ERASERHEAD, film de David Lynch

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un cauchemar éveillé

Un petit employé, Henry Spencer, vit dans un quartier industriel presque désert et habite un appartement faiblement éclairé, cerné par des bruits industriels ou cosmiques. Il a une liaison avec une jeune fille, qui vit chez ses parents, Mary. Celle-ci a eu un bébé et Henry doit la prendre chez lui. Du jour au lendemain, on les découvre vivant avec un nourrisson bizarre, une sorte de monstre sans membres, et à tête de lapin écorché, qu'ils traitent comme un enfant normal. Mary quitte Henry et le laisse avec le « monstre ». Après une brève liaison sexuelle avec une voisine de palier, et plusieurs rêves ou visions (l'un où il est décapité, un autre où apparaît dans son radiateur une petite femme chantant un cantique), Henry entreprend de tuer le bébé. Mais celui-ci grossit au point de prendre l'aspect d'un énorme ballon. Le film se termine dans une apothéose de lumière ; Henry a rejoint une sorte de paradis où l'attend la chanteuse extasiée.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : écrivain, compositeur, réalisateur, maître de conférences émérite à l'université de Paris-III

Classification

Autres références

«  ERASERHEAD, David Lynch  » est également traité dans :

LYNCH DAVID (1946- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 2 028 mots

Dans le chapitre « L'ange du bizarre »  : […] Dès Eraserhead se dévoile une conception surprenante de la narration et une idée non moins insolite de ce qui peut faire naître la fiction (un radiateur devient un objet de fascination, et ouvre sur un monde parallèle où vit une femme au visage spongieux). Dans Eraserhead , un bébé monstrueux, dont la vision autant que les cris sont insupportables, est confié à un homme d'apparence à la fois bana […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel CHION, « ERASERHEAD, film de David Lynch », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/eraserhead/