ERMITE

ABBÉ

  • Écrit par 
  • Patrice SICARD
  •  • 1 199 mots

Le mot abbé vient vraisemblablement du syriaque abba , signifiant père, où il traduisait le respect porté à un dignitaire de la société civile ou religieuse. Du syriaque le mot passa, vers le III e siècle, dans la langue du monachisme ancien de l'Orient chrétien. On est alors en présence de deux types d'abbés. Il y a d'abord ces ermites, retirés dans les déserts égyptiens, à qui, en raison de leu […] Lire la suite

ASCÈSE & ASCÉTISME

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 4 663 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ascèse chrétienne »  : […] L' histoire de l'ascétisme chrétien commence au iv e  siècle avec le départ pour le désert d'Égypte de saint Antoine et de Pacôme, le futur organisateur de la vie cénobitique. À cette époque, le christianisme a acquis définitivement droit de cité dans l'Empire romain. Mais, si les persécutions ont cessé, la grande attente eschatologique du retour en gloire du Christ est demeurée d'actualité, avec […] Lire la suite

BRUNO saint (1030 env.-1101)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 440 mots

Fondateur de l'ordre des Chartreux, né à Cologne, où, jeune encore, il devint chanoine de Saint-Cunibert. Venu à Reims pour étudier, Bruno fut nommé écolâtre vers 1056. De son enseignement fort apprécié on ne connaît que des commentaires des Psaumes et des Épîtres de saint Paul. L'archevêque de Reims, Manassès de Gournay, prélat simoniaque et indigne, le nomma en 1075 chancelier de son église ; po […] Lire la suite

CÉLESTINS

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 434 mots

Membres d'un ordre religieux qui est issu des Ermites de Saint-Damien, ou frères de l'Esprit saint (du nom de l'abbaye du Saint-Esprit, à Sulmona dans les Abruzzes). Ceux-ci formaient depuis plus d'un quart de siècle une branche érémitique de la famille monastique bénédictine lorsque Pierre de Morrone, un des animateurs du mouvement, devint pape sous le nom de Célestin V (1294). Le nom de Célestin […] Lire la suite

ÉTIENNE DE MURET saint (1048 env.-1124)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 191 mots

Pendant quarante-six ans, Étienne aurait été ermite à Muret, près d'Ambazac (Haute-Vienne), vivant de bouillie de seigle et d'eau, portant une cuirasse à même la peau, se servant des mêmes vêtements toute l'année et couchant dans une fosse creusée dans la terre. Il recevait beaucoup de visiteurs venus lui demander des consolations, des secours, des guérisons. Il mourut sans laisser aucun écrit. Se […] Lire la suite

MONACHISME

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Guy BUGAULT, 
  • Jacques DUBOIS, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Louis GARDET, 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 12 548 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le monachisme chrétien occidental »  : […] Étymologiquement, le moine est celui qui vit seul, mais le mot a pris un sens plus large et s'applique à tous les ascètes, qui se séparent de la société des hommes pour se vouer dans la prière au service de Dieu, qu'ils vivent isolés, « ermites » et « anachorètes », ou groupés, « cénobites ». Dans l'Église catholique, on réserve le nom de moines aux religieux qui pratiquent les plus anciennes règ […] Lire la suite

PAUL saint (228 env.-env. 342) ermite

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 340 mots

Entre 374 et 379, saint Jérôme, qui s'était alors retiré dans le désert de Chalcis, raconta les aventures de Paul, qu'il présentait comme le premier ermite chrétien, en une jolie histoire très pittoresque. En 228, Paul serait né en Thébaïde, en Égypte, d'une famille très riche. Pour échapper à la persécution de Dèce en 249, il se sauva dans le désert et s'installa dans une grotte auprès de laquell […] Lire la suite

PIERRE DAMIEN saint (1007-1072)

  • Écrit par 
  • André CANTIN
  •  • 778 mots

Ermite, cardinal-évêque d'Ostie, docteur de l'Église, orateur et écrivain sacré de premier plan au milieu du xi e siècle latin, l'un des protagonistes de la réforme de l'Église et l'un de ceux qui dénoncèrent le plus haut l'abus de l'art dialectique dans les questions sacrées. Né à Ravenne, abandonné, maltraité, Pierre connaît une enfance très rude jusqu'au moment où son frère Damien, dont il pre […] Lire la suite

PIERRE L'ATHONITE saint (IXe s.)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 228 mots

Initiateur de l'expérience érémitique au sein du monachisme athonite, Pierre appartient à la « préhistoire », assez mal connue, de celui-ci, dont l'histoire proprement dite commence avec la fondation de la Grande Laure par saint Athanase en 963. Dès le ix e  siècle, des ermites font leur apparition sur la « sainte montagne », vivant d'abord dans des cavernes, puis dans des huttes ; au siècle suiva […] Lire la suite

ROLLE RICHARD (1300 env.-1349)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 219 mots

Ermite et auteur spirituel anglais. Né dans le comté d'York, Rolle (dit aussi Richard de Hampole) étudie la théologie à Oxford, mais une crise mystique le pousse, à dix-neuf ans, à quitter l'université, puis sa famille, qui le croit fou, pour mener une vie d'ermite. Très vite, son renom de sainteté se répand dans un pays en proie à de vives inquiétudes religieuses. On vient le consulter, et il écr […] Lire la suite

ROMUALD saint (950 env.-1027)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 192 mots

Appartenant à la famille des ducs de Ravenne, Romuald est, durant trois ans, moine à Sant'Apollinare in Classe, puis ermite dans la lagune de Venise. En 978, il accompagne le doge Orseolo, qui va prendre l'habit monastique à Saint-Michel-de-Cuxa dans le Roussillon. Il réside un peu en ce monastère, puis reprend la vie érémitique dans le voisinage. Revenu à Ravenne au bout de dix ans, Romuald est é […] Lire la suite

SABAS saint (439-532)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 308 mots

C'est à Mutalasca, près de Césarée de Cappadoce, que Sabas naquit, en 439. Son père, officier dans l'armée impériale, ayant été envoyé à Alexandrie, l'enfant fut confié à des oncles, chez lesquels il ne se plut pas. Il entra très jeune dans un monastère voisin, qu'il quitta à dix-huit ans pour se rendre à Jérusalem. Il y mena d'abord la vie monastique, puis, quand il eut atteint la trentaine, alla […] Lire la suite

SÉRAPHIN DE SAROV saint (1759-1833)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 244 mots

Saint russe de la première moitié du xix e siècle, véritable icône de la spiritualité orthodoxe. Né à Koursk dans une famille de marchands, Prokhore Mochine entre à dix-neuf ans au monastère de Sarov. Il y reçoit le nom de Séraphin (« de feu »). En 1794, il se retire en ermite dans la forêt, s'enferme dans le silence, renouvelle un temps l'exploit des stylites. À partir de 1825, revenu à Sarov, i […] Lire la suite

SERGE DE RADONÈGE saint (1314 env.-1392)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 719 mots

Le saint le plus vénéré de l'Église russe, modèle même d'une spiritualité créatrice, Serge de Radonège a joué un rôle décisif pour la libération de la Russie du joug tatar et pour la renaissance de la culture russe à la fin du Moyen Âge. Vers 1350, se déclenche dans le pays le mouvement des poustynniki (« ceux du désert ») qui reprend dans le cadre de la forêt nordique les attitudes et caractéris […] Lire la suite