ÉPHÉMÉROPTÈRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Caractéristiques

Les éphéméroptères adultes sont des insectes élancés, de taille petite à moyenne (de 1 à 4 cm, filaments non compris) que l'on observe couramment au voisinage des torrents ou des étangs. Ces insectes présentent un corps allongé, mou et fragile qui se termine par deux ou trois filaments appelés cerques. Chez Ephemera danica, espèce très commune en Europe, d'une taille d'environ 2 centimètres, ces filaments sont très longs (4 cm). Les deux paires d'ailes, membraneuses, sont inégales : les ailes postérieures sont très réduites voire totalement absentes, comme chez Cloeon dipterum. Elles ne sont pas couplées et présentent une nervation abondante. Au repos, elles sont relevées à la verticale au-dessus du corps. Ces insectes sont de mauvais voiliers, ne s'éloignant que très peu des plans d'eau, sauf s'ils sont emportés par le vent.

Leur tête, peu mobile, porte des antennes très courtes, deux grands yeux composés et 3 ocelles (yeux simples). Leurs pièces buccales étant atrophiées, les éphémères adultes ne se nourrissent pas. Leur fonction essentielle est donc la reproduction. Au cours de danses nuptiales, les mâles, réunis en groupes, s'élèvent rapidement à la verticale puis se laissent retomber lentement et recommencent. C'est en vol ascendant qu'ils capturent, grâce à leurs pattes antérieures très allongées (caractéristiques des mâles), les femelles qui passent au-dessus d'eux. Après l'accouplement, qui a lieu en vol, les mâles meurent rapidement. Quant aux femelles, elles rejoignent l'eau pour y déposer leurs œufs (de 500 à 3 000, suivant les espèces), soit en se posant et en se laissant dériver au fil du courant, soit en effleurant brièvement la surface de l'eau, juste le temps de lâcher quelques œufs et éviter ainsi d'être gobées par les poissons. Puis elles disparaissent à leur tour. Les vols ont lieu principalement en mai, juin et juillet.

La brièveté de leur vie adulte (de quelques heures à quelques jours) leur a valu leur nom d'éphémères. Cette activité courte et effrénée des adultes a constitué une source d'inspiration pour les poètes et les pêcheurs : pour les premiers, elle symbolise la brièveté de la vie ; quant aux pêcheurs à la mouche, ils rivalisent d'habileté pour créer des leurres à l'image de ces insectes.

Le développement des éphémères présente une particularité unique chez les Insectes : entre l'état de larve aquatique et celui d'adulte (imago) s'intercale un stade intermédiaire, la subimago, terrestre, ailée comme l'imago. Elle en diffère par sa couleur plus terne et par l'opacité de ses ailes qui sont ciliées sur leurs bords. La subimago n'est pas sexuellement mature et demeure immobile au bord de l'eau ; elle doit subir une dernière mue pour atteindre l'état définitif d'imago. Ce type de développement est qualifié de prométabole (cf. insectes).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ÉPHÉMÉROPTÈRES  » est également traité dans :

ODONATES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  • , Universalis
  •  • 1 907 mots
  •  • 3 médias

Parmi les insectes ailés (Ptérygotes), les Odonates ou libellules sont de proches parents des Éphéméroptères. Autrefois réunis sous le terme d'Éphéméroptéroïdes, ces deux ordres anciens regroupent des espèces qui présentent, malgré un aspect fort différent, un certain nombre de caractères communs : leurs ailes ne se replient pas au repos le long du corps ; leurs larves possèdent des ébauches alai […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Catherine BLAIS, Robert GAUMONT, Martine MAÏBECHE, « ÉPHÉMÉROPTÈRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ephemeropteres/