ESCLAVAGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Analyse de l'institution

De l'anthropophagie à l'esclavage « doux »

L'esclavage a fait son apparition au cours d'une phase déjà évoluée de l'économie. À partir d'un certain moment, l'homme n'a plus tué son ennemi ou son débiteur. Il ne l'a plus éliminé en tant que consommateur concurrent. Au lieu de l'utiliser sous la forme la plus directe, l'anthropophagie, il a projeté de le transformer en travailleur auxiliaire dont le niveau de vie réduit lui permettait d'améliorer le sien. Il convient de ne pas perdre de vue qu'un tel calcul est très rare dans les sociétés animales (fourmis) et que certaines sociétés humaines dites « primitives », isolées par les forêts tropicales ou les océans, en Amazonie, en Afrique centrale, en Insulinde ou en Océanie n'ont même jamais dépassé le stade de l'anthropophagie. La première fonction sociale de l'esclavage, que l'on désigne par les qualificatifs « doux » ou « ancien », fut donc de préserver le prisonnier et de lui permettre de travailler pour le profit d'un maître, sinon charitable, au moins conscient de son intérêt à long terme. C'est ce « besoin réciproque que le pauvre a du riche et que le riche a du pauvre » qui, selon le mot de Fustel de Coulanges, « fit les serviteurs ».

Esclavage

Photographie : Esclavage

Esclaves enchaînés gardés par des soldats Askari en Tanzanie, 1896. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

L'esclavage remplissait une fonction équivalant à celle des « domestiques » de notre société bourgeoise, et il était naturel qu'une certaine fidélité le rattachât à la maison antique. Une servitude aussi douce avait une base exclusivement patriarcale. Le nouveau venu se joignait aux membres de la grande famille antique.

La constitution des troupeaux d'hommes

Dans la seconde forme d'esclavage, l'homme est réduit à une situation comparable à celle de l'animal. Dans ce système, l'homme est la chose de son maître, à l'instar du cheval ou du bœuf. De nombreux exemples de cette forme d'esclavage peuvent être trouvés dans l'histoire. C'est ainsi qu'à Sumer les prisonniers étaient traînés au moyen de laisses passées dans des anneaux fixés à leur nez, comme les bovins.

Xénophon décrit ainsi le traitement réservé par Cyrus à ses captifs : « Dans les voyages, il les conduisait vers l'eau, comme des bêtes d'attelage. Quand il était l'heure de dîner, il s'arrêtait pour les faire manger, afin qu'ils ne fussent pas atteints de boulimie. De cette manière, ces gens, aussi bien que les nobles, l'appelaient leur frère, quoique ses soins ne tendissent qu'à perpétuer leur esclavage... »

Tous les attributs de la propriété, transmise à nous par le droit romain, s'appliquaient donc à la chose humaine. L'esclave pouvait être loué ou cédé à bail.

Afin de « maximiser » la rentabilité des troupeaux d'hommes, les frais d'entretien devaient être réduits au strict minimum et il paraît naturel que Caton, dans son De re rustica, ait donné les meilleurs conseils d'économie au propriétaire du latifundium. C'est ainsi que la nourriture devait être rationnée à « cinq livres de pain depuis l'instant où les esclaves commencent à bêcher jusqu'à la maturité des figues ; pour le reste du temps, la ration sera réduite à quatre livres ». Ces rations devaient être réduites en cas de maladie. Enfin, les serviteurs dont le rendement déclinait devaient être revendus à un autre maître moins avisé. Tant que les guerres et la traite des nègres alimentaient en quantités suffisantes les marchés d'esclaves, les maîtres enrayaient leur reproduction. En effet, le coût de l'élevage de l'enfant humain, dont la croissance est lente, aurait grevé lourdement les frais d'exploitation des entreprises. C'est ainsi que, dans la cité antique, les nouveau-nés issus d'esclaves étaient le plus souvent exposés.

Mais, notamment dans le Nouveau Monde, après l'abolition de la traite et du fait de la rareté du matériel humain qui s'ensuivit, les maîtres ont, au contraire, favorisé la reproduction des esclaves et ont procédé à l'élevage des nouveau-nés. C'est ainsi que les femmes, selon Colhoun, étaient tenues, au xvie siècle, d'avoir un enfant chaque année. « Imbert, dans ses conseils aux acheteurs d'esclaves, souligne la nécessité de faire attention aux organes sexuels des nègres, d'éviter d'acquérir des individus qui les ont peu développés ou mal conformés. On craignait qu'ils ne fussent de mauvais procréateurs » (G. Freyre).

Les méthodes d'eugénisme furent, semble-t-il, inventée [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Esclavage

Esclavage
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Esclaves dans une plantation de canne à sucre

Esclaves dans une plantation de canne à sucre
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Bartolomé de Las Casas

Bartolomé de Las Casas
Crédits : AKG-images

photographie

1800 à 1850. Indépendances américaines

1800 à 1850. Indépendances américaines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

chronologie

Afficher les 4 médias de l'article

Écrit par :

  • : maître assistant à l'École pratique des hautes études, directeur du Centre d'études prospectives et d'informations internationales
  • : professeur à l'Institut d'étude et de développement économique et social, Paris
  • : maître de conférences à la faculté des lettres et sciences humaines de Caen

Classification

Autres références

«  ESCLAVAGE  » est également traité dans :

TRAITE DES ESCLAVES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean BOULEGUE
  •  • 248 mots

8 août 1444 Vente publique d'Africains (blancs et noirs) à Lisbonne.1518 Charles Quint crée le système de l'asiento (monopole de l'État et concession à des particuliers).1602 Création de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, modèle des compagnies concess […] Lire la suite

ABOLITION DE L'ESCLAVAGE DANS LES COLONIES FRANÇAISES

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 195 mots
  •  • 1 média

La lutte pour l'abolition de l'esclavage commence au xviii e  siècle, menée par les Britanniques Granville Sharp et William Wilberforce, les Américains Anthony Benezet et John Wesley ou le Français Guillaume Raynal. En France, en dépit de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, la Constitution de 1791 refuse l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises, au motif que […] Lire la suite

ABOLITION DE L'ESCLAVAGE DANS LES EMPIRES COLONIAUX EUROPÉENS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 190 mots

1789 Déclaration des droits de l'homme et du citoyen . 1791 Révolte de Saint-Domingue menée par Toussaint Louverture . 1793 Abolition de l'esclavage à Saint-Domingue. 1794 Abolition de l'esclavage dans toutes les colonies françaises. 1802 Rétablissement de l'esclavage dans les colonies françaises. 1808 Interdiction de la traite, par le Congrès des États-Unis d'Amérique. 1813 Abolition de l' […] Lire la suite

ABOLITIONNISME, histoire de l'esclavage

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 2 930 mots
  •  • 3 médias

Le mot désigne le mouvement en faveur de l'abolition de l' esclavage, ses partisans étant eux-mêmes connus sous le nom d'abolitionnistes. Les origines de ce mouvement sont anciennes. Cependant, il s'est surtout manifesté à partir du xviii e  siècle. Il trouve alors ses justifications à la fois dans certaines convictions religieuses (l'évangélisme) et dans la théorie des droits de l'homme. Selon le […] Lire la suite

ABORIGÈNES AUSTRALIENS

  • Écrit par 
  • Barbara GLOWCZEWSKI
  •  • 7 132 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Ethnocide et ségrégation »  : […] Dès la constitution par les six anciennes colonies britanniques d'un État fédéral autonome, en 1901, l'administration australienne (Native Welfare) s'est employée à déraciner les populations indigènes de leur environnement de naissance, en les déportant dans des réserves, où il leur était interdit de reprendre leurs chasses semi-nomades et souvent de pratiquer leurs rites et d'élever eux-mêmes le […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 447 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Des séquelles du passé à l'explosion démographique »  : […] La longue éclipse de l'Afrique dans l'histoire mondiale est évidemment à mettre en relation avec la traite des esclaves qui a entravé la croissance du continent tout en entraînant une large dissémination des populations noires dans le Nouveau Monde. La question de l'esclavage et de la traite fait toujours l'objet de controverses, malgré les avancées de la recherche historique ; elle est devenue […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

