STENSIÖ ERICK HELGE ANDERSON (1891-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Paléontologiste suédois. Après avoir étudié les sciences à l'université d'Uppsala, Erick Helge Anderson Stensiö, né à Döderhuit, est nommé professeur en 1923, puis directeur du département de paléozoologie du Muséum d'histoire naturelle de Stockholm. Il participe ensuite à sept expéditions dans le Spitzberg, où il récolte, dans les terrains dévoniens et triasiques, un certain nombre de poissons fossiles très bien conservés.

Ce matériel lui permet de soutenir une thèse de doctorat sur les poissons fossiles du Spitzberg. Dans ce mémoire, il propose une méthode de travail entièrement nouvelle pour l'étude de tels fossiles. Quelque temps plus tard, il publie une note sur les céphalaspidés trouvés dans les Vieux Grès Rouges et le Downtonien du Dévonien. L'étude qu'il fait du bouclier céphalique de Cephalaspis, d'une extraordinaire précision pour l'époque, lui permet de démontrer que ce genre et plus généralement tous les ostracodermes sont dépourvus de mâchoires et que, comme les lamproies et les mixines, les cyclostomes actuels, ils ont un arc prémandibulaire. Ils forment ainsi le groupe des agnathes, poissons d'eaux douces ou saumâtres les plus archaïques.

Depuis cette thèse, les méthodes et les techniques d'étude de Stensiö ont été appliquées à tous les poissons fossiles et se sont même étendues à de nombreux secteurs de la géologie.

Dans tous ses travaux, Stensiö a su révéler des détails incroyables grâce à une habileté et à une patience inégalables. Il a fait en particulier de nombreuses dissections qui lui ont permis d'étudier les systèmes nerveux et vasculaire des premiers poissons fossiles, ce qui n'avait encore jamais été réalisé. Sa compétence scientifique lui a valu l'accès aux collections très riches en poissons fossiles du Bristish Museum de Londres. Stensiö publia en 1932 un imposant catalogue, véritable traité de systématique et d'anatomie sur les céphalaspidés de Grande-Bretagne.

—  Michèle LE GOAZIGO

Écrit par :

Classification


Autres références

«  STENSIÖ ERICK HELGE ANDERSON (1891-1984)  » est également traité dans :

FOSSILES

  • Écrit par 
  • Raymond FURON, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Conservation des organismes »  : […] On connaît des cas exceptionnels dans lesquels les individus ont été conservés dans leur totalité, y compris leurs parties molles : insectes inclus dans l'ambre , rhinocéros momifiés dans les asphaltes des Carpates, mammouths congelés dans les glaces de Sibérie et dont l'estomac gardait encore « surgelées » les dernières plantes qu'ils avaient ingérées ; on cite également des fragments de peau mom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fossiles/#i_17381

OSTRACODERMES

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 584 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ostéostracés »  : […] Les ostéostracés (fig. 1) sont caractérisés par un bouclier osseux (os cellulaire) en forme de fer à cheval, englobant toute la tête et la ceinture pectorale, et portant à sa surface des dépressions latérales et médiane de nature encore énigmatique (organes « sensoriels » ou « électriques »). L'endosquelette des ostéostracés étant bien ossifié, il a été possible d'étudier en détail l'aspect des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ostracodermes/#i_17381

PLACODERMES

  • Écrit par 
  • Hervé Léo LELIÈVRE
  •  • 1 796 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Phylogénie »  : […] C'est le naturaliste suisse Louis Agassiz (1807-1873) qui reconnut le premier, en 1844, la nature ichthyenne des placodermes – ils étaient jusqu'alors confondus avec des tortues. De nos jours, ils sont considérés comme un groupe naturel (monophylétique), bien que leurs affinités soient régulièrement revisitées. Ainsi, dans les années 1960, les paléontologues suédois Erick Stensiö (1891-1984) et T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/placodermes/#i_17381

Pour citer l’article

Michèle LE GOAZIGO, « STENSIÖ ERICK HELGE ANDERSON - (1891-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erick-helge-anderson-stensio/