ÉPITHÉLIUM

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le pouvoir pathogène des bactéries »  : […] Les bactéries se comportent dans l'organisme de l'hôte infecté comme des éléments étrangers à ses constituants, dotés de propriétés de parasitisme, capables de se développer à ses dépens et produisant des effets pathologiques par leur prolifération ou par l'intermédiaire de substances qu'elles synthétisent. La pathogénicité des bactéries est un paramètre qualitatif concernant la formation de lésio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_24034

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 4 699 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une tumeur solide est une sorte d’organe »  : […] On s’intéressera ici surtout aux carcinomes, tumeurs épithéliales solides, car la grande majorité des tumeurs humaines solides sont issues de la prolifération anormale de cellules épithéliales. Elles sont composées non seulement de cellules épithéliales en prolifération, mais aussi d’un microenvironnement complexe qui favorise la croissance et la dissémination tumorale. Pendant des décennies, on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-immunotherapie/#i_24034

HISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élodie BOUCHERON, 
  • Dominique CHRIQUI, 
  • Anne GUIVARC'H, 
  • Jacques POIRIER
  •  • 5 320 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Exemples en histologie animale »  : […] Nous nous limiterons à donner quelques exemples pour montrer en quoi l'histologie moléculaire a bouleversé les façons de voir de l'histologie traditionnelle. Désormais, il n'est plus question que d'identifier et de localiser in situ dans toutes les cellules et tissus, normaux ou pathologiques, les molécules du cytosquelette (actine, tubulines, cytokératines, etc.), les molécules d'adhérence (cadhé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histologie/#i_24034

MUCOVISCIDOSE ou FIBROSE KYSTIQUE DU PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Gabriel BELLON, 
  • Robert GILLY, 
  • Georges SIMON
  •  • 3 133 mots

Dans le chapitre «  Physiopathologie »  : […] Par leurs localisations et leurs expressions cliniques très variées, les manifestations pathologiques de la mucoviscidose (pancréas exocrine, intestin, voies respiratoires, voies biliaires, voies génitales, glandes sudorales) ont attiré très tôt l'attention sur l'épithélium des canaux excréteurs de ces différents organes. Toutefois, l'étude de l'épithélium respiratoire fut privilégiée du fait de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mucoviscidose-fibrose-kystique-du-pancreas/#i_24034

MUQUEUSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 95 mots

Au niveau des orifices naturels, la peau présente un aspect particulier : elle est très fine, lisse et relativement humide. On appelle muqueuses les zones cutanées ainsi caractérisées et leur prolongement (cavité buccale, ampoule anale, canal vaginal, etc.). Du point de vue histologique, les muqueuses sont des épithéliums malpighiens non kératinisés, c'est-à-dire dépourvus de couche inerte superfi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muqueuse/#i_24034

RÉGÉNÉRATION ET CICATRISATION

  • Écrit par 
  • Alan H. CRUICKSHANK, 
  • André PARAF, 
  • Catherine ZILLER
  •  • 6 101 mots

Dans le chapitre « Cas des plaies étendues »  : […] Les blessures, dans lesquelles l'agression traumatique ou suppurante a produit une brèche importante, cicatrisent bien plus lentement. Il semble, en effet, que l'extension de l' épithélium, qui va recouvrir la plaie, soit limitée par le fait que, d'une part, les cellules épithéliales qui migrent à partir des bords de la plaie ne se divisent pas ; que, d'autre part, la source de ces cellules, c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regeneration-et-cicatrisation/#i_24034

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Anatomie

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • René PIÉRON, 
  • Albert POLICARD
  •  • 4 564 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'épithélium des voies respiratoires »  : […] Des fosses nasales aux bronchioles, la surface interne du conduit respiratoire est revêtue d'un épithélium partout cilié et recouvert de mucus. Cette double notion explique que son rôle essentiel soit un rôle de protection, notamment antibactérienne. De plus, il assure à l'air inspiré l'humidité convenable, nécessaire à une fonction ciliaire et à une ventilation correctes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-anatomie/#i_24034

TISSUS ANIMAUX

  • Écrit par 
  • Roger MARTOJA, 
  • Jean RACADOT
  •  • 7 226 mots

Dans le chapitre « Tissu épithélial »  : […] Le terme «  épithélium » désigna d'abord la pellicule que l'eau bouillante détache de la surface des papilles de la langue (Ruysch, 1715). Par extension, le terme s'appliqua bientôt aux divers revêtements des cavités de l'organisme et à l'épiderme, tous tissus formés de cellules jointives, solidarisées, et qui ne renferment pratiquement ni substances extracellulaires ni vaisseaux. Ces épithéliums […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-animaux/#i_24034


Affichage 

Bourgeon du goût

dessin

Coupe schématique dans un bourgeon du goût 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Papillomavirus : épithélium normal et lésions précancéreuses provoquées

dessin

Lésions cutanées provoquées par le papillomavirus (coupes de tissu épithélial vues au microscope) En a, épithélium normal En b, condylome plan avec évolution vers une néoplasie de bas grade À ce stade, les lésions peuvent complètement régresser avec la guérison de l'infection à HPV... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bourgeon du goût
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Papillomavirus : épithélium normal et lésions précancéreuses provoquées
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin