dans le cabinet formé par le socialiste Largo Caballero le 5 septembre 1936, il envoya en U.R.S.S. la moitié de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-negrin/#i_88016

OLYMPIADES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 119 mots

Le mouvement sportif ne s'est pas structuré en épousant unanimement les idées de Pierre de Coubertin. En effet, durant le premier xx e  siècle, les organisations ouvrières internationales refusent l'approche élitiste du baron. Le C.I.O. se voit présenté par celles-ci comme un « ramassis d'aristocrates et de bourgeois » qui, sous couvert d'universalisme, prône le libéralisme et le colonialisme et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olympiades-populaires/#i_88016

OPUS DEI

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 1 110 mots

Société religieuse qui jouit dans l'Église catholique contemporaine d'un statut original, l'Opus Dei a été fondé en 1928 par un prêtre espagnol, José María Escrivá de Balaguer, né en 1902 à Barbastro, en Aragón, dans une famille de commerçants, et décédé à Rome le 26 juin 1975, avec une réputation de sainteté. J. M. Escrivá de Balaguer avait reçu à Madrid, le 2 octobre 1928, la révélation intérieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opus-dei/#i_88016

PRIMO DE RIVERA JOSÉ ANTONIO (1903-1936)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 531 mots

Fils aîné du général espagnol Miguel Primo de Rivera qui exerça la dictature de 1923 à 1930. Brillant avocat au barreau de Madrid, José Antonio Primo de Rivera ne fit de la politique active qu'après la mort de son père, dont il était soucieux de défendre la mémoire. Après un échec aux élections législatives d'octobre 1931, il étudia les récentes expériences fasciste et nazie, qu'il jugea inapplica […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-antonio-primo-de-rivera/#i_88016

PRIMO DE RIVERA MIGUEL, marquis d'Estella (1870-1930)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 508 mots
  •  • 3 médias

Entré à l'Académie militaire de Madrid, Miguel Primo de Rivera y Orbaneja, deuxième marquis d'Estella et héritier d'une grande famille andalouse, sert d'abord aux colonies (Maroc, Cuba, Philippines), puis exerce des commandements importants en métropole : gouverneur de Cadix en 1915, il est nommé successivement capitaine général de Valence, de Madrid et de Catalogne en 1922. L'Espagne traversait a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miguel-primo-de-rivera/#i_88016

PRONUNCIAMIENTO

  • Écrit par 
  • Charles LESELBAUM
  •  • 176 mots

Passé dans le vocabulaire politique international, le terme de pronunciamiento désigne en Espagne et en Amérique latine un coup d'État militaire qui fait appel à l'opinion publique ; l'auteur du coup d'État « prononçait » un discours qui marquait une prise de position politique partagée par la population, mais que celle-ci ne pouvait ou ne voulait pas exprimer. Ces coups d'État sans grande prépara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pronunciamiento/#i_88016

RAJOY MARIANO (1955- )

  • Écrit par 
  • Mercedes YUSTA RODRIGO
  • , Universalis
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

Mariano Rajoy est un homme politique espagnol, président du gouvernement de 2011 à 2018. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariano-rajoy/#i_88016

REQUETÉS

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 424 mots

En Espagne, le terme requetés désigne les miliciens de la communion traditionaliste (carlisme). Il est tiré du refrain de la chanson de marche du 3 e  bataillon navarrais pendant la guerre carliste de 1833. Ce refrain disait : «  Vamos andando, tápate, que se te vé el requeté  » (Marchons et habille-toi, car on te voit le... requeté). Ce surnom donné au bataillon fut, par la suite, étendu à tous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/requetes/#i_88016

RIDRUEJO DIONISIO (1912-1975)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 763 mots

Homme politique et écrivain espagnol, dirigeant de l'U.S.D.E. (Union social-démocrate espagnole), Dionisio Ridruejo fut l'une des figures les plus représentatives des déchirements et des incertitudes de l'Espagne contemporaine. Il était né à Burgo de Osma (Soria), au cœur des hautes terres qu'il décrivit dans sa Guía de Castilla la Vieja (2 vol., 1968-1975). Après des études de droit et de journa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dionisio-ridruejo/#i_88016

SAHARA OCCIDENTAL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 877 mots

Ancienne province espagnole située au nord-ouest de l'Afrique et composée des territoires du Rio de Oro, au sud, et de la Saguia el-Hamra, au nord, le Sahara occidental est bordé à l'ouest par l'océan Atlantique et entouré par le Maroc, l'Algérie et la Mauritanie. Au milieu du xiv e siècle, les Portugais découvrent une baie qu'ils identifient à tort comme le Rio de Oro (sûrement le fleuve Sénégal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahara-occidental/#i_88016

SUÁREZ ADOLFO (1932-2014)

  • Écrit par 
  • Sophie BABY
  •  • 1 028 mots
  •  • 1 média

Homme politique espagnol, président du gouvernement de 1976 à 1981, Adolfo Suárez dirigea la démocratisation du pays après la mort du général Franco. Célébré comme un héros national à sa mort le 23 mars 2014, il incarne l’esprit de consensus qui caractérisa la transition espagnole. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolfo-suarez/#i_88016

