ESPACE RURAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Typologie des espaces ruraux dans le monde

La typologie des campagnes mondiales repose sur les combinaisons locales ou régionales variables des différents facteurs de différenciation qui viennent d’être exposés. Elle met en avant la ou les fonctions qui y sont dominantes, de l’espace à vocation agricole à la campagne refuge du citadin en mal de nature, en passant par les campagnes industrielles ou les territoires dédiés aux loisirs.

Les campagnes agricoles

Correspondant à l’image traditionnelle des campagnes, les espaces ruraux agricoles sont avant tout producteurs de denrées alimentaires, que celles-ci soient principalement destinées à la vente, voire à l’exportation, ou à l’autoconsommation.

Au premier rang des espaces agricoles spécialisés dans la production de denrées alimentaires de base et tournés vers l’approvisionnement des marchés mondiaux figurent les « greniers du monde » : Grandes Plaines du Middle West des États-Unis, Prairies canadiennes, Pampa argentine, plaines céréalières du sud-ouest et du sud-est de l’Australie, régions des « terres noires » de l’Ukraine ou du sud de la Russie. Toutes ces régions se caractérisent par de très faibles densités de population et la présence d’exploitations agricoles susceptibles de couvrir des milliers d’hectares, voire bien davantage. Elles sont mises en valeur dans le contexte d’une agriculture productiviste avec très peu de main-d’œuvre grâce à une motomécanisation particulièrement puissante (tracteurs de plusieurs centaines de chevaux) et une spécialisation dans la production de grains (blé, maïs, soja). Si ces espaces agricoles peuvent apparaître « socialement morts », la vie économique et sociale s’y organise en fait à une échelle non plus locale, mais régionale. Ainsi, dans les Prairies canadiennes où ont eu lieu, depuis la Seconde Guerre mondiale, des restructurations successives des différents réseaux locaux de services (silos établis le long des voies ferrées, réseaux d’entreprises de vente et d’entretien du matériel agricole, implantations d’établissements scolaires, commerciaux et bancaires), la vie sociale des agriculteurs est désormais située dans des villes de dimension régionale relativement distantes entre elles, où ils résident avec leurs familles et exercent souvent un second emploi, limitant leur présence sur leurs exploitations au moment des travaux agricoles – fin du printemps pour semer le blé et tout début de l’automne pour le récolter. Bien que ce type d’exploitation agricole et d’espace rural soit surtout présent dans des régions de « pays neufs », des évolutions comparables apparaissent en Europe.

Paysage de cash grain farming, Canada

Photographie : Paysage de cash grain farming, Canada

Les Grandes Plaines des États-Unis ou les Prairies du Canada sont le domaine d'une grande agriculture, dont les productions de grains (céréales et graines oléagineuses, ici le colza) sont pour l'essentiel destinées à la vente et à l'exportation. Dans ces espaces très faiblement peuplés,... 

Crédits : All Canada Photos/ Alamy/ Hemis

Afficher

La situation est tout autre quand les espaces ruraux agricoles avant tout producteurs de denrées alimentaires sont très densément peuplés – plus de 300 à 400 hab./km² – et que leurs relations aux marchés mondiaux demeurent très limitées. C’était le cas pour de nombreux deltas rizicoles de l’Asie des moussons avant que la révolution verte commence à y générer une diversification des activités. Toute la vie économique et sociale y était organisée autour de la production de riz irrigué, avec localement deux récoltes par an. La production de quantités abondantes de cette céréale permettait d’y nourrir des populations nombreuses qui, en retour, fournissaient la main-d’œuvre indispensable à une culture manuelle. Ce système du « riz irrigué », fondé sur une savante maîtrise de l’eau, est étroitement lié à de fortes densités de population agricole. En Inde, où les espaces ruraux sont profondément humanisés et où les deux tiers des ruraux sont encore des agriculteurs, la pauvreté demeure toutefois très largement répandue malgré la progression des superficies irriguées.