  • Écrit par 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Jean DEVISSE, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 666 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De l'esclavage au travail forcé »  : […] Il faut attendre les années 1850 pour que la traite atlantique prenne effectivement fin sous la pression du Royaume-Uni. Mais, au grand désespoir des abolitionnistes, la traite interne à l'Afrique ne disparaît pas pour autant, bien au contraire. Indissociable du commerce de l'ivoire, le commerce des êtres humains se nourrit, au xix e  siècle, d'une forte demande africaine, en particulier sur les m […] Lire la suite

AFRIQUE AUSTRALE

  • Écrit par 
  • Jeanne VIVET
  •  • 6 091 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des colonies de peuplement européen uniques en Afrique »  : […] L’Afrique australe est la seule région d’Afrique ayant connu un peuplement ancien et important d’Européens, principalement hollandais, anglais et portugais, durablement installés, ce qui a profondément façonné les sociétés et les territoires. Les indépendances de ces États sont ainsi les plus tardives du continent (1975 pour les colonies portugaises du Mozambique et de l’Angola, 1980 pour le Zimba […] Lire la suite

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Benoît DUPIN, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 29 843 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « L'implantation coloniale »  : […] Désormais, l'expansion territoriale et démographique de la population blanche ne cesse plus. Elle s'effectue violemment, par la dépossession et l'assujettissement des populations khoisans puis bantoues. Les Hollandais sont rapidement rejoints par des esclaves amenés d'Indonésie et qui, au milieu du xviii e  siècle, sont plus nombreux que les Européens dans la colonie. En dépit de politiques hosti […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 605 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Langues européennes et littératures africaines »  : […] Les circonstances de l'histoire ont imposé aux Africains l'usage de langues européennes introduites par la colonisation : l'anglais, le français, le portugais et, dans une moindre mesure, l'afrikaans, l'espagnol, l'italien ou le latin. Dès le xviii e  siècle – et même bien avant, puisque la dédicace du Don Quichotte , en 1605, fait allusion au « nègre Juan Latino », d'origine africaine, professeu […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-6 décembre 2021 Vatican – Chypre – Grèce. Visite du pape François à Chypre et en Grèce.

Dans une église de Nicosie où il préside une « prière œcuménique avec les migrants », le pape appelle les chrétiens à « ne pas se résigner à un monde divisé » et fustige « la culture de l’indifférence » vis-à-vis de ces personnes déplacées, victimes d’un « esclavage universel » et qui risquent de « finir dans un lager », ces « lieux de détention et de torture » situés notamment en Libye. […] Lire la suite

6-13 mai 2021 Brésil. Opération antidrogue meurtrière à Rio de Janeiro.

Le 13, jour de la commémoration de la fin de l’esclavage dans le pays en 1888, des milliers de personnes manifestent dans les grandes villes contre les violences policières et les discriminations envers les personnes noires et métisses.  […] Lire la suite

1er-23 septembre 2020 États-Unis. Suite des affaires de violences policières.

Il promet de s’« attaquer au péché originel de ce pays, vieux de quatre cents ans… l’esclavage et tous ses vestiges. » Le 3 également, à Olympia (Washington), la police abat le militant antifasciste Michael Reinoehl qui était soupçonné du meurtre du militant d’extrême droite Aaron Danielson, tué à Portland (Oregon) fin août. Portland est depuis fin mai le théâtre de manifestations contre le racisme et les violences policières. […] Lire la suite

27 août - 2 septembre 2020 France. Mise en scène contestée de la députée Danièle Obono dans Valeurs actuelles.

Le 27, l’hebdomadaire de droite Valeurs actuelles publie un article de politique fiction sur la responsabilité des Africains dans la pratique de l’esclavage au xviiie siècle, qui met en scène la députée de Paris franco-gabonaise Danièle Obono (La France insoumise), la représentant en esclave, collier de fer autour du cou. L’article est vivement dénoncé par l’ensemble de la classe politique. […] Lire la suite

20-26 novembre 2019 Vatican – Thaïlande – Japon. Visite du pape François en Asie.

Du 20 au 22, le pape François se rend en Thaïlande où il dénonce notamment « toute forme d’exploitation, d’esclavage et d’abus » dirigée contre les femmes et les enfants « exposés à la prostitution et à la traite ». Dans ce pays à la population très majoritairement bouddhiste, il vante également la « culture de la rencontre » entre groupes religieux ou culturels différents. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre BERTHE, Maurice LENGELLÉ, Claude NICOLET, « ESCLAVAGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/esclavage/