NERNST ÉQUATION DE

ABSORPTION VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Jean-Pierre RONA
  •  • 4 470 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La diffusion »  : […] La diffusion est un mouvement spontané (sans dépense d'énergie métabolique) des ions dans le sens de leur gradient de potentiel électrochimique Δ μ (gradients de concentration et de potentiel électrique membranaire). La diffusion tend à annuler le gradient de potentiel électrochimique des ions entre deux compartiments séparés par une membrane biologique (par exemple, le plasmalemme – membrane pl […] Lire la suite

CANAUX IONIQUES

  • Écrit par 
  • Laurent COUNILLON, 
  • Mallorie POËT
  •  • 4 294 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Les propriétés électriques des cellules »  : […] L'activité de la Na/K ATPase, la pompe à sodium présente dans chacune de nos cellules, a pour effet de créer de part et d'autre de la membrane un déséquilibre de concentration en ions Na + et K + . S'il existe des pores permettant le passage de ces ions à travers la membrane, ceux-ci auront donc tendance à diffuser jusqu'à ce que leurs concentrations soient identiques de part et d'autre de celle- […] Lire la suite

ÉLECTROCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jacques SIMONET
  •  • 6 283 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Potentiel électrochimique à l'équilibre »  : […] Une étape importante de l'électrochimie aux électrodes apparaît à la fin du xix e  siècle, avec l'établissement par Walther Nernst d'une relation thermodynamique entre le potentiel pris par une électrode et le rapport des concentrations entre deux espèces réversiblement et rapidement transformées l'une en l'autre par transfert d'un ou de plusieurs électrons. Prenons l'exemple simple de l'équilibre […] Lire la suite

ÉLECTROPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Max DONDEY, 
  • Jean DUMOULIN, 
  • Alfred FESSARD, 
  • Paul LAGET, 
  • Jean LENÈGRE
  •  • 17 313 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Potentiels de repos et d'action »  : […] Le phénomène majeur de la polarisation cellulaire, lié aux propriétés d'une ultra-structure membranaire dont l'existence a été révélée au microscope électronique (son épaisseur est de l'ordre de 0,01 micromètre), ne peut être mis en doute par celui qui, faisant pénétrer une micro-électrode dans une cellule nerveuse , voit le potentiel s'établir brusquement à un niveau inférieur de 70 mV à celui du […] Lire la suite

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La force protomotrice »  : […] La variation d'énergie consécutive à la translocation des protons est la résultante de l'énergie libre indispensable au transport des protons contre leur gradient de concentration (le pH est plus acide dans le cytoplasme que dans la matrice) et de l'énergie libre nécessaire pour vaincre la différence de potentiel électrique existant de part et d'autre de la membrane interne (la face cytoplasmiqu […] Lire la suite

SOLUTION ÉQUILIBRES EN

  • Écrit par 
  • Claude COLIN, 
  • Alain JARDY
  •  • 9 735 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Oxydoréduction et complexes. Oxydoréduction et précipitation »  : […] On peut modifier les propriétés oxydoréductrices par formation de complexes. Considérons le couple : avec : En milieu fluorure, Fe 3+ est complexé selon : avec : Si, à une solution de Fe 3+ et de Fe 2+ on ajoute F - , |Fe 3+ | diminue et E également. Les ions ferriques sont devenus moins oxydants en présence de fluorure, ou encore les ions ferreux sont devenus plus réducteurs. Tout se passe com […] Lire la suite