ZAPATERO JOSÉ LUIS RODRIGUEZ (1960- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 991 mots

José Luis Zapatero a été le président du gouvernement espagnol de 2004 à 2011. Né le 4 août 1960 à Valladolid, fils d'un avocat, José Luis Rodríguez Zapatero grandit à León, dans le nord de l'Espagne. Étudiant brillant, il enseigne à la faculté de droit dès l'obtention de son diplôme en 1982. Attiré par la politique, il devient le secrétaire général, pour la ville de León, du Parti socialiste ouv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-luis-rodriguez-zapatero/#i_88016


Affichage 

Adolfo Suárez

photographie

Symbole de la transition postfranquiste en Espagne, Adolfo Suárez a su faire évoluer le royaume vers la démocratie après quarante ans de dictature On le voit ici lors d'un congrès de son parti, l'Union du centre démocratique, en octobre 1978 

Crédits : C. Spengler/ Sygma/ Corbis

Afficher

Anarchistes espagnols

photographie

Les miliciens anarchistes de la CNT (Confédération nationale du travail) distribuent les armes dont ils se sont emparé dans le port de Barcelone, au début de la guerre civile espagnole, en juillet 1936 

Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Attentat contre Carrero Blanco, Madrid, 1973

photographie

Le cratère provoqué par l'explosion de la bombe qui a coûté la vie à l'amiral Carrero Blanco, le chef du gouvernement espagnol, à Madrid, le 20 décembre 1973 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Contre la loi antigrève

photographie

Sous Franco, la loi espagnole ne reconnaissait pas le droit de grève Dans une usine, en mai 1968, des ouvriers manifestent en passant la pose du déjeuner debout, face contre le mur de l'usine 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Dolores Ibarruri Gomez, dite La Pasionaria, 1974

photographie

La militante communiste espagnole Dolores Ibarruri Gomez, dite la Pasionaria (1895-1989), lors d'un meeting à Genève, en 1974 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Espagne : population

carte

Espagne Répartition de la population Source : INE (Instituto nacional de estadística), 2005 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Espagne : régions et revenu par habitant

carte

Espagne Régions autonomes et disparités de revenus 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Espagne, la guerre civile

carte

Rébellion et avancées des nationalistes face aux fronts républicains (1936-1939) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Espagne : drapeau

drapeau

Espagne (1785-1938) Ce drapeau, dont les couleurs « sang et or » remontent au XIIe siècle, présente aujourd'hui une raie centrale jaune aussi large que les deux bandes rouges supérieure et inférieure réunies On y rencontre souvent le blason d'État de 1981 (inscrit à mi-hauteur, décentré... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Fin de la guerre civile espagnole, 1939

vidéo

Entre décembre 1938 et février 1939, la Catalogne tombe aux mains des franquistes et sa capitale, Barcelone, est conquise par les troupes de Franco en janvier 1939 Durant les derniers mois de la guerre, des colonnes de réfugiés républicains, civils et soldats mêlés, traversent la frontière... 

Crédits : National Archives

Afficher

Francisco Franco, 1939

photographie

Le général espagnol Francisco Franco (1892-1975) en visite d'inspection vers la fin de la guerre civile en 1939 Il dirigera l'Espagne en dictateur de 1939 à 1975 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Franco

photographie

Le général-dictateur espagnol Francisco Franco (1892-1975) et son épouse, à Burgos, en 1934 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Franco et Juan Carlos, 1974

photographie

Le général Franco (1892-1975) et le prince Juan Carlos de Bourbon, futur roi d'Espagne, lors de la célébration, en 1974, du trente-cinquième anniversaire de la fin de la guerre civile 

Crédits : Keystone/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

Afficher

Funérailles de Franco, 1975

photographie

Les funérailles du général Franco (1892-1975), à Madrid, le 23 novembre 1975 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Guerre civile espagnole : Guernica

photographie

La ville de Guernica en ruine après le bombardement par les avions allemands de la légion Condor, le 26 avril 1937 

Crédits : AKG

Afficher

Guerre d'Espagne

photographie

Après une attaque couronnée de succès, les troupes nationalistes capturent des soldats républicains qui s'étaient retranchés au sommet d'une colline, sur le front du col de Somosierra 

Crédits : Horace Abrahams/ Getty Images

Afficher

Guerre du Rif

photographie

Le nationaliste marocain Abd el-Krim soulève les tribus du Rif contre l'occupation espagnole à partir de 1920 Après la défaite espagnole d'Anoual, le 22 juin 1921, Abd el-Krim proclame la république indépendante du Rif 

Crédits : Topical Press Agency/ Getty Images

Afficher

Juan Carlos Ier

photographie

Petit-fils du roi d'Espagne Alphonse XIII, Juan Carlos, après avoir provisoirement exercé les pouvoirs du général Franco quand celui-ci était malade, fut désigné par le dictateur comme son successeur Couronné en novembre 1975, il fit progressivement évoluer le régime vers la démocratie 

Crédits : Alan Band/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Juan Negrin

photographie

Juan Negrin (1887-1956), dernier président du gouvernement républicain espagnol, quitte son pays pour l'exil en 1939 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La défense de Tétouan

photographie

Soldats espagnols assurant la défense du fort de Tétouan, vers 1923, menacé par une attaque durant le conflit ibéro-marocain 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La semaine sanglante à Barcelone

photographie

Une levée de troupes pour le Maroc provoqua 5 jours d'émeutes antireligieuses à Barcelone, en juillet 1909, sous le règne d'Alphonse XIII Quarante-neuf monastères furent incendiés Les meneurs, anarchistes et nationalistes catalans, furent exécutés 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le partage du Maroc, 1912

photographie

La signature des accords franco-espagnols sur la division administrative du Maroc, le 27 novembre 1912, permet à l'Espagne de conserver une zone d'influence au nord (Rif) et au sud (Tarfaya, Ifni) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Les femmes au combat

photographie

Pendant la guerre d'Espagne, des femmes partageaient la vie des combattants républicains 

Crédits : Fox Photos/ Getty Images

Afficher

Luis Carrero Blanco, 1973

photographie

L'amiral Luis Carrero Blanco (1903-1973), nommé président du gouvernement espagnol en juin 1973, fut pendant trente-deux ans un inconditionnel du Caudillo et son éminence grise 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Manifestation antiaustérité en Espagne, 2014

photographie

Des dizaines de milliers de manifestants, venus de toute l'Espagne, protestent contre la politique d'austérité du gouvernement, le 22 mars 2014 à Madrid L'État espagnol commence à assainir sa situation financière, mais cette manifestation rappelle que c'est au prix de grands sacrifices pour... 

Crédits : J. M. Plaza/ Demotix/ Corbis

Afficher

Primo de Rivera

photographie

Le général et dictateur espagnol Primo de Rivera (1870-1930) quitte le palais royal, le 28 janvier 1930, après avoir démissionné 

Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Pronunciamiento

photographie

Le roi d'Espagne Alphonse XIII (1886-1941) et le général Primo de Rivera (1870-1930) qui prit le pouvoir le 13 septembre 1923 avec l'appui de l'armée et du roi 

Crédits : Topical Press Agency/ Getty Images

Afficher

Réfugiés espagnols

photographie

La foule des réfugiés de la guerre civile espagnole gagne Perpignan par le col du Perthus 

Crédits : Three Lions/ Getty Images

Afficher

Résultats des législatives de 1977 à 1993

tableau

Résultats des élections législatives en Espagne de 1977 à 1993 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1962 à 1989. De la guerre froide à la détente

vidéo

Néo-colonialisme Choc pétrolier Coexistence pacifiqueAu lendemain de la crise des missiles de Cuba, qui a fait surgir le spectre d'une troisième guerre mondiale, la "détente" est à l'ordre du jour des relations Est-OuestMais de nombreux conflits périphériques persistent Au Vietnam, les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mariano Rajoy

photographie

Le chef du Parti populaire (droite) Mariano Rajoy, lors de sa campagne électorale pour la présidence du gouvernement, le 13 novembre 2011 

Crédits : Manuel Queimadelos Alonso/ Getty Images

Afficher

Adolfo Suárez
Crédits : C. Spengler/ Sygma/ Corbis

photographie

Anarchistes espagnols
Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Attentat contre Carrero Blanco, Madrid, 1973
Crédits : Hulton Getty

photographie

Contre la loi antigrève
Crédits : Hulton Getty

photographie

Dolores Ibarruri Gomez, dite La Pasionaria, 1974
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Espagne : population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Espagne : régions et revenu par habitant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Espagne, la guerre civile
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Espagne : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Fin de la guerre civile espagnole, 1939
Crédits : National Archives

vidéo

Francisco Franco, 1939
Crédits : Hulton Getty

photographie

Franco
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Franco et Juan Carlos, 1974
Crédits : Keystone/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

photographie

Funérailles de Franco, 1975
Crédits : Hulton Getty

photographie

Guerre civile espagnole : Guernica
Crédits : AKG

photographie

Guerre d'Espagne
Crédits : Horace Abrahams/ Getty Images

photographie

Guerre du Rif
Crédits : Topical Press Agency/ Getty Images

photographie

Juan Carlos Ier
Crédits : Alan Band/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Juan Negrin
Crédits : Hulton Getty

photographie

La défense de Tétouan
Crédits : Hulton Getty

photographie

La semaine sanglante à Barcelone
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le partage du Maroc, 1912
Crédits : Hulton Getty

photographie

Les femmes au combat
Crédits : Fox Photos/ Getty Images

photographie

Luis Carrero Blanco, 1973
Crédits : Hulton Getty

photographie

Manifestation antiaustérité en Espagne, 2014
Crédits : J. M. Plaza/ Demotix/ Corbis

photographie

Primo de Rivera
Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Pronunciamiento
Crédits : Topical Press Agency/ Getty Images

photographie

Réfugiés espagnols
Crédits : Three Lions/ Getty Images

photographie

Résultats des législatives de 1977 à 1993
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

1962 à 1989. De la guerre froide à la détente
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Mariano Rajoy
Crédits : Manuel Queimadelos Alonso/ Getty Images

photographie