On rencontre également dans différentes régions montagneuses d’Afrique orientale, en Éthiopie et au Burundi notamment, des espaces agricoles largement spécialisés dans la production de denrées alimentaires autoconsommées (agriculture vivrière) et portant de fortes densités de population rurale. Au Burundi, en synergie avec une forte croissance démographique, des rotations de cultures de plus en plus complexes ont été mises en place par les agriculteurs, associées à des activités d’élevage, créatrices de systèmes agricoles agroforestiers comportant plusieurs étages de cultures sous couvert d’un étage supérieur forestier protecteur. Au départ, les bananeraies avaient colonisé d’anciens pâturages naturels puis gagné l’essentiel de l’espace. Sous celles-ci, des cultures – sorgho, maïs, haricot, patate douce, manioc, taro, avocat et différents arbres fruitiers… – ont été installées puis conduites de façon de plus en plus intensive, avec en particulier le passage à deux cycles par an. Même si la culture des caféiers, commerciale, progresse, les campagnes du Buyenzi, proches de la frontière avec le Rwanda, offrent un exemple d’espace rural portant une agriculture essentiellement vivrière qui parvient à nourrir des densités supérieures à 200 ou 300 hab./km², ce qui est remarquable.

Paysage d’agriculture vivrière au Rwanda

Photographie : Paysage d’agriculture vivrière au Rwanda

Dans l'ensemble des hautes terres d'Afrique de l'Est, environ 80 p. 100 de la population est composée de ruraux. Au Rwanda, l'espace rural est implanté sur des collines, couvertes de parcelles cultivées où les bananeraies familiales sont omniprésentes, associées à de nombreuses autres... 

Crédits : Edwin Remsberg/ Getty Images

Afficher

Les campagnes industrialisées

On trouve des espaces ruraux marqués par l’industrialisation à la fois dans les pays anciennement industrialisés et dans certains pays émergents. Dans les premiers, au moins en Europe, bien des espaces ruraux possédaient des activités de production artisanale et industrielle avant même l’époque de la révolution industrielle. Les premières campagnes « manufacturières » remontent aux débuts des Temps modernes, comme c’est le cas des campagnes lyonnaises avec le travail de la soie. De même dans les montagnes de l’Allemagne moyenne (Hesse, Thuringe), les activités extractives ont été à l’origine de nombreuses activités de travail des métaux.

Les « usines à la campagne », très actives au xixe siècle, souvent fondées sur le travail de paysans pluriactifs ou d’« ouvriers-paysans » se retrouvent également au Portugal, en Espagne (dans l’arrière-pays de Valence), en Italie du Nord (Piémont et Lombardie) et du centre (Toscane). Selon les régions, les activités manufacturières étaient particulièrement variées : travail du cuir et chaussures, textile et habillement, travail du bois et meubles, travail des métaux et décolletage, transformation de denrées alimentaires.

Avec la révolution industrielle, donc à partir de la fin du xixe siècle en Europe continentale, ces industries rurales anciennes ont subi la concurrence des nouvelles industries urbaines et sont souvent entrées en crise. Toutefois, dans un [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

Médias de l’article

La population rurale dans le monde

La population rurale dans le monde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

La population agricole dans le monde

La population agricole dans le monde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Paysage de cash grain farming, Canada

Paysage de cash grain farming, Canada
Crédits : All Canada Photos/ Alamy/ Hemis

photographie

Paysage d’agriculture vivrière au Rwanda

Paysage d’agriculture vivrière au Rwanda
Crédits : Edwin Remsberg/ Getty Images

photographie

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre de l'Académie d'agriculture de France

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

2-28 avril 1993 France. Présentation du programme de gouvernement d'Édouard Balladur

l'espace rural, la redistribution des ressources entre collectivités locales riches et pauvres, le renforcement de la construction européenne, la modernisation de la capacité nucléaire, et la réunion d'une conférence internationale dans un cadre européen en vue de « stabiliser la situation en Europe ». Édouard Balladur affirme également sa volonté  […] Lire la suite

9-28 octobre 1991 France. Le gouvernement confronté à l'agitation paysanne

l'espace rural ». Le calme revenu, de nouvelles mesures seront annoncées, le 28 novembre, qui seront bien accueillies par les syndicats agricoles.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, « ESPACE RURAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-rural/