ESPACE (CONQUÊTE DE L')La militarisation de l'espace

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'arsenalisation de l'espace

La panoplie des systèmes qui vient d'être évoquée concerne des moyens passifs dont le but n'est pas de porter le combat dans l'espace. Cependant, du côté américain comme du côté soviétique, les militaires exprimèrent très tôt leur intention de s'engager dans cette seconde voie. Notons que le lancement du Spoutnik-1 soviétique, en 1957, ayant fait naître la crainte, aux États-Unis, d'un second Pearl Harbor, les militaires américains vont être les premiers à s'engager dans la constitution d'armes spatiales, le sénateur Lyndon B. Johnson, futur président, étant le principal promoteur de cette stratégie. Les Soviétiques suivront, avec souvent des idées originales.

Mais, malgré ces intentions, l'espace ne se transformera pas en champ de bataille ni même en lieu de stockage d'armements. Des démonstrations dans l'espace seront effectuées, sans aboutir à une mise en service durable de systèmes au nombre par ailleurs limité. Alors que l'on pouvait s'attendre, au fur et à mesure des progrès technologiques et des années, à voir les orbites envahies par des armes de toute nature pour y mener des combats, il n'en fut rien. Le pas de militariser l'espace n'a jamais été réellement franchi. Des centaines de milliards de dollars vont toutefois être dépensés uniquement pour prendre une sorte d'assurance et ne pas se laisser surprendre par l'adversaire, et pour faire « avancer la science ». En outre, parmi tous les projets américains et soviétiques, bien peu atteindront le stade ultime de leur développement. Les difficultés techniques et la crainte d'une escalade tant opérationnelle que budgétaire en sont les causes essentielles. Ajoutons aussi qu'un traité, celui de Moscou de janvier 1967, a réglementé les relations internationales dans ce domaine. Mais il ne concerne que l'interdiction des armes de destruction massive : aucun traité n'interdit de déployer des armes conventionnelles dans l'espace.

Dans ce domaine des armes spatiales, les deux nations vont donc se livrer à une escalade technologique rendue nécessaire par des concepts opérationnels toujours plus ambitieux et défiant parfois la raison. Parmi les systèmes mis en œuvre pendant la guerre froide, citons, du côté soviétique :

– les stations spatiales habitées Almaz (« diamant », en russe), destinées à l'observation mais qui disposaient d'un canon de 23 millimètres pour détruire les satellites américains ;

– le F.O.B.S. (Fractional Orbiting Bombardment System), bombe nucléaire orbitale ;

– des satellites antisatellites (systèmes I.S.-A, I.S.-M, I.S.-MU et Naryad-V).

De leur côté, les Américains ont mis en service pendant quelques mois, au début des années 1960, les missiles antisatellites Nike-Zeus et Thor, dotés d'armes nucléaires et tirés du sol. Au milieu des années 1980, ils ont procédé à des essais du missile A.L.M.V. (Air Launch Miniature Vehicle) tiré à partir d'avions F-15 et disposent aujourd'hui sur leurs navires de missiles S.M.-3 dotés d'une capacité antisatellite, comme en témoigne la démonstration effectuée en janvier 2008. Notons que les progrès faits en matière de guidage de ces différents systèmes ont permis de réaliser des impacts directs (hit to kill) avec les cibles, écartant l'utilisation d'armes nucléaires et même d'explosifs conventionnels.

L'« apothéose » en matière d'armes dans l'espace devait être l'I.D.S. (Initiative de défense stratégique ou Strategic Defense Initiative, dite « guerre des étoiles ») décidée par le président Reagan en 1983. Ce concept était destiné à mettre en place autour de la Terre un bouclier constitué d'armes spatiales, terrestres, aériennes et maritimes pour intercepter les têtes nucléaires soviétiques. De nouveaux types d'armes spatiales sont alors apparus :

– les « Brilliant Eyes », satellites sur orbite basse chargés de détecter les têtes nucléaires adverses ;

– les « Brilliant Pebbles », sorte de mini-missiles opérant avec les précédents et chargés de détruire les têtes adverses par impact ;

– des satellites porteurs d'armes laser à rayons X ou chimiques ;

– des satellites porteurs d'armes à faisceaux de particules ;

– des satellites porteurs de canons à projectiles hypervéloces (hypervelocity rail gun), ou armes à énergie cinétique ;

– des missiles basés dans l'espace (space-based interceptors).

L'implosion de l'Union soviétique en 1991 mit un terme prématuré à ce programme, qui fut, par l'effort de concurrence imposé au rival, autant une arme économique que militaire à l'encontre de l'U.R.S.S.

Ce thème des armes spatiales a été, depuis cinquante ans, l'objet d'une course poursuite entre les Américains et les Soviétiques mais aussi d'une attitude marquée par la dualité, avec la volonté affichée de ne pas se laisser dépasser par l'adversaire en imaginant des systèmes de plus en plus performants et le désir plus ou moins affirmé d'arriver à un accord d'interdiction de ces armes. Rappelons en effet que, de part et d'autre, diverses propositions de négociations visant à limiter ou à bannir les armes spatiales furent faites sans aboutir à un réel traité.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Écrit par :

  • : membre de l'Académie de l'air et de l'espace et de l'International Academy of Astronautics, ancien président de l'Institut français d'histoire de l'espace

Classification

Autres références

«  ESPACE CONQUÊTE DE L'  » est également traité dans :

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Hubert CURIEN
  •  • 1 200 mots
  •  • 4 médias

Le 4 octobre 1957, le satellite soviétique Spoutnik-1 envoie ses premiers bips-bips. Le 12 avril 1961, Iouri Gagarine accomplit, en 108 minutes, une révolution autour de la Terre. Puis, le 21 juillet 1969, l'Américain Neil Armstrong marche sur la Lune. L'ère spatiale fut ainsi ouverte, pour le savoir, le savoir-faire et le rêve.Certes, les motivations des promo […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - L'espace et l'homme

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 033 mots
  •  • 24 médias

Le 4 octobre 1957, l'humanité commençait une page importante de son histoire : ce jour-là, en effet, l'Union soviétique plaçait sur orbite le premier satellite artificiel de la Terre, Spoutnik-1, ouvrant ainsi une nouvelle ère, l'ère spatiale. On estime que depuis lors plus de 5 000 satellites, sondes interplanétaires et vaisseaux habités ont été envoyés dans l'espace pour des applications diverse […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des fusées aux lanceurs

  • Écrit par 
  • Frederick I. ORDWAY III, 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 11 349 mots
  •  • 15 médias

La découverte que le principe de la réaction – principe qui préside au mouvement des fusées – constituait la clé des voyages dans l'espace demeure un événement majeur dans l'histoire de la pensée. Un problème immémorial était résolu. Son corollaire, le développement des lanceurs modernes, allait ouvrir l'Univers à l' […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 14 624 mots
  •  • 43 médias

Si l'ère spatiale s'ouvre effectivement le 4 octobre 1957, avec le lancement par l'Union soviétique du premier satellite de la Terre, Spoutnik-1, il n'en demeure pas moins que le rêve de conquête des espaces infinis figurait parmi les aspirations humaines les plus profondes depuis l'Antiquité. Au cours des siècles passés, en effet, de nombreux écrivains ont sensibilisé les lecteurs aux voyages dan […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - L'Europe spatiale

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 2 938 mots
  •  • 9 médias

De nouveaux pays demandent à devenir membres de l'Agence spatiale européenne (E.S.A.), qui s'est engagée dans une collaboration accrue avec la Russie, et a instauré un dialogue plus étroit avec l'Union européenne en ce qui concerne la politique spatiale.Ces changements programmés coïncident avec les remarquables succès obtenus par l'Europe […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Le droit de l'espace

  • Écrit par 
  • Simone COURTEIX
  •  • 11 476 mots
  •  • 1 média

Le 21 octobre 1957, un satellite était pour la première fois dans l'histoire mis avec succès en orbite autour de la Terre et ce fait même marquait l'avènement d'une ère nouvelle dans la vie de l'humanité : l'ère spatiale. Quelques années plus tard, en 1961, l'homme est allé dans l'espace extra-atmosphérique et, à la fin de la même décennie, le 21 juillet 1969, le premier astronaute a posé le pied […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 887 mots
  •  • 32 médias

Le 4 octobre 1957, en mettant sur orbite le premier satellite artificiel, Spoutnik-1, l'homme, pour la première fois de son histoire, se donnait les moyens de quitter sa planète et se lançait dans ce qu'il est convenu d'appeler la conquête de l'espace, tournée tant vers l'espace lui-même que vers la Terre. Aujourd'hui, des hommes vivent à bord d'une station sur orbite terrestre, des satellites et […] Lire la suite

ACCÉLÉROMÈTRES SPATIAUX

  • Écrit par 
  • Raphaël F. GARCIA, 
  • Pierre TOUBOUL
  •  • 4 872 mots
  •  • 3 médias

Le 17 mars 2009, un lanceur germano-russe Rockot décolle du cosmodrome de Plesetsk, dans le nord de la Russie, non loin du cercle polaire, et injecte sur une orbite terrestre très basse Goce, premier des satellites Earth Explorer du programme Living Planet de l'Agence spatiale européenne (E.S.A.). Ce programme scientifique d'observation de la Terre est particulièrement fourni : développées dans l […] Lire la suite

AGENCE SPATIALE EUROPÉENNE ou ESA (European Space Agency)

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 2 470 mots
  •  • 6 médias

L’Agence spatiale européenne (A.S.E.), souvent désignée par son sigle anglais E.S.A. (European Space Agency), est l’organisme européen qui est en charge de définir et de conduire la politique spatiale de l’Europe en liaison avec l’Union européenne (U.E.) et les pays membres de l’organisation. Fondée le 30 mai 1975 et comptant aujourd’hui vingt États membres, elle mène différentes activités couvran […] Lire la suite

ALDRIN EDWIN EUGENE dit BUZZ (1930- )

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 707 mots
  •  • 1 média

Deuxième homme à avoir foulé le sol de la Lune, après Neil A. Armstrong, l'Américain Edwin Eugene (« Buzz ») Aldrin, Jr. naît le 20 janvier 1930 à Montclair, dans le New Jersey. En 1951, il devient bachelor ès sciences de l'Académie militaire des États-Unis à West Point. L'année suivante, il devient pilote dans l'U.S. Air Force. Durant la guerre de Corée, il effectue 66 missions sur des chasseurs […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques VILLAIN, « ESPACE (CONQUÊTE DE L') - La militarisation de l'espace », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-la-militarisation-de-l-espace/