ÉROTISME, littérature

AMARU

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 265 mots

L'une des œuvres majeures de la poésie lyrique sanskrite porte le nom d' Amaru-Shataka ( amaruśataka ), c'est-à-dire les « Cent Poèmes attribués à Amaru ». Il s'agit d'une série de strophes de mètres variés, dont chacune tend à l'autonomie, comme il est de règle en sanskrit, qui sont composées et disposées selon un art parfait et visent à susciter chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amaru/#i_5858

BATAILLE GEORGES (1897-1962)

  • Écrit par 
  • Francis MARMANDE
  •  • 2 721 mots

Dans le chapitre « Érotisme et transgression »  : […] Autant que l'économie générale, l'histoire universelle ne saurait se concevoir qu'à condition de retrouver, dans l'intimité perdue du sujet, ce point extrême où l'ébullition du monde est « mon ébullition » : seule issue d'une expérience intérieure qui rend à la mystique athéologique la force d'affronter sans comédie ni nostalgie l'irrationnel et l'impossible. L'ardeur voluptueuse, la rage du désir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bataille/#i_5858

BOURGEADE PIERRE (1927-2009)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 834 mots

Écrivain inquiet du mystère humain et de l'opacité du monde, touche-à-tout polygraphe et compulsif, littérateur étranger à toute forme d'académisme, Pierre Bourgeade laisse derrière lui une cinquantaine de livres qui constituent moins une œuvre qu'un témoignage pour une pragmatique existentielle de l'écriture. Né le 7 novembre 1927 à Morlanne (Pyrénées-Atlantiques), Pierre Bourgeade passe sa jeune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-bourgeade/#i_5858

DEFORGES RÉGINE (1935-2014)

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 637 mots
  •  • 1 média

« J’ ai longtemps rêvé d’être une enfant trouvée… fille de roi, peut-être… Mais je suis née à Montmorillon, petite ville du Poitou, au domicile de ma grand-mère paternelle, Blanche Peyon, le jeudi 15 août 1935 », écrit Régine Deforges dans ses Mémoires, L’Enfant du 15 août (2013) . La narratrice revendique dans ces pages un désir constant de sentir la vie circuler en elle, u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regine-deforges/#i_5858

ÉROTISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX, 
  • René MILHAU, 
  • Jean-Jacques PAUVERT, 
  • Mario PRAZ, 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 19 795 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  La littérature érotique »  : […] Avec le mot érotisme, nous sommes en possession d'une conception particulière des rapports amoureux. Une conception relativement nouvelle qui a mis assez longtemps à se préciser au cours des siècles. André Pieyre de Mandiargues l'a définie ainsi : « Une illumination passionnée du sexe de l'homme dans ses jeux voluptueux ou dramatiques ». On peut dater approximativement son apparition dans les se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erotisme/#i_5858

GĪTA-GOVINDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 477 mots

L'un des plus célèbres poèmes lyriques de la littérature sanskrite. Attribué avec la plus grande vraisemblance à un brahmane bengali du xii e  siècle, nommé Jayadéva, le Gīta-Govinda (« célébration du bouvier Krishna ») est, en fait, un petit drame à deux personnages, Krishna et Rādhā, auxquels s'ajoutent quelques comparses. Avatāra (« incarnation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gita-govinda/#i_5858

GOMBROWICZ WITOLD (1904-1969)

  • Écrit par 
  • Constantin JELENSKI
  •  • 1 096 mots

Dans le chapitre « Sens de l'érotisme »  : […] Il faut se garder d'oublier que Gombrowicz a aussi écrit dans son Journal ( Dziennik, 1953-1956, 1957, 1961-1966 ) : « Je ne crois pas à une philosophie non érotique. » L'érotisme est à la base de toute son œuvre, et sa conception de l'érotisme est très voisine de celle de Georges Bataille : elle comporte l'horreur, la dégradation, la mort et – seule cle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/witold-gombrowicz/#i_5858

PARALLÈLEMENT, Paul Verlaine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 062 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Que Dieu vous garde des expansifs ! » »  : […] Il n'est d'ailleurs pas interdit de lire Parallèlement comme une sorte de bilan, quoique Verlaine ne l'ait à coup sûr pas envisagé ainsi. On trouve ici des échos très nets d'œuvres antérieures : Poèmes saturniens (« Poème saturnien »), Fêtes galantes (« La Dernière Fête galante »), Jadis et Naguère (« Allég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parallelement/#i_5858

JIN PING MEI [KIN P'ING MEI] (fin XVIe s.), roman

  • Écrit par 
  • André LEVY
  •  • 1 745 mots

Le Jin Ping Mei , roman-fleuve de la fin du xvi e  siècle, en cent chapitres, se range parmi la demi-douzaine de chefs-d'œuvre de la littérature romanesque chinoise en langue vernaculaire. Ouvrage anonyme auréolé d'une réputation pornographique, noir et burlesque, érotique et satirique, il reste largement tributaire des conv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jin-ping-mei-kin-p-ing-mei-roman/#i_5858

KĀMA

  • Écrit par 
  • Charles MALAMOUD
  •  • 4 146 mots
  •  • 2 médias

Le terme sanscrit kāma couvre à peu près le même champ sémantique que le grec erôs  : s'y combinent, pour former des configurations variables suivant les textes et les contextes, les notions de «  désir » et de «  plaisir ». Le kāma sanscrit est avant tout le désir du plaisir des sens, et plus particulièrement du plaisir sexuel. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kama/#i_5858

L'ENFER DE LA BIBLIOTHÈQUE, EROS AU SECRET (exposition)

  • Écrit par 
  • Martine POULAIN
  •  • 977 mots

Bienvenue dans l'enfer des plaisirs semblait dire le grand X rose déployé sur toute la hauteur de l'une des tours de la Bibliothèque nationale de France à Tolbiac. Au-dedans, une docte exposition, due à Marie-Françoise Quignard et Raymond-Josué Seckel, présentant des collections à haute valeur patrimoniale, mais consacrées au sexe. Elle attira 81 500 visiteurs durant l'hiver de 2007-2008, tandis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-enfer-de-la-bibliotheque-eros-au-secret/#i_5858

LES TRAPÉZISTES ET LE RAT (A. Fleischer) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 061 mots

Les Trapézistes et le rat (Seuil, 2001) est le deuxième roman d'Alain Fleischer. L'auteur, né en 1944 et anthropologue de formation, s'était déjà signalé par des ouvrages sur le cinéma et la photographie. Après des recueils de nouvelles, deux romans, Quatre Voyageurs (Seuil, 2000) et Les Trapézistes et le rat , ont suffi à lui ass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-trapezistes-et-le-rat/#i_5858

LIBERTINAGE

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 3 274 mots

Dans le chapitre « De la liberté au dérèglement »  : […] L'histoire du mot se caractérise par des renversements sémantiques, des confusions et contaminations. Étymologiquement, le libertus ou le libertinus est à Rome un affranchi, un ancien esclave qui a reçu sa liberté. Libertinus est un statut social. Le mot désigne aussi plus tard un fils d'affranchi, donc marqué par une infériorité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertinage/#i_5858

LOSFELD ERIC (1922-1979)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 784 mots

Dans ses savoureux Mémoires, parus quelques semaines avant son décès brutal, en novembre 1979, et qu'il a intitulés : Endetté comme une mule, ou la Passion d'éditer , Losfeld parle d'amitié, autant ou plus que de littérature. Cet « aventurier de l'édition », comme il se qualifiait lui-même, aimait la vie aussi passionnément que son métier, mais celui-ci plus que tout le reste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-losfeld/#i_5858

LOUVET JEAN-BAPTISTE (1760-1797)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 947 mots

Né à Paris, fils d'un papetier, Louvet (qui se fit souvent appeler Louvet de Couvray pour se distinguer d'un frère aîné qu'il haïssait) débute à dix-sept ans comme secrétaire de Dietrich (le futur maire de Strasbourg), puis est commis d'un libraire quelque peu spécialisé en ouvrages licencieux, ce qui lui donne envie de tenter sa chance en ce domaine. En 1787, il publie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-louvet/#i_5858

LOUYS PIERRE LOUIS dit PIERRE (1870-1925)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 406 mots

Ami d'André Gide à l'École alsacienne, Pierre Louÿs se lie d'abord au Parnasse. À dix-neuf ans, il rencontre Leconte de Lisle et il épouse la plus jeune fille de Heredia, Louise. Trois années plus tard, il fait partie de l'école symboliste et, en 1892, il écrit un sonnet à Mallarmé à l'occasion de son cinquantième anniversaire. Un an plus tôt, il avait fondé une revue, La Conque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louys-pierre-louis-dit-pierre/#i_5858

NABOKOV VLADIMIR (1899-1977)

  • Écrit par 
  • Maurice COUTURIER
  •  • 2 376 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le refuge de l’art »  : […] Malgré l’abondance des textes qu’il nous a laissés, Nabokov demeure une figure énigmatique. Il s’est toujours tenu à l’écart de la foule, dont il méprisait le suivisme, mais aussi des coteries littéraires et intellectuelles en général. Il fut aussi l’un des pourfendeurs les plus célèbres de la psychanalyse et de Freud, le « charlatan viennois ». Cette attitude hautaine lui valut souvent l’hostilit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-nabokov/#i_5858

LA NOUVELLE JUSTINE, OU LES MALHEURS DE LA VERTU, D. A. F. de Sade - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 1 228 mots

Les quatre volumes de La Nouvelle Justine , qui se présentent comme publiés en Hollande en 1797, ont en fait été fabriqués et diffusés à Paris en 1799. Ils annonçaient une suite de six volumes, parue quelques mois plus tard, l' Histoire de Juliette, sa sœur, ou les Prospérités du vice . L'anonymat et l'antidatation n'ont pas été des mesures de prudence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-nouvelle-justine-ou-les-malheurs-de-la-vertu/#i_5858

OVIDE (43 av. J.-C. - 17 apr. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Simone VIARRE
  •  • 1 400 mots

Dans le chapitre « Un poète érotique »  : […] Publius Ovidius Naso est né à Sulmone, petite ville qui garde son souvenir attendri dans l'immuable décor des Abruzzes. Il étudia à Rome où il fut, selon le témoignage de Sénèque le Père, l'élève brillant de rhéteurs célèbres. Il fit, avec son ami Aemilius Macer, le classique voyage en Grèce. Il aima Rome et tout ce qu'elle offrait alors à qui cherchait distractions, cercles littéraires et système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ovide/#i_5858

PARNY ÉVARISTE DÉSIRÉ DE FORGES DE (1753-1814)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 395 mots

Le chevalier, puis vicomte de Parny a été surnommé en son temps le Tibulle français. Il est connu comme poète érotique et fit parfois scandale par ses tableaux licencieux. Il est né à l'île Bourbon, comme son contemporain Bertin. Parny appartient à l'une des premières familles de la colonie. À l'âge de neuf ans, on l'envoie en France faire ses études au collège de Rennes. Puis il va à Paris, à l'É […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parny-evariste-desire-de-forges-de/#i_5858

PASTORALE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Daniela DALLA VALLE CARMAGNANI, 
  • Jacqueline DUCHEMIN, 
  • ETIEMBLE, 
  • Charlotte VAUDEVILLE
  •  • 6 897 mots

Dans le chapitre « Les amours de Kṛṣṇa et de Rādhā »  : […] Rādhā n'apparaît pas dans les Purāṇas , récits légendaires composés en sanscrit – ou du moins son nom ne s'y trouve pas. Mais dans les provinces orientales, au Bengale et au Bihar, dès le xiv e  siècle, se développe une remarquable littérature composée essentiellement de chansons sur le thème des amours de Kṛṣṇa et Rādhā. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pastorale-genre-litteraire/#i_5858

PAUVERT JEAN-JACQUES (1926-2014)

  • Écrit par 
  • Sylvain PAPAVERO
  •  • 933 mots
  •  • 1 média

« Ainsi, Monsieur, vous voulez travailler dans le livre ? » L'adolescent qu'interroge ainsi Gaston Gallimard est Jean-Jacques Pauvert. Né le 8 avril 1926 à Paris, élève médiocre mais passionné de littérature, il commence à travailler à quinze ans à la librairie Gallimard, sur la recommandation de son père . Là, il rencontre nombre d'auteurs de la N.R.F. : Camus, Queneau, Paulhan… De temps à autre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-pauvert/#i_5858

PERVERSIONS

  • Écrit par 
  • Jean CLAVREUL
  •  • 2 584 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les écrits des pervers »  : […] L'étude des perversions est abordée avec plus de profit par la lecture des ouvrages écrits par les pervers eux-mêmes ou par ceux qui ont su reconnaître chez les pervers, selon le mot de Pierre Klossowski, leur « prochain », leur frère : Sade, Masoch, Jean Genet, ou Georges Bataille et Gilles Deleuze, parmi bien d'autres. La bibliographie concernant la perversion pourrait, sans grande perte, se lim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perversions/#i_5858

PIA PASCAL (1903-1979)

  • Écrit par 
  • Jean-José MARCHAND
  •  • 1 049 mots

Poète et journaliste, Pascal Pia fut un des plus étonnants érudits littéraires du xx e  siècle. De son véritable nom Pierre Pascal Durand, il naît à Paris le 15 août 1903, de parents cévenols. Son père, Arthur Durand, meurt pour la France le 26 septembre 1915, tué à Somain. Sa mère ne peut continuer à payer ses études. Révolté contre tout et tous, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascal-pia/#i_5858

PIERRE JOSÉ (1927-1999)

  • Écrit par 
  • René PASSERON
  •  • 740 mots

L'écrivain surréaliste José Pierre est mort le 7 avril 1999. Il était né à Bénesse-Maremne (Landes) en 1927 et, après un bref passage aux Jeunesses communistes, avait rencontré André Breton en 1952 – une rencontre décisive, qui l'intégrera au Groupe surréaliste de Paris jusqu'en 1969, date de l'auto-dissolution du groupe. Dès lors, José Pierre apporte son énergie aux « interventions » surréalistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-pierre/#i_5858

PRUNIER EN FIOLE D'OR (JIN PING MEI)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 881 mots

Dans le chapitre « Une fresque pimentée »  : […] Il ne faut en aucun cas limiter le Jin Ping Mei à un exposé de la vie de débauchés et de courtisanes sous les Song. Certes, l'auteur stigmatise les vices de la classe aisée et se livre à une radicale critique sociale. Mais la satire demeure au service d'une analyse très subtile des caractères psychologiques. L'histoire de la chute d'une maison provoquée par des revers de for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prunier-en-fiole-d-or-jin-ping-mei/#i_5858

RACHILDE MARGUERITE EYMERY dite (1860-1953)

  • Écrit par 
  • Claude DAUPHINE
  •  • 724 mots

Née le 11 février 1860 dans la demeure familiale du Cros, proche de Périgueux, Marguerite Eymery (Rachilde, en littérature) connaît une enfance et une adolescence troublées, qu'elle passe entre un père officier de carrière préoccupé de ses chevaux plus que de sa fille et une mère dépressive autant que mythomane. Après quelques premières publications dans L'Écho de la Dordogne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-rachilde/#i_5858

RESTIF DE LA BRETONNE (1734-1806)

  • Écrit par 
  • Jacques LACARRIÈRE
  •  • 1 427 mots

Dans le chapitre « Le libertin visionnaire »  : […] Ces aspects essentiels de Restif : l'écrivain paysan, le réformateur acharné et souvent moralisateur sont pourtant ceux qu'on a le plus délibérément ignorés dans son œuvre. Contemporains et critiques postérieurs – à l'exception de quelques inspirés comme Nerval et Valéry – ont surtout dénoncé en lui le « dépravé », le névropathe, celui qui a déployé « une énergie effrayante en plusieurs tableaux d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restif-de-la-bretonne/#i_5858

SACHER-MASOCH LEOPOLD VON (1836-1895)

  • Écrit par 
  • Claude RABANT
  •  • 2 319 mots

Dans le chapitre « Un suprasensuel »  : […] « Je vois que vous êtes vraiment plus qu'un romantique normal, vous ne restez pas en deçà de vos rêves, vous êtes l'homme que vous vous imaginez, serait-ce folie que de l'accomplir » (La Vénus à la fourrure). Leopold von Sacher-Masoch est né à Lemberg en Galicie, province polonaise rattachée à l'Empire autrichien. Son père, Leopold Sacher, Autrichien, d'ascendance peut-être espagnole, était préfe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-von-sacher-masoch/#i_5858

SADE DONATIEN ALPHONSE FRANÇOIS DE (1740-1814)

  • Écrit par 
  • Béatrice DIDIER
  •  • 2 705 mots

Dans le chapitre « L'écriture impitoyable »  : […] Sade a ressenti très tôt, dès les Cent Vingt Journées et peut-être avant, la nécessité, l'urgence de libérer totalement le langage. Il ne s'agit pas seulement du vocabulaire et du refus, le plus souvent radical, de souscrire aux conventions et aux convenances de son temps. Le style, dans sa totalité, se voit remis en question. Se trouvent, du même coup, bouleversées la notion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donatien-alphonse-francois-de-sade/#i_5858

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La beauté et l'amour »  : […] Les textes surréalistes concernant la beauté pourraient sembler contradictoires. Tantôt la beauté et l'art y semblent méprisés, tantôt ils sont donnés comme valeurs suprêmes. Mais cette contradiction n'est qu'apparente. Ce que le surréalisme condamne, c'est la beauté spectacle, séparée de la vie, la beauté qui ne nous transforme pas. Ce qu'il recherche, c'est la beauté bouleversante, et, comme le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_5858

TROPIQUE DU CANCER, Henry Miller - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 834 mots

Dans le chapitre « Un Américain à Paris »  : […] Ce récit personnel retrace avec intensité la vie affective et intellectuelle d'un Américain à Paris. Vu comme une ville lumineuse et sordide, Paris pousse dans son corps comme un cancer et grandit jusqu'à ce qu'elle l'ait dévoré. Cette ville tentaculaire, en rien rassurante, est un berceau de « naissances artificielles », où l'auteur retrouve le reflet de son visage dans les rues aux pavés inégaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tropique-du-cancer/#i_